Turenne Capital monte chez Achatdesign

Qui a dit que la "e-economy" était l'apanage de la seule capitale régionale? Achatdesign prouve que l'on peut être implanté à Boulogne-sur-Mer et être une pépite de la nouvelle économie en pleine expansion. A telle enseigne que le capital-investisseur Turenne Capital vient de faire son entrée à son tour de table. Le spécialiste du private equity apporte un million d'euros à la société qui connaît une croissance spectaculaire. Son métier: la vente de meubles en B to B avec de grandes enseignes, et la vente en ligne de meubles de gamme intermédiaire, pour un public plutôt de type jeune urbain, sur un site Internet (www.achatdesign.com).

La société a été créée il y a trois ans à Paris par deux amis issus de la même école de commerce, et parés du même prénom, Vincent Boutillier (31 ans), natif de Boulogne, et Vincent Devroede (34 ans).
Quelques mois plus tard, ils quittent la ville lumière, beaucoup trop chère, pour Boulogne. "La seconde raison était le noeud logistique qui existe ici et qui permet d'exporter rapidement, mais aussi d'importer, avec la proximité de grands ports, alors que 80% de nos produits ne proviennent pas de la zone euro", explique Vincent Boutillier. Les deux associés restent majoritaires au terme de cette deuxième levée de fonds suivie par leur tout premier partenaire, Nord Création, et qui prépare une nouvelle phase de croissance rapide.

Réalité augmentée

La société, qui figure déjà en tête des références des moteurs de recherche dans son domaine, vient d'ajouter une corde très séduisante à son arc: elle a introduit le conceptde "réalité augmentée" à son site. Il s'agit d'une simulation très réaliste de l'intégration du meuble dont le client envisage l'achat dans un intérieur virtuel, mais aussi le propre salon de l'internaute. Ce dernier peut en effet télécharger une photo de chez lui pour y positionner le meuble. Le "buzz" est déjà fort dans les médias autour de cette trouvaille marketing, développée par une autre start-up régionale, e-fijy. Les perspectives de l'enseigne sont alléchantes : la société a déjà porté son chiffre d'affaires de 0,3 million (bénéficiaire dès la première année) à 1,5 million en trois ans, pour un effectif de 10 salariés. Trois embauches sont en cours et Achatdesign table sur 4,5 millions de ventes cette année. A un horizon de trois ans, elle vise un quasi triplement, pour atteindre les 13 millions, notamment à travers l'export. A commencer par l'Angleterre, proximité oblige.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 07/04/2010 Eco121

Droit au but

Publié le 07/04/2010 Eco121

Yves Besse de Laromiguière

Le fondateur du leader français de la décoration murale Plage SA dévoile un peu de sa personnalité pour Éco121.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Damart sur les starting blocks pour un nouveau départ

Comme la Lainière de Roubaix ou la filature Saint-Liévin, Damart aurait pu être un grand nom de plus au Panthéon des victimes de la déprise textile. Malgré des pertes abyssales à la fin des années 90 puis une sérieuse rechute, le spécialiste du sénior relève aujourd'hui le gant de l'innovation et le défi de l'image.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Des résultats économiques très encourageants

+29,73% :les actionnaires de Damartex (code DAR) ont fait un triomphe le 26 février aux résultats de l'enseigne, dont la valorisation boursière s'est envolée de près d'un tiers ce jour là.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Etablir son bilan carbone :

Réduire les émissions de gaz à effet de serre du pays de 14% d'ici 2020 et de 75% d'ici 2050 : l'objectif de "facteur 4", même éloigné dans le temps, a un niveau d'exigence tel que nombre d'entreprises ont commencé à s'en soucier. Les spécialistes sont unanimes : le bilan carbone est un excellent outil pour une première approche environnementale.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Le bilan carbone dépasse largement la problématique environnementale

Pour Alain Verrier, directeur du cabinet conseil Per4mances, né à Valenciennes en 2002 et présent dans plusieurs régions françaises et en Belgique, la démarche bilan carbone participe à un objectif global de rentabilité.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Groupe Supinfocom s'offre un campus à l'américaine en Inde

Après Arles, le groupe consulaire de formation de managers en création numérique attend beaucoup de son nouveau campus dans l'Oxford de l'Inde, à Pune.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Les étudiants de Supinfocom volent

Témoignage.Shelley Page, cofondatrice du studio californien Dreamworks, membre du conseil scientifique.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Un portefeuille de marques segmentées

Qui connaît les marques Sédagyl, Jours heureux ou Maison du Jersey ? Grandies dans l'ombre de Damart, leur notoriété est encore modeste. Mais leur potentiel est très important...

Publié le 07/04/2010 Eco121

Focus : La griffe de Patrick Seghin

Patrick Seghin a la simplicité discrète des esprits brillants. A 45 ans, ce Belge natif de Charleroi a pris la présidence du directoire de Damart à l'automne 2008, apportant une méthode de travail inconnue jusqu'alors rue de la Fosse aux chênes à Roubaix.