Questions à Laurent Roubin : « Plus de 93% de l'économie française fonctionne normalement »

"Les banques sauront continuer à porter cette indispensable dynamique." "Les banques sauront continuer à porter cette indispensable dynamique."

Comment le monde bancaire régional perçoit-il la nouvelle phase de confinement ? Nous avons interrogé l'actuel président du comité régional des banques.

 

L'économie régionale risque-t-elle de décrocher avec ce nouveau confinement qui s'impose à elle par rapport aux territoires soumis au seul couvre-feu ?

Je ne le pense pas. Les mesures annoncées par le Premier ministre appliquées à notre territoire ne bouleversent pas radicalement le champ d’action des entreprises ; hormis bien entendu, et plus particulièrement, les commerces dits « non essentiels ». Le plan d’accompagnement porté par les pouvoirs publics est maintenu, permettant aux acteurs économiques de continuer de traverser la période. Même si – et nous l’avions souligné dès le printemps 2020 - les plus fragiles restent très menacés.

Bien des entreprises sont fragilisées. Ce reconfinement va-t-il les dégrader encore plus ou bien l'adaptabilité dont elles ont déjà fait preuve devrait-elle limiter la casse ?

Les banques ont agi massivement, dès le départ, pour soutenir les professionnels et les entreprises de la région, en appui des actions menées par les pouvoirs publics (mesures de chômage partiel, Fonds de Soutien...). Nous continuons de leur apporter notre appui afin de leur permettre de traverser cette crise mais aussi, pour tous ceux qui maintiennent leurs développements, à garantir la réussite de leurs projets. La situation des secteurs plus exposés et des acteurs déjà fragilisés avant la crise est plus problématique, même si nombre d’entre eux ont prouvé leur capacité d’adaptation et de rebond. Enfin, sans nier les difficultés, n’oublions pas que plus de 93% de l’économie française fonctionne « normalement ».

Les banques ont accumulé une très forte épargne des Français depuis un an. Thésaurisation de précaution ou bien potentiel carburant pour une reprise forte en fin de crise ?

L’épargne collectée depuis un an correspond d’abord, effectivement, à un réflexe de précaution. L’enjeu est, aujourd’hui, de flécher ces liquidités vers les entreprises, au profit de leur développement. Les pouvoirs publics semblent vouloir prendre rapidement les mesures qui permettront de tirer profit collectif de cette « manne » issue de la crise. Dans ce contexte, soyons optimistes et sachons porter un message positif, d’autant que l’économie française reste accompagnée. Les banques sauront continuer à porter cette indispensable dynamique.

 

A lire aussi : Confinement V3, quel impact pour les Hauts-de-France ? 

Sondage : Nos chefs d'entreprise las mais combatifs 

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 27/01/2021 Olivier Ducuing Interview

Questions à Michel Crépin, secrétaire régional CFDT Hauts de France

Le patron régional de la CFDT, syndicat favorable de longue date au télétravail, estime qu'une bonne organisation permettrait à des centaines de milliers de travailleurs régionaux de s'inscrire durablement dans cette nouvelle forme de travail.

Publié le 11/12/2020 Olivier Ducuing Interview

Bertrand Fontaine, BPI : "L'envie d'investir reste là !"

Bpifrance, bras armé de l'Etat en direction des entreprises, a joué un rôle moteur depuis le début de la crise sanitaire. Alors que la fin du second confinement se précise, son directeur régional- qu’on dit sur le départ - Bertrand Fontaine se montre résolument optimiste : après la phase d'urgence pour sécuriser la trésorerie des entreprises, les projets sont prêts à repartir.

Publié le 25/11/2020 Olivier Ducuing Interview

« L'envie d'investir reste là !»

Bpifrance, bras armé de l'Etat en direction des entreprises, a joué un rôle moteur depuis le début de la crise sanitaire. Alors que la fin du second confinement se précise, son directeur régional Bertrand Fontaine se montre optimiste : après avoir sécurisé la trésorerie des entreprises, l'heure est aux opportunités à saisir.

Publié le 28/08/2020 Olivier Ducuing Interview

Eric Feldmann : "Nous sommes en avril 1940 !"

Après la violence du choc du confinement sur l'économie, quelles en seront les conséquences ? En cette rentrée de grande incertitude, nous sommes allés à la rencontre du Président du sixième tribunal de commerce de France. Au-delà de la réponse immédiate, il en appelle à une réflexion en profondeur pour gagner en maturité et en solidité.

"Les entreprises centenaires sont capables de voir loin "
Publié le 26/06/2020 Olivier Ducuing Interview

Gilles Bernard "Une entreprise centenaire se fait moins surprendre »

Trois questions au président du Club des Entreprises centenaires, qui réunit une cinquantaine d'entreprises régionales.

Rania Labaki, directrice du centre de l'Edhec sur les entreprises familiales : “Une vision court termiste est une catastrophe pour les entreprises familiales”
Publié le 26/06/2020 Olivier Ducuing Interview

Rania Labaki "Les crises permettent de construire une résilience dans le temps"

Pour la chercheuse de l'Edhec, la vision de long terme des entreprises familiales est aussi gage de capacité très forte d'innovation et d'adaptation pour construire de nouveaux modèles.

Publié le 26/03/2020 Olivier Ducuing Interview

Comité régional des banques : "On va vous accorder la trésorerie qui va bien"

Les banques sont très attendues face aux besoins urgents des entreprises confrontées à la crise sanitaire. Trois questions au président du Comité régional des banques, Laurent Roubin.

"En Hauts-de-France, j'évalue entre 100 et 120 M€ les montants investis par les acteurs régionaux, hors opérations exceptionnelles"
Publié le 27/01/2020 Olivier Ducuing Interview

Au moment où le capital inversement régional monte en puissance, Philippe Traisnel, président d'Ambition Capital, directeur exécutif de Crédit Mutuel Equity (ex CM-CIC Investissements) à Lille, répond à nos questions.

Publié le 26/11/2019 Olivier Ducuing Interview

Aurélie Vermesse : "Avec notre image de bassin minier et de difficultés, on s'est auto-censurés"

La fondatrice du 5 étoiles Le Clarance à Lille, ouvert il y a cinq ans, juge que le luxe est un secteur porteur dans une métropole riche de nombreux atouts, même s'il restera une activité de niche.

Publié le 27/06/2019 Julie Kiavué Interview

“Nous avons besoin du monde économique !”

A moins d’un an des municipales, fragilisé par des procédures judiciaires -interview réalisée quelques jours avant sa mise en garde à vue le 2 juillet, le président de la MEL Damien Castelain revient sur ses 5 premières années de mandat. Il estime avoir assaini en profondeur les finances pour permettre de nouvelles ambitions en terme de développement et d’attractivité. Tour d’horizon.