WN, le repreneur de Whirlpool, "dans une impasse financière"

WN doit se placer sous "protection du tribunal", confirmant ainsi ce que beaucoup redoutaient : l'échec de la stratégie industrielle du repreneur.

Les craintes sur la solidité du projet se faisaient entendre depuis quelques mois. Finalement, le projet de reconversion de l'ex usine Whirpool d'Amiens par la société WN est bel et bien un échec. Signe de la nervosité locale, mardi, c'est l'Etat qui a pris l'initiative de communiquer sur la situation de l'entreprise.

Le tribunal de commerce d'Amiens a placé lundi 3 juin la société en redressement judiciaire, avec une période d'observation de six mois. Confrontée à une "impasse financière", celle-ci a été contrainte de se placer "sous protection du tribunal de commerce" pour assurer le paiement des salaires des 160 ex-Whirlpool embauchés par WN. Visiblement l'Etat, qui a déjà versé 2,5 M€ au repreneur au titre de la prime d'aménagement du territoire, ne croit plus à la pérennité du projet. Selon nos informations, il aurait renoncé à lui verser le solde, 2,5 M€ supplémentaires. Au total, WN a touché près de 10 M€, aide financière de Whirlpool comprise. Une somme importante, qui n'aura pas suffi à relancer l'usine, organisée autour de deux pôles : une open factory, un espace de collaboration entre PME industrielles, et l'usine WN elle-même, spécialisée dans la production de shopping box, des casiers libre service réfrigérés, et de voiturettes électriques (voir photo).

Initialement, le plan de WN prévoyait une production de 1 200 casiers, 2 000 chargeurs de batterie et 31 000 armoires, dotées de condensateurs destinés à redistribuer de l’énergie verte, en 2019. De quoi réaliser un chiffre d'affaires de 27 M€ d'ici 2020. Un plan qui paraissait très ambitieux et surtout très rapide pour de nombreux observateurs compte tenu de la conjoncture industrielle. A titre de comparaison, le groupe familial Decayeux dont est issu le créateur de WN, réalise "que" 65 M€ de chiffre d'affaires alors qu'il est leader de sa spécialité en Europe, la fabrication de boîtes aux lettres. Le pari semblait donc particulièrement risqué. Visiblement, les services de l'Etat ont choisi de le tenter. Selon eux, la priorité est maintenant au "reclassement des salariés" qui ont bénéficié de "nombreuses heures de formation". De son côté, Nicolas Decayeux demande du temps et assure que plusieurs contrats sont en cours de négociation.

Le dossier n'est certainement pas clos. Fiodor Rilov, l'avocat des ex-Whirlpool, connu aussi pour son rôle dans le dossier Goodyear, a annoncé son intention de faire annuler la cession du site à WN.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 15/05/2019 Olivier Ducuing Actualités

Yann Orpin candidat à la tête du Medef Lille Métropole

L'actuel président de la CCI Grand Lille et dirigeant du groupe familial Cleaning Bio se positionne pour la succession de Frédéric Motte en juillet au Medef Lille Métropole.

La Banque des territoires cofinance entre autres la modernisation du réseau de transports Tadao qui inclut la première ligne 100% hydrogène de France
Publié le 14/05/2019 Olivier Ducuing Actualités

Région : La Banque des territoires signe un exercice 2018 en fort recul

Le volume de prêts attribués en 2018 par la nouvelle marque de la Caisse des dépôts en région s'est replié de 35% l'an dernier dans les Hauts-de-France.

Publié le 14/05/2019 Olivier Ducuing Actualités

Auchan se désengage massivement d'Italie

Le distributeur cède rien moins que 1600 magasins de tous formats au groupe coopératif Conad.

Publié le 02/05/2019 Actualités

Ascoval devient "British Steel - Saint-Saulve"

Le tribunal de grande instance de Strasbourg a validé ce jeudi 2 mai la reprise de l'aciérie de Saint-Saulve par le groupe British Steel. Les 270 emplois sont maintenus.

Publié le 30/04/2019 Olivier Ducuing Actualités

Castelain entame un nouveau brassin de croissance

La célèbre brasserie de Bénifontaine sort pas moins de quatre nouveautés cette année. Sa bière bio Jade dans une version 0,0% d'alcool ; la Castelain vieillie en fût de chêne ; la Cadette, une gamme « craft » en trois déclinaisons ; et une édition spéciale de ch'ti pour les 40 ans de cette bière, signée de l'artiste Skwak.

Publié le 29/04/2019 Olivier Ducuing Actualités

Le programme CARE aux petits soins pour la filière ferroviaire

La filière ferroviaire s'organise avec l'Etat pour accélérer la maturité des sous-traitants du secteur, confronté à une grosse montée en régime. 6 premières entreprises vont bénéficier du dispositif, lancé formellement le 25 avril à Petite-Forêt chez Alstom.

Publié le 28/04/2019 Olivier Ducuing Actualités

Net recul du chômage régional au dernier trimestre

Le nombre de demandeurs d'emploi dans les Hauts-de-France s'est rétracté deux fois plus vite qu'en France au dernier trimestre, selon les chiffres de Pôle Emploi. Mais le chômage de longue durée marque une forte résistance.

Publié le 25/04/2019 Olivier Ducuing Actualités

Turenne devient majoritaire chez Cousin Medical Group

L'opération porte sur 12 M€. Elle permettra à la fois d'accélérer la croissance organique mais aussi de probables acquisitions.

Antonio Molina, président du groupe Mäder
Publié le 12/04/2019 Olivier Ducuing Actualités

Mäder croque BS Coatings

Le groupe lillois de peintures et résines réalise une belle croissance externe après une importante recapitalisation. Mäder implante dans le même temps son siège dans l'ancien IFMAS à la Haute Borne

Sylvain Makaya (ISIA) signe avec Xavier Bertrand
Publié le 12/04/2019 Olivier Ducuing Actualités

Financement des entreprises : la Région bouche deux trous dans la raquette

ISIA injectera 150 M€ dans la région en trois ans pour financer les équipements de production. Et la Région va lancer le 25 avril un fonds pour entreprises en retournement. Le conseil régional a signé un partenariat avec le fonds ISIA pour financer les outils de production en leasing. Il prépare également un fonds dédié aux entreprises en retournement.