Arc : bis repetita ...

Arques. Rien ne va plus -une fois de plus- chez le géant verrier. Une désorganisation logistique et en conditionnement crée une impasse de trésorerie de plus de 20 M€.

 

En région, l'incroyable feuilleton Ascoval a trouvé son épilogue avec le rachat par l'allemand Saarstahl, à la grande satisfaction de la ministre de l'industrie Agnès Pannier-Runacher venue sur place à la mi-septembre. L'autre feuilleton, celui du retournement d'Arc, semblait quant à lui achevé en avril 2020. Un accord avec l'Etat avait permis à l'entreprise, soigneusement évitée par les banques, d'obtenir un prêt de 31 M€, sorte de substitut à un PGE, portant le total de créances de l'Etat sur Arc à 100 M€. De quoi remettre en principe l'entreprise sur les rails une bonne fois. Du reste, la direction évoquait en début d'année une très belle reprise et des perspectives flatteuses, tandis que le reste du groupe affiche de belles performances aux Emirats, aux Etats-Unis comme en Chine. Et pourtant la même ministre se voit aujourd'hui sollicitée à nouveau, à sa grande stupéfaction, pour sortir l'entreprise d'une nouvelle impasse de trésorerie de plus de 20 M€. Une paille ! Que s'est-il passé ? Deux très gros ratés pendant l'été, l'un sur le déploiement d'un nouvel ERP pour la gestion logistique, l'autre sur l'externalisation du cartonnage. Avec des arrêts de ligne, des retards de livraison, des pénalités, et l'obligation de recruter un gros volant d'intérimaires...

Le tout sur fond de forte augmentation des coûts des matières premières dont il faudra reporter l'impact sur les prix de vente. Résultat, les comptes virent à nouveau au rouge et placent encore l'entreprise en situation tendue pour les échéances de trésorerie de fin d'année. Le directeur général Tristan Borne a été remercié, ainsi que le directeur des opérations Europe, le pdg américain Nicholas Hodler reprenant directement les rênes. « Le directeur général a servi de fusible », analyse Frédéric Specque, représentant de la CGT, pour qui les deux projets, logiciels comme condi- tionnement, restent bons sur le principe. « La crise que nous vivons est conjoncturelle mais pas structurelle », estime-t-il. Bercy a missionné un audit pour évaluer la situation, estimant que la reprise en main directe par l'actionnaire serait un élément de la discussion. Xavier Bertrand a de son côté fait savoir qu'il ne laisserait pas tomber l'entreprise mais que c'est d'abord à elle de trouver des partenaires privés.

Le feuilleton n'est pas encore terminé.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 28/09/2021 François Prillieux Actualités

Seb livre 500 emplois dans le bassin minier

Bully-les-Mines. Le géant mondial de l'électroménager va implanter un centre européen de 10 ha couverts sur le parc de l'Alouette. Ouverture prévue en 2023.

Publié le 28/09/2021 Olivier Ducuing Actualités

Cerelia monte en puissance sur son nouveau site

Arras. Le major des pâtes à tarte s'apprête à ouvrir une plateforme logistique en novembre, prélude à son transfert complet d'ici fin 2022.

Publié le 28/09/2021 Guillaume Roussange Actualités

Plats asiatiques : SIAS s'implante dans la Somme

Roye. Possédant trois usines en Corée, SIAS en ouvre une quatrième dans la Somme, spécialisé dans les plats surgelés. A la clé, 11 M€ d'investissement et 85 emplois.

Publié le 28/09/2021 Olivier Ducuing Actualités

Le Louvre-Lens : un modèle économique encore fragile

Lens. La Chambre régionale des comptes vient de rendre un rapport qui pointe les faiblesses d'un musée gratuit pour 82% des visiteurs, reposant sur un financement public prédominant, et en appelle à un plan de maîtrise de ses charges.

Publié le 28/09/2021 Guillaume Roussange Actualités

Ferroviaire : Le barreau Creil-Roissy (enfin) validé

Depuis l'été, le projet de création de la liaison entre la gare de Creil et la plateforme aéroportuaire de Roissy est déclaré d’utilité publique. Un projet stratégique de 340 M€.

Publié le 28/09/2021 Olivier Ducuing Actualités

Le nouveau port de Calais largue les amarres

Calais. Au terme de six années d'un chantier colossal perturbé par la pandémie et le Brexit, le port s'offre une extension majeure propre à lui ouvrir un nouvel avenir. Une ouverture en cycle très creux mais qui engage pour de nombreuses décennies.

Le premier Atelier Agile est installé au Plateau Fertile à Roubaix.
Publié le 27/09/2021 Julie Kiavué Actualités

Textile : L’Atelier Agile, prémices d’une « mode à la demande » ?

Roubaix. Emanation du Fashion Green Hub, l’Atelier Agile tente de rendre possible la production textile française, en circuit-court, durable et rentable.

Publié le 27/09/2021 Olivier Ducuing Actualités

Le campus cyber lillois (presque) sur les fonts baptismaux

Le campus cyber est dans les starking-blocks. Les acteurs locaux sont déjà prêts, la structure devrait suivre vite désormais.

Publié le 27/09/2021 Olivier Ducuing Actualités

Bonduelle préserve l'essentiel malgré la crise sanitaire

Le leader mondial du légume a souffert d'un exercice 2020-2021 hors norme, maintenant malgré tout sa rentabilité. Mais Bonduelle réfléchit à l'avenir de ses activités nord-américaines Bonduelle America Long Life.

Publié le 24/09/2021 Julie Kiavué Actualités

Gigafactory : Mercedes-Benz entre au capital d’ACC

Stellantis et TotalEnergies ont annoncé ce vendredi 24 septembre l’arrivée de Mercedes-Benz en tant que nouvel actionnaire.