Valorisation des déchets : le SMAV en avance sur les objectifs nationaux

Mardi 5 juin à Arras, le président du Syndicat mixte Artois valorisation (SMAV) Thierry Spas a présenté avec fierté le bilan 2018. "Nous avons quasiment atteint, avec plusieurs années d'avance, les objectifs nationaux de valorisation des déchets fixés pour 2020 et 2025", a-t-il annoncé de but en blanc. L'établissement public - qui collecte les déchets de la Communauté urbaine d'Arras et des Communautés de communes des campagnes de l'Artois et du Sud Artois (197 communes, 170 000 habitants) - a valorisé +57% des déchets sous forme de matière. Dépassant l'objectif national fixé à 55% pour 2020. En ajoutant la transformation de déchets sous forme d'énergie, le SMAV affiche une valorisation globale de 80%, contre 75% en moyenne dans le pays.

Des résultats qui, d'après l'équipe de l'établissement public, s'expliquent par "la montée en charge des performances" du Selectrom, le centre de sélection pour le recyclage des ordures ménagères en activité depuis tout juste 1 an. Celui-ci a une capacité de collecte de 35 000 tonnes.

Objectif : zéro déchet en décharge

L'ambition première du Syndicat : ne plus porter de déchets dans son centre d'enfouissement de Nurlu dans la Somme dès 2025. Aujourd'hui, plus de 18 400 tonnes y sont envoyés chaque année, soit 20% des volumes collectés (25% au niveau national). Un taux qui atteignait les 75% il y a vingt cinq ans. D'après le président, si le SMAV parvient à atteindre cet objectif, "cela veut dire que nous aurons réduit de 100% nos volumes mis en décharge en moins de 15 ans. Contre un objectif de 50% au plan national à la même échéance." Pour y parvenir, l'établissement public mise sur la communication auprès des habitants, la production de biodéchets et la luttre contre le gaspillage alimentaire.

La stratégie a tout l'air de porter ses fruits, notamment sur la production de déchets. Le territoire est parvenu à stabiliser ses tonnages de collecte depuis huit ans. "Les habitants produisent déjà 15% d'ordures ménagères en moins que la moyenne des Français", souligne Thierry Spas. Soit 188 kg par habitant et par an déposés en poubelle grise, contre 223 kg pour la moyenne nationale. Le SMAV indique maintenir sa volonté d'une réduction de 25% de ces volumes d'ici 2050.

Et le projet d'Euramétha ?

Fin 2017, la Communauté urbaine d'Arras était retenue au côté du SMAV, Véolia et Engie, suite à l'appel à projet de la Région, pour accueillir le technocentre régional de méthanisation. C'est la société Euramétha qui portera l'investissement - estimé à 12M€ - et le fonctionnement. L'unité occupera un espace de plus de 4 ha à Saint-Laurent Blangy, à côté de la station d'épuration de l'écopôle du SMAV, actionnaire à 15%. Le technocentre est attendu pour 2021 et devrait traiter annuellement 20 000 tonnes de déchets.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 07/06/2019 Olivier Ducuing Actualités

Dunkerque : Cinq lauréats autour du projet de plateforme électrique offshore

A l'occasion du salon professionnel Seanergy, RTE et la CUD ont primé cinq projets pour accompagner la naissance de la future plateforme de raccordement électrique de la ferme éolienne offshore qui doit naître en 2025.

Publié le 07/06/2019 Actualités

L'agroalimentaire et la métallurgie veulent mieux recruter

En sérieuse pénurie d'emplois, les secteurs agroalimentaire et métallurgique organisent le 11 juin une matinée de partage d'expérience au conseil régional ouverte aux demandeurs d'emploi

Publié le 06/06/2019 Julie Kiavué Actualités

Fiscalité locale : le Medef Hauts-de-France tire la sonnette d'alarme

Dans son baromètre 2019, le syndicat professionnel met en évidence une hausse de 3,6% de la pression fiscale sur les entreprises régionales entre 2016 et 2017.

Publié le 29/05/2019 Guillaume Roussange Actualités

WN, le repreneur de Whirlpool, "dans une impasse financière"

WN doit se placer sous "protection du tribunal", confirmant ainsi ce que beaucoup redoutaient : l'échec de la stratégie industrielle du repreneur.

Publié le 15/05/2019 Olivier Ducuing Actualités

Yann Orpin candidat à la tête du Medef Lille Métropole

L'actuel président de la CCI Grand Lille et dirigeant du groupe familial Cleaning Bio se positionne pour la succession de Frédéric Motte en juillet au Medef Lille Métropole.

La Banque des territoires cofinance entre autres la modernisation du réseau de transports Tadao qui inclut la première ligne 100% hydrogène de France
Publié le 14/05/2019 Olivier Ducuing Actualités

Région : La Banque des territoires signe un exercice 2018 en fort recul

Le volume de prêts attribués en 2018 par la nouvelle marque de la Caisse des dépôts en région s'est replié de 35% l'an dernier dans les Hauts-de-France.

Publié le 14/05/2019 Olivier Ducuing Actualités

Auchan se désengage massivement d'Italie

Le distributeur cède rien moins que 1600 magasins de tous formats au groupe coopératif Conad.

Publié le 02/05/2019 Actualités

Ascoval devient "British Steel - Saint-Saulve"

Le tribunal de grande instance de Strasbourg a validé ce jeudi 2 mai la reprise de l'aciérie de Saint-Saulve par le groupe British Steel. Les 270 emplois sont maintenus.

Publié le 30/04/2019 Olivier Ducuing Actualités

Castelain entame un nouveau brassin de croissance

La célèbre brasserie de Bénifontaine sort pas moins de quatre nouveautés cette année. Sa bière bio Jade dans une version 0,0% d'alcool ; la Castelain vieillie en fût de chêne ; la Cadette, une gamme « craft » en trois déclinaisons ; et une édition spéciale de ch'ti pour les 40 ans de cette bière, signée de l'artiste Skwak.

Publié le 29/04/2019 Olivier Ducuing Actualités

Le programme CARE aux petits soins pour la filière ferroviaire

La filière ferroviaire s'organise avec l'Etat pour accélérer la maturité des sous-traitants du secteur, confronté à une grosse montée en régime. 6 premières entreprises vont bénéficier du dispositif, lancé formellement le 25 avril à Petite-Forêt chez Alstom.