Métaux : Votat veut accélérer à l'international

De l'audace. Il en aura fallu à Philippe Marillaud, 45 ans, pour reprendre Votat, un spécialiste historique du travail des métaux, basé à Pont-Saint-Maxence (Oise). La mariée avait le profil idéal. Un savoir-faire historique, forgé au long de son siècle et demi d'existence, dans les domaines de l'emboutissage, du découpage ou du pliage. Une taille parfaite aussi : 40 salariés, un chiffre d'affaires d'un peu plus de 6 M€, réalisés quasiment exclusivement en France, dans le secteur du bâtiment notamment. Pour trouver cette perle rare, le nouveau Pdg s'est appuyé sur son réseau. Diplômé de Sup de Co Reims, Philippe Marillaud s'est forgé un profil très international – il parle parfaitement allemand, anglais et espagnol – au cours d'une carrière réalisée au sein de grands spécialistes des métaux. En particulier chez le fabricant d'aciers spéciaux IMS Group (150 M€ de chif- fre d’affaires – 1 500 collaborateurs). Après en avoir dirigé différentes filiales, il en sera directeur opérationnel. Seul cadre rescapé de l'OPE hostile menée, en 2010, par le groupe Jacquet sur IMS, Philippe Marillaud a, trois ans plus tard, pris une option radicale : devenir son propre patron. Dans cette perspective, il entre chez Aurea, l'un des rares acteurs français du recyclage de métaux et de pneus usagés. "Le fondateur et Pdg, Joël Picard, m'avait laissé entrevoir une possible reprise. Mais après avoir fait passer la division Métaux et alliages de 150 K€ de chiffre d’affaires à près de 4 M€, cette solution a été abandonnée, j'ai donc décidé de partir", regrette le dirigeant.

 

Affaire conclue en quelques semaines


Le cadre se remet en chasse, fait appel à trois cabinets spécialisés, sans succès. "Il y avait obligation de moyens, pas de résultat", ironise-t-il. Philippe Marillaud remobilise son réseau. Investi au sein de l'UIMM, du CJD, de la CCI, élu au CESER, il a ses entrées dans le monde économique local. C'est ainsi qu'il rencontre Philippe Votat, 68 ans, dirigeant de la société éponyme, fondée en 1876, en quête d'un repreneur. Philippe Marillaud demande à son avocat d'étudier le dossier. Heureux hasard, Votat est justement un client historique du cabinet. "Mon conseil m'a immédiatement rassuré sur la solidité de la société. en quelques semaines, l'affaire a été conclue", se félicite le dirigeant. Expert comptable et avocat accompagnent le dossier, tandis que l'UIMM assure un audit technique de l'entreprise. L'opération reçoit également l'appui du réseau Entreprendre et de Oise Est Initiative, qui accordent 60 K€ d'aides. "soutenir notre dossier a aussi constitué un très bon exercice d'analyse de l'entreprise et de notre stratégie", poursuit le dirigeant. Le cédant, Philippe Votat, accompagnera Philippe Marillaud durant six mois, essentiellement sur les aspects techniques du process. Le temps pour le repreneur d'affiner encore sa stratégie,

“Nous prévoyons une hausse
de 15% au minimum de notre activité sous cinq ans”

notamment afin d'élargir son porte- feuille client en France et de porter à 15% - contre 4% aujourd'hui – l'acti- vité à l'international. "Nous prévoyons une hausse de 15 % au minimum de notre activité sous cinq ans", anticipe le nouveau Pdg

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Charles Dernoncourt, entouré de Bruno Roye et Thierry Choteau
Publié le 29/04/2019 Anne Henry Castelbou Transmission

Serame déroule ses nouvelles ambitions

Charles Dernoncourt reprend les rênes de cette PME familiale, spécialiste nordiste de la conception et fabrication de dérouleurs et d’enrouleurs non-stop. Rencontre avec ce jeune dirigeant de 29 ans qui veut faire de Serame un leader sur son marché.

Publié le 27/02/2019 Olivier Ducuing Transmission

Benoît Henno veut incarner la logistique à taille humaine

En octobre 2017, il rachète Prestapack et Dometrans, deux entreprises de conditionnement à façon et de logistique. 18 mois plus tard, les effectifs sont passés de 7 à 18, le chiffre d'affaires a triplé.

Publié le 26/10/2018 Guillaume Roussange Transmission

Denis Sennechael veut booster Clarilog en Europe

Depuis juin, il a pris la tête du spécialiste de la gestion de parcs informatiques. Il nourrit de fortes ambitions en France, mais aussi à l'international.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 28/02/2017 Etienne Vergne Transmission

Groupe Arkal offre une seconde vie à VM Deligny

Basée au Parcq, l’'entreprise de charpente métallique est reprise par deux ex-cadres à son ancienne maison mère belge.

Tags: