Yannick Sené détient les clés du redressement de Tub 2000 & TS

La prospère menuiserie métallique et la serrurerie valenciennoise a failli disparaître avec le décès de son dirigeant. Tub 2000 & TS vient d’être reprise par Yannick Sené. Avec déjà plusieurs succès majeurs.

Conception de portes métalliques monumentales pour les Grands Moulins de Paris à Marquette-lez-Lille, installation de garde-corps au sein de la résidence Le Jardin du Carmel à Douai, nouveaux contrats remportés auprès de grands donneurs d’ordres du bâtiment... Ces dernières semaines, l’entreprise Tub 2000 & TS est présente sur tous les fronts. Créée en 1983 et située à La Sentinelle, près de Valenciennes, cette PME spécialisée dans la menuiserie métallique et la serrurerie revient pourtant de loin. Habituée à générer un chiffre d’affaires annuel de 2 M€ et rentable, elle s’était en effet retrouvée en grande difficulté l’été dernier à la suite du décès brutal de Guillaume Gourdin, son dirigeant et fils du fondateur, à l’âge de 44 ans.

Alors que les carnets de commandes commençaient à se vider et que les rentrées d’argent se raréfiaient, l’horizon s’est toutefois vite éclairci pour les 26 salariés de l’entreprise grâce à l’identification rapide d’un potentiel repreneur : Yannick Sené. En quête d’un projet entrepreneurial dans la région après une première expérience de même nature au début des années 2000 et une trentaine d’années passées en tant que consultant ou responsable dans l’industrie (ferroviaire, automobile, pharmaceutique...), ce quinqua, qui a notamment travaillé chez Bombardier Transport à Valenciennes, prend connaissance de la situation de Tub 2000. « Un ami m’a prévenu début juillet que cette belle entreprise cherchait un repreneur, explique son nouveau président. Je me suis immédiatement rapproché de sa société d’expertise-comptable qui, après m’avoir confirmé le projet de vente, m’a invité à reprendre contact avec elle à la rentrée. » Mais, lorsque Yannick Sené se manifeste début septembre, il apprend que la PME est en passe d’être placée... en redressement judiciaire ! « L’administrateur judiciaire m’a alors indiqué que je pourrai faire une offre devant le tribunal de commerce dans le cadre d’un plan de cession, à la condition cependant de conserver l’intégralité des effectifs », poursuit- il. Ce sera chose faite.

600 K€ investis

Par jugement en date du 15 novembre 2021, Yannick Sené devient officiellement actionnaire majoritaire (70%) de la société, renommée Tub 2000 & TS – pour traitement de surfaces. Détenant chacun une participation de 15 %, deux associés l’accompagnent : Benoit Schill et Guillaume Claisse, respectivement dirigeants de Valengreen (génie climatique, près de Valenciennes) et de la Société de tuyauterie européenne et de process (Liévin). Un tour de table qui confère à l’entreprise une plus grande force de frappe financière. « Certes, le coût du rachat de Tub 2000 à la barre du tribunal s’est limité à 7 001 € (reprise de l’actif uniquement), signale Yannick Sené. Mais nous avons réinvesti 600 K€ pour redémarrer l’activité, qui était à l’arrêt complet en octobre dernier.»

Afin de réunir cette enveloppe, les trois associés ont injecté une partie de leurs ressources propres et souscrit des lignes de financement, dont deux crédits auprès de deux banques historiques de l’entreprise et un prêt d’honneur octroyé par le Réseau Entreprendre. Si l’entrepreneur se donne encore quelques semaines avant de dresser un bilan préliminaire, il ne masque pas son optimisme, malgré l’envolée des prix des matières premières (essentiellement le métal), qui pèsent à hauteur d’un tiers environ de son chiffre d'affaires, et du gaz. « A ce jour, nous avons déjà dégagé 420 K€ de ventes et sommes en bonne voie pour atteindre notre objectif de 1,8 M€ pour 2022 », se réjouit-il. Tub 2000 & TS vise un retour au-delà du seuil de 2 M€ « d’ici deux à trois ans».

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Pierre Seznec a repris 123Roulement à l'été 2021.
Publié le 28/01/2022 Julie Kiavué Transmission

Il reprend 123Roulement avec des ambitions européennes

Pierre Seznec tient les rênes du distributeur de pièces techniques depuis l’été dernier. Il lorgne une croissance à deux chiffres dès 2022. Sa feuille de route : développer l’offre B to B, la gamme produits et accélérer à l’export.

Publié le 26/08/2021 Olivier Ducuing Transmission

Laurent Neveu reprend AFL à Douai

Après 22 ans de grands groupes, l'ex patron régional de Demathieu Bard rachète une entreprise de rénovation de logements individuels à Douai.

"Je suis plus du côté cuisine que du côté salle ! " dit le nouveau dirigeant Cédric Hamel
Publié le 26/04/2021 François Prillieux Transmission

Cedric Hamel se connecte aux vannes Corri-Servais

L'ex-cadre international démarre une nouvelle vie, à la tête d'une petite pépite régionale, la société de robinetterie industrielle haut de gamme Corri-Servais, au cœur de Tourcoing.

"Ce n'est pas le travail qui manque mais plutôt les bras ! » Xavier Vincent
Publié le 25/03/2021 Transmission

Xavier Vincent veut fédérer un petit groupe industriel

En pleine crise sanitaire, il vient de boucler la reprise de Regiprocess, à Roubaix, spécialiste des appareils à pression de grande taille. Avec pour idée de fédérer un petit groupe sur des créneaux de niche.

"Je m'inscris dans la durée", déclare le nouveau dirigeant
Publié le 27/01/2021 Olivier Ducuing Transmission

Interor : l'alchimie fine d'une reprise à forte ambition

La famille fondatrice passe la main à Turenne Santé, qui devient majoritaire, et à Geoffroy Waroqueaux, un nouveau président bien décidé à doper ce spécialiste de chimie fine méconnu.

"La reprise est un projet de vie", juge le nouveau patron de Verbièse, Daniel Allais
Publié le 26/06/2020 Olivier Ducuing Transmission

Des stations Shell à la PME centenaire

Après trente ans dans des multinationales, Daniel Allais a jeté son dévolu sur le petit fabricant de solutions de produits chimiques Verbièse, à Merville.

Publié le 27/08/2019 Guillaume Roussange Transmission

Métaux : Votat veut accélérer à l'international

Philippe Marillaud, cadre dirigeant de la métallurgie, reprend cette PME spécialiste du travail des métaux. Il veut s'appuyer sur son expérience à l'international pour développer l'entreprise.

Charles Dernoncourt, entouré de Bruno Roye et Thierry Choteau
Publié le 29/04/2019 Anne Henry Castelbou Transmission

Serame déroule ses nouvelles ambitions

Charles Dernoncourt reprend les rênes de cette PME familiale, spécialiste nordiste de la conception et fabrication de dérouleurs et d’enrouleurs non-stop. Rencontre avec ce jeune dirigeant de 29 ans qui veut faire de Serame un leader sur son marché.

Publié le 27/02/2019 Olivier Ducuing Transmission

Benoît Henno veut incarner la logistique à taille humaine

En octobre 2017, il rachète Prestapack et Dometrans, deux entreprises de conditionnement à façon et de logistique. 18 mois plus tard, les effectifs sont passés de 7 à 18, le chiffre d'affaires a triplé.

Publié le 26/10/2018 Guillaume Roussange Transmission

Denis Sennechael veut booster Clarilog en Europe

Depuis juin, il a pris la tête du spécialiste de la gestion de parcs informatiques. Il nourrit de fortes ambitions en France, mais aussi à l'international.