S & P réhausse la note financière de la Région

 L'agence de notation décerne un large satisfecit au conseil régional des Hauts-de-France dont il relève la notation.

L'amélioration des finances publiques du conseil régional déjà évoquée lors de notre compte rendu de la séance budgétaire a une nouvelle traduction : l'agence de notation Standard & Poors vient en effet de publier la nouvelle note de la région en sensible augmentation. Elle passe de A+ à long terme et A-1 à court terme à AA- et A-1+. S&P relève aussi la note d'un programme de titres négociables à court terme de 400 M€.

L'agence trace une perspective stable, qui est son schéma le plus probable, mais dessine deux autres scenarios : le premier, pessimiste, verrait une altération de la note si la Région ne parvenait pas à maintenir sa trajectoire pluriannuelle, par exemple du fait du relâchement des dépenses de fonctionnement ou d'une incapacité à atténuer les effets négatifs d'une détérioration conjoncturelle. Le second, optimiste, verrait apparaître des excédents structurels permettant une baisse de la dette structurelle en-deça des 120% des recettes de fonctionnement, tout en maintenant des risques hors bilan faibles et une situation de liquidité forte.

Le relèvement de la notation « traduit notre anticipation que l'engagement fort de la Région à poursuivre la mise en œuvre de son plan de maîtrise budgétaire lui permettra de maintenir de solides performances budgétaires et de présenter des déficits minimes en 2018-2020 ». S & P estime que ces performances associées à de faibles déficits à horizon 2020 permettront à la Région de réduire son recours à l'endettement. D'autant plus que le niveau d'investissement devrait resté maîtrisé, même s'ils augmentent à partir de 2019, atteignant en moyenne 680 M€ par an. « Ce montant reste toutefois inférieur à celui de la période 2015-2016 (870 M€/an en moyenne) », relève S&P, qui souligne aussi que la dette de la Région est très peu exposée à des risques de volatilité des taux d'intérêt. Autre satisfecit décerné par l'agence, la dette. « Nous estimons que la gestion de la dette et de la trésorerie est efficace et prudente et que la Région maintiendra une position de liquidité forte ».

Aussi, même avec la perte de la compétence apprentissage et des recettes qui lui étaient affectées, « nous estimons que la Région sera en mesure de faire face aux impacts financiers de cette réforme sur ses performances en fonctionnement ».

 

 

 

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 14/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

Roquette prend le contrôle de l'indien Crest Cellulose

Avec cette acquisition, dont les conditions et l'ampleur ne sont pas communiquées, Roquette devient un des leaders mondiaux des excipients pharmaceutiques

Publié le 13/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

Budget 2019 : La Région retrouve des marges de manœuvre

Très contrainte par les engagements du précédent mandat et par une situation financière préoccupante, la Région avait pris d'importantes mesures d'économies les deux derniers exercices, approchant les 200 M€ de fonctionnement. De quoi s'offrir un budget primitif 2019, discuté depuis hier, avec davantage de libertés, à hauteur de 3,2 mds €.

Publié le 13/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

Le dernier peignage de France retrouve des ambitions

Le Peignage Dumortier sort définitivement d'un redressement judiciaire datant d'il y a neuf ans et affiche ses nouvelles ambitions.

Publié le 12/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

Anaïk acquiert le chinois TPS

Le spécialiste du cadeau promotionnel Anaïk, basé à Villeneuve d'Ascq, s'adjuge un acteur asiatique du secteur, Trad'Partners (TPS), basé à Hong-Kong. Cette société, leader au Moyen-Orient dans le secteur, apporte 15% de chiffre d'affaires supplémentaire à Anaïk, qui atteint les 57 M€.

Publié le 12/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

L'INRIA s'offre un nouvel écrin, à Euratech

L'Inria joue la carte de l'écosystème en investissant ce nouveau bâtiment Place aux portes d'Euratechnologies, pour faciliter la fertilisation croisée avec les start up du numérique.

Les lauréats du premier appel à projets de la Fondation Caisse d'Epargne lancé en avril dernier.
Publié le 12/12/2018 Julie Kiavué Actualités

La Fondation Caisse d'Epargne investit contre la fracture numérique

La Fondation désigne 36 lauréats à l'issue de son premier appel à projets. Ils se partageront 317 K€ de dotations.

Les salariés ont apporté un soutien unanime au projet Altifort
Publié le 12/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

Ascoval : verdict favorable dans une semaine ?

Le tribunal de grande instance de Strasbourg a repoussé sa décision finale au 19 décembre. L'espoir est enfin permis, avec le soutien unanime des salariés, pouvoirs publics mais aussi du procureur et du juge commissaire.

La marque est déjà déclinée sur des T-Shirts réalisés par Gentle Factory
Publié le 11/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

La Région s'offre une marque « Haut & Fort », ... inutilisable à l'international

Moins d'un mois après que la MEL ait annoncé sa marque territoriale Hellolille, le conseil régional a procédé de même le 11 décembre à la cité des Congrès de Valenciennes. Une marque inutilisable à l'international.

Jean-Baptiste Poissonnier, Yann Polak et Caroline Poissonnier.
Publié le 10/12/2018 Julie Kiavué Actualités

Baudelet Environnement englobe Polak & Fils

Les effectifs et la direction de la société familiale nordiste Polak & Fils resteront inchangés.

L'équipe de l'Echappée bière s'est réunie au complet à l'occasion de la fête des 5 ans de l'entreprise
Publié le 07/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

L'Echappée bière accélère pour ses 5 ans

Après avoir essaimé à Bruxelles, Strasbourg et Bordeaux, l'entreprise d'événementiel brassicole compte poursuivre son maillage territorial en s'implantant à Montpellier