Covid-19 : Le Crédit Agricole Nord de France adopte un plan de soutien

 

 

Evoquant « des conséquences inestimables » de la crise actuelle du coronavirus sur l'activité de ses clients, le Crédit Agricole Nord de France vient d'adopter un arsenal de mesures « ciblées et immédiates ».

Dans un communiqué au ton particulièrement solennel face à une crise d'une ampleur considérable, la Caisse régionale de Crédit Agricole annonce d'abord donner davantage de marge de manœuvre à ses agences et centres d'affaires pour agir au plus vite. Les remboursements de crédits pourront notamment être reportés jusqu'à 6 mois. Le Crédit Agricole s'ajustera aux besoins de ses clients via des ouvertures de crédit et de crédit de trésorerie, dans le cadre du dispositif de garanties mis en place par le gouvernement. Les crédits seront octroyés en procédure accélérée jusqu'à moins de cinq jours, sans pénalités. La banque verte met en place également une franchise jusqu'à 6 mois sans majoration de taux et sans frais de gestion pour les bénéficiaires d'un crédit-bail.

Le Crédit Agricole va aussi aménager les contrats d'affacturage au cas par cas, sans frais de dossier, mais aussi annonce accélérer les prises en charge des demandes d'indemnités de ses clients assurés.

 

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 19/03/2020 Actualités

Donnez votre sang !

La Préfecture pointe du doigt les besoins importants en sang pendant cette période hautement critique. Pensez à donner votre sang.

Photo d'archives. Crédit : Sébastien Jarry
Publié le 19/03/2020 Julie Kiavué Actualités

Papier d'hygiène : Wepa résiste à l’explosion de la demande

A Bousbecque, le fabricant de papier toilette, essuie-tout et de mouchoirs maintient sa production pour répondre à la forte demande de la grande distribution en Hexagone et au Benelux due au Coronavirus.

Photo d'archives
Publié le 19/03/2020 Julie Kiavué Actualités

Yann Orpin : « Décharger la pression pour éviter le pire »

Le Medef Lille Métropole lance une cellule d’accompagnement psychologique dédiée aux dirigeants d’entreprises en région. Le point avec Yann Orpin, président du Medef Lille Métropole.

Publié le 18/03/2020 Olivier Ducuing Actualités

La fédération des travaux publics appelle à la fin des chantiers

En décalage avec les propos de Bruno Le Maire, la fédération patronale veut limiter les chantiers au strict minimum.

Gérard Meauxsoone et Dominique Ruyant, les dirigeants du groupe
Publié le 18/03/2020 Olivier Ducuing Actualités

Meo augmente la production et ... réduit la voilure

Le groupe des cafés Méo-Fichaux enregistre une très forte poussée des commandes de 30%. En revanche ses activités de réseau et de terrain sont à l'arrêt.

Publié le 17/03/2020 Olivier Ducuing Actualités

Le Pôle Santé Travail s'adapte à la situation

Alors que la plupart des entreprises sont désormais fermées ou en télétravail, le Pôle Santé Travail s'adapte à son tour et met en place quatre centres pour les situations d'urgences.

L'industrie automobile s'est mise en sommeil. Ici l'usine Toyota d'Onnaing
Publié le 17/03/2020 Olivier Ducuing et Julie Kiavué Actualités

L'économie nordiste met un genou à terre

La fermeture des activités commerciales non essentielles et les mesures de confinement placent l'économie régionale en catalepsie.

Le laboratoire de haute sécurité de l'Institut Pasteur de Lille.
Publié le 17/03/2020 Julie Kiavué Actualités

Covid-19 : L’Institut Pasteur de Lille sur le pied de guerre

Les chercheurs de l’Institut Pasteur de Lille testent depuis plusieurs semaines des milliers de molécules existantes pour lutter contre le Coronavirus.

Philippe Lamblin, président du COS, et Laurent Roubin, président du directoire
Publié le 11/03/2020 Olivier Ducuing Actualités

La Caisse d'Epargne Hauts-de-France se lance à l'offensive commerciale

Malgré un léger repli du chiffre d'affaires, la banque régionale a dégagé 151 M€ de résultat net l'an dernier. De quoi soutenir une stratégie d'élargissement de ses activités et d'innovation.

Publié le 11/03/2020 Olivier Ducuing Actualités

Mobilisation générale contre le choc économique du virus

Au-delà des réponses sanitaires, c'est désormais sur le contrechoc économique que les acteurs publics et consulaires se concentrent. L'inquiétude est très palpable.