Sidérurgie : Affival accroît ses capacités de 10%

Solesmes. Le leader mondial du fil fourré pour la sidérurgie investit 1,3 M€ pour accroître sa production annuelle de 2 000 tonnes.

 

"La demande sous-jacente est extrêmement forte. L'industrie sidérurgique va bien, voire très bien, avec de très bonnes perspectives pour les années à venir. Nos usines tournent aujourd'hui à plein quasiment 7 jours sur 7 ». Franck Delavaquerie (photo), dirigeant d'Affival, entend bien tirer profit de cette conjoncture favorable dans un secteur connu pour ses cycles longs.

Affival, dont le siège est à Solesmes, non loin de Cambrai, est une ancienne filiale de Vallourec, qui a pris son indépendance il y a quarante ans. Elle est devenue au fil des ans le leader mondial du fil fourré, un dispositif qui vient purifier l'acier en sortie de hauts fourneaux (lire ci-après). Avec 20 000 tonnes de fil produites dans l'usine mère de Solesmes, et autant dans ses autres usines (Japon, Etats-Unis, Mexique, Russie notamment), Affival est donc quasiment à plein régime et veut hisser le curseur. Le fonds d'investissement américain actionnaire depuis deux ans, Speyside Equity, a donné son vert pour doter l'usine nordiste d'une nouvelle ligne de 2 000 tonnes, soit un ajout de 10% de capacité au site.

L'entreprise a candidaté au plan France Relance pour obtenir un coup de pouce de l'Etat. L'investissement, qui doit être finalisé en fin d'année, atteint 1,3M€ et devrait permettre de créer une dizaine d'emplois, portant l'effectif du site à 170 personnes. L'usine française dessert non seulement l'Hexagone mais aussi le Moyen-Orient, le Canada, l'Europe ainsi que quelques clients au Japon (qui demandent le made inFrance) et en Amérique du sud. Les autres unités d'Affival, plus modestes, vont aussi bénéficier d'investissements de production.

Le groupe est par ailleurs directement concerné par les très fortes hausses de cours sur les matières premières (l'acier coûtait 600 € la tonne en début d'année, 1 600 € en juillet). Ce qui explique en partie la progression très forte du chiffre d'affaires (une autre partie provient des volumes), qui va passer à 100 M€ cette année pour Affival France, et à 220 M€ pour l'ensemble du groupe.

 

Le fil fourré, quesaco ?
Inventé par Affival, et protégé par de nombreux brevets, le fil fourré est un câble imprégné de différents ingrédients chimiques qui, en se libérant lors de la fusion à 1 600°, vont nettoyer l'acier de ses oxydes et autres scories. On y trouve par exemple du calcium, du soufre ou de l'aluminium, au total une soixantaine d'éléments chimiques différents. Affival développe constamment de nouveaux produits. Les bobines de fil fourré s'étendent sur 3 à 4 kilomètres de longueur et peuvent peser jusqu'à 4 tonnes l'unité.