Dunkerque Port sur une vague favorable

« On a les moyens d'aller chercher les 100 millions de tonnes ». Stéphane Raison, président du directoire du Grand Port maritime de Dunkerque, sait tout le potentiel du troisième port français (et numéro neuf du « range » Manche-Mer du Nord). Celui-ci présentait son bilan d'activité 2018 et ses perspectives il y a quelques jours au World trade center de Lille, confirmant une dynamique forte et porteuse.

L'activité globale du port a atteint 51,6 MT, en hausse de 3%, une croissance continue depuis 2015. Une croissance saine qui s'inscrit après les fermetures lourdes de conséquences des raffineries SRD (2010) puis SRD (2015). « Dunkerque est le port post-pétrole », relève Stéphane Raison, soulignant « une logique de développement sur de nouveaux modèles ».

Le terminal méthanier, malgré un arrêt entre aout et octobre, incarne bien cette nouvelle époque, à hauteur d'1,2 MT, en progression de 56%. Le trafic conteneurs, qui était encore très modeste en 2010 (200 000 « boîtes »), atteint désormais les 422 000 unités.

L'activité minerais a atteint un nouveau record à hauteur de 15MT, soutenue d'abord par l'activité très forte d'ArcelorMittal. Le trafic cértéalier a connu une poussée de 11%, mais à un niveau qui reste faible (1,4 MT).

On notera dans ce tableau très positif une fausse note sur le trafic transmanche, en replki de 4% (15,6 MT).

Pour autant, les perspectives 2019 devraient largement maintenir la dynamique portuaire. Les implantations industrielles accumulées récemment portent peu à peu leurs fruits en terme de trafic, qu'il s'agisse d'Ecocem (ciment à base de laitier), Aliphos (phospates), DMT (plaques de plâtre), demain H2V (hydrogène) et SNF Floerger (chimie). En cinq ans, le port aura accueilli 12 implantations totalisant 110 ha, 500 emplois directs créés, et 215 M€ d'investissements.

En parallèle, le port poursuit son travail d'équipement et de modernisation. Avec notamment l'extension du quai de Flandres, soit 60 M€, qui sera livrée fin mars, permettant de traiter concomitamment deux très grands navires.

A ceci s'ajoutent des investissements logistiques, sur les zones Dunkerque Logistique international (DLI) dont la commercialisation pourra débuter cette année, et la zone Grande Industrie, près de l'A16 sur l'échangeur de Gravelines. « On livre au troisième trimestre 80 à 100 ha, pour accueillir des projets industriels et logistiques », précise Stéphane Raison. Le gros logisticien belge Katoen Natie a déjà pris position via sa filiale Indaver.

L'offre en transport combiné du port va par ailleurs s'enrtichir avec la création d'une société commune avec le Groupe Charles André (GCA), Green Modal, pour relier Dunkerque à la France entière et en Italie, à travers une connexion à Dourges et une autre à Valenton.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 14/01/2019 Olivier Ducuing Actualités

Piazza Coffrages s’appuie sur le fonds Humanis Croissance

Basé à Denain, le loueur de banches lève 2 M€ pour se positionner sur le marché du Grand Paris.

photo Y Delattre
Publié le 09/01/2019 Olivier Ducuing Actualités

Crédit Agricole : arrivée d'un nouveau DGA

Emmanuel Barras succède à Gaëlle Regnard, nommée quant à elle à la direction de la FNCA

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Au-delà des équipements basiques, Lyreco entend devenir un expert des EPI à l'échelle européenne
Publié le 24/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

Lyreco double de taille dans le secteur des EPI

L'acquisition d'Intersafe et Elacin, représentant 125 M€ de chiffre d'affaires et 360 salariés, est une étape stratégique pour Lyreco dans son ambition affirmée dans le secteur de la vie au travail.

Crédit : Bombardier Transport
Publié le 21/12/2018 Julie Kiavué Actualités

L'usine Bombardier de Crespin produira 47 trains Francilien

Le constructeur ferroviaire canadien annonce avoir reçu une commande de 47 trains pour un montant global de 330 M€ de la part de la SNCF, pour le compte d'Île-de-France Mobilités.

Au premier plan, le repreneur Bart Gruyaert, au coté de Cédric Orban, Président d'Ascoval
Publié le 20/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

Ascoval s'ouvre un nouvel avenir

Le repreneur Bart Gruyaert (Altifort) se veut résolument optimiste face à des demandes croissantes de clients potentiels. De quoi redonner confiance et envie aux près de 300 salariés de l'aciérie nordiste.

Cédric Orban, président d'Ascoval.
Publié le 19/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

Ascoval : l'acierie va vivre

Altifort reprend l'aciérie de Saint-Saulve et ses 281 salariés.

Les lauréats ont été récompensés lors d'une soirée au palais des beaux arts de Valenciennes
Publié le 18/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

Mobilité : Transalley dégaine ses pépites

8 lauréats ont été primés dans le cadre du concours Start up In Motion, sur 40 candidats.

Christian Poiret, en charge du budget, et Jean-René Lecerf, président du Département du Nord
Publié le 18/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

Reconstruction complète pour les services du Département du Nord

Le groupe Duval vient d'être désigné attributaire du chantier de reconstruction du bâtiment Forum à Lille pour accueillir 1400 agents du Département du Nord. Lors de la même séance, le rapport d'orientations budgétaires a été présenté.

Crédit : Rabot-Dutilleul Construction/Spie Batignolles/Aueur Weber Architectes.
Publié le 18/12/2018 Julie Kiavué Actualités

Nouvelle piscine olympique : la MEL veut "privilégier l'environnement"

L'équipement métropolitain de 78,5 M€ est porté par Rabot-Dutilleul Construction et devrait être inauguré courant 2021.