Synthexim vise l'équilibre en 2018

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France

 

Synthexim est encore convalescente. L'entreprise calaisienne recevait Xavier Bertrand il y a quelques semaines à l'occasion d'une avance remboursable de 2 M€€ versée par la région et l’État sur ce dossier sensible: en 2013, Calaire Chimie est place?e en liquidation. Le groupe indépendant de chimie fine Axyntis, qui contrôlait déjà une petite filiale à Calais, Synthexim, en devient alors propriétaire. Depuis lors, les synergies sont lentes à mettre en place compte tenu des contraintes d'un site classé Seveso seuil haut, et d'un marché difficile qui a affecté l'ensemble du groupe.

Adossé depuis 2013 à un partenaire japonais, Axyntis a effacé sa dette, accru largement son capital social et vise un excédent brut d'exploitation positif de 7 M€€ cette année, contre une perte de 3 M€€ en 2009. Le groupe vient d'ailleurs de s'adjuger une unité de chimie fine rachetée à 3M€ à Pithiviers, qui sera articulée avec le site qu'Axyntis compte déjà sur place.

 

A Calais, Synthexim perd encore de l'argent. Et a même du recourir au chômage partiel jusqu'en avril. Mais le rapprochement des deux unités nordistes est engagé, le site des Dunes étant transformé peu à peu en plateforme de stockage. « Le potentiel de croissance est de 20 M€€ sur 2016-2020, 40% de la croissance du groupe est aujourd'hui orientée sur Synthexim Calais », lance David Simonnet, dirigeant du groupe, qui espère même « restaffer à horizon trois ans ». Un vœu pieux ? La trajectoire semble au contraire se dessiner dès à présent : la multiplicité des réacteurs chimiques, la liste de nouvelles molécules qui doivent être produites ici, mais aussi les capacités de l'incinérateur de l'usine (qui produit in fine de l'acide chlorhydrique) ouvrent de belles perspectives. D'autant que Synthexim vient de signer un contrat quadriennal majeur avec Suez afin de traiter ses déchets chlorés.

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 31/03/2016 Etienne Vergne Entreprises

Smart Module Concept Des maisons en kit montées en 48 heures

Avec ses préfabriqués biosourcés et recyclables, Smart Module Concept réussit un mariage audacieux entre industrie et architecture. Sept ans après sa création, la start up affiche 10M€€ de commandes.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 01/12/2015 Entreprises

Dans les coulisses de Beck Industries

Dans chacun de ses numéros, Eco121 braque ses projecteurs sur une entreprise de taille intermédiaire de la région, ces sociétés trop rares en France, dont la masse critique leur permet de porter de grandes ambitions de croissance. Focus ce mois-ci sur Beck-Crespel, site historique du groupe Beck Industries à Armentières qui vient d’'acquérir une société à Singapour.

Publié le 29/10/2015 Olivier Ducuing Entreprises

Cevino Glass veut refléter sa croissance en région parisienne

Villeneuve d’Ascq. Le groupe de miroiterie ouvre à nouveau son capital et vise un doublement dans les 5 à 7 ans

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 29/09/2015 Olivier Ducuing Entreprises

In'Tech Medical s'offre un gros fabricant américain

Rang-du-Fliers. Le spécialiste de l'instrumentation chirurgicale pour le rachis s'adjuge son concurrent Turner Medical. Et atteint les 500 salariés.

Publié le 27/04/2015 Entreprises

Enaco joue la formation professionnelle comme relais de croissance

La première business school française en e-learning, renforcée par sa dernière levée de fonds, affiche de fortes ambitions dans la formation professionnelle.

Publié le 02/07/2014 Entreprises

AlzProtect accélère avec une levée de 2 M€

Lille. La biotech lève 2 M€€ et passe en phase clinique sur l'’homme pour son médicament AZP 2006.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 01/10/2013 Entreprises

Omegalpha vise l’'aéronautique et la construction navale

Annezin. Avec sa marque issue du rapprochement entre NCIA et MTIP, le métallier s’attaque à deux nouveaux marchés.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 06/11/2012 Entreprises

LBO et nouvelles ambitions pour In'Tech Medical

Rang-du-Fliers. Créée en 1999 sur les restes de Sofamor Danek, l'entreprise d'instrumentation orthopédique est devenue un fleuron dans son domaine. Elle change de mains et prépare de nouvelles acquisitions. 50 recrutements en vue.