Produits de déco : Cades passe dans le giron du gardois Bastide

Corinne Marchyllie, directrice générale de Cades Design entend "renouer avec des ambitions de croissance autour de projets porteurs" Corinne Marchyllie, directrice générale de Cades Design entend "renouer avec des ambitions de croissance autour de projets porteurs"

 

L'entreprise nordiste spécialiste de la décoration de gamme moyenne et supérieure rejoint Bastide, avec des perspectives de croissance forte à l'international et de synergies multiples. Le nouvel ensemble pèse 200 salariés et 50 M€ de chiffre d'affaires.

L'avenir de Cades Design devient cévenol. Le spécialiste de la décoration intérieure, basé à Roncq (90 salariés, 25 M€ de ventes), rejoint le groupe d'Alès Bastide 1880. Cette entreprise nordiste, fondée en 1977 par Jean Descamps est un acteur important dans son domaine, uniquement en B to B. Elle sert des enseignes de jardin, des boutiques de décoration, des magasins de meubles, et même au Furet du Nord, et s'oriente depuis très récemment vers la clientèle des hôtels mais aussi des Ehpad. Cades déploie trois marques, Amadeus (charme à la française), Lou de Castellane (l'univers de la fleur) et Korb (ligne contemporaine), renouvelées et enrichies deux fois par an au rythme des collections printemps-été et automne-hiver. Cades propose 7000 références permanentes en stock, nourries de 2000 nouveautés chaque semestre. Elle développe elle-même ses produits avec une vingtaine de salariés, et surtout un réseau de 150 ateliers dans le monde.

PSE sur 19 postes

Plombée par un LBO qui avait survalorisé l'entreprise, d'abord accompagnée par Siparex puis par Participex depuis 2013, Cades avait du adopter un plan social portant sur 19 postes. La reprise à 100% par Bastide, une entreprise familiale de même taille, se présente comme une vraie opportunité de rebond important. Car les deux entités, n'étant que très peu sur les mêmes marchés, sont donc très complémentaires : Bastide, spécialiste des arts de la table et des arts culinaires, est absent du marché de la fleur; ses gammes sont permanentes et il ne vend pas à l'export alors que Cades y réalise un petit tiers de ses ventes. Bastide compte un réseau de boutiques alors que Cades, qui en avait trois, les a fermées il y a plusieurs années.

« On a la chance de rejoindre un groupe très complémentaire. Ensemble, on part à la conquête de l'international avec une équipe commune. Pour l'activité support, mais aussi le transport, nous bénéficierons de leur gestion sur des gros volumes», précise Carinne Marchyllie, directrice générale, qui demeure aux commandes. L'entreprise maintient d'ailleurs son implication dans le projet Lille Capitale mondiale du design. Le nouvel ensemble, dans lequel Cades Design conserve sa complète autonomie, pèse 200 salariés pour un chiffre d'affaires de 50 M€, et atteint ainsi le seuil de l'ETI .

OD

Ces articles peuvent également vous intéresser :

La nouvelle gamme de crayons à maquiller biosourcés que vient de sortir Alkos
Publié le 03/07/2019 Olivier Ducuing Actualités

Alkos devient canadien

Le groupe, né à Boulogne-sur-Mer en 1996 avec la reprise des Crayons Conté Cosmétiques par Gérard Gieux, est racheté par le canadien KDC/One. Avec de grosses perspectives de croissance.

L'équipe de la Banque de l'Orme et à gauche Laurent Roubin, président du directoire de la Caisse d'Epargne Hauts de France
Publié le 03/07/2019 Olivier Ducuing Actualités

L'Ecureuil Hauts de France lance sa banque judiciaire

La nouvelle "Banque de l'Orme" se positionne sur le marché de niche des entreprises placées en procédures collectives.

Publié le 28/06/2019 Actualités

Finances locales : baisse historique de la dette régionale

L'encours de la dette a reculé de 115 M€ en 2018 et repasse sous la barre des 3 milliards d'euros

Publié le 21/06/2019 Actualités

Doublement des rames: le conflit Alstom-Mel enfin réglé ?

Selon nos sources, la Mel et Alstom seraient enfin parvenus à un accord de médiation à plusieurs dizaines de millions d'euros dans le contentieux très sensible du doublement du métro lillois.

Publié le 20/06/2019 Olivier Ducuing Actualités

BPS imprègne 120 emplois dans l'Arrageois

Superga, sous-traitant industriel pour les grands noms de la cosmétique mondiale, dirigé par Alain Bréau (photo), reprend l'usine Caterpillar pour y implanter ce qui sera son plus grand site industriel. 42 emplois seront transférés et 80 CDI créés.

© Renaud Wailliez
Publié le 20/06/2019 Julie Kiavué Actualités

Nutri’Earth boucle son premier tour de table

La start up lilloise vient de lever 800 K€ pour accélérer sa production de farines alimentaires à base d'insectes.

David Iroz, directeur de LME-Beltrame Group, annonce 12 M€ d'investissements cette année et le changement d'un four à gaz d'un des deux laminoirs l'an prochain
Publié le 18/06/2019 Olivier Ducuing Actualités

LME-Beltrame Group poursuit ses investissements malgré le durcissement du marché

Après un exercice 2018 en fanfare, en croissance de 17%, le sidérurgiste de Trith-Saint-Léger, spécialiste en produits d'acier pour le secteur de la construction, ressent un retournement de conjoncture. Mais maintient un niveau élevé d'investissement pour préparer l'avenir.

Publié le 18/06/2019 Julie Kiavué Actualités

Les bières du Nord ont la forme

Le marché français de la bière a poursuivi sa croissance en 2018. Avec ses 7,1 millions d’hectolitres produits annuellement, la région Hauts-de-France maintient sa place de deuxième région française sur le podium brassicole.

Photo : Stelia Aerospace
Publié le 18/06/2019 Julie Kiavué Actualités

Aéronautique : la Région lance sa marque Aér’Hauts-de-France

Portée par un collectif d’acteurs de la filière, cette nouvelle marque portera la stratégie de développement de l’aéronautique sur le territoire. Premier projet dévoilé : la livraison par drone.

Philippe Hourdain, président de la Banque Populaire du Nord et Fabrice Bouvier, directeur général
Publié le 17/06/2019 Olivier Ducuing Actualités

Résultats 2018 historiques pour la Banque Populaire du Nord

La banque au logo bleu et blanc a dégagé 40 M€ de résultat nets en 2018, et poursuit une transformation active.