LBO et nouvelles ambitions pour In'Tech Medical

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France

 

 

 

L'improbable success story n'en finit pas d'étinceler. In'Tech Medical vient d'ouvrir 70% de son capital (pour un montant tenu secret) à l'investisseur TCR Capital, associé à Arkéa Capital Investissement, pour faciliter une transmission en douceur : le directeur commercial Laurent Pruvost (photo), associé minoritaire depuis l'origine, prend à 45 ans les rênes de l'entreprise née en 1999 après la fermeture de l'usine du danois Sofamor Danek, et la perte de ses 120 emplois. Le siège de Rang-du-Fliers a aujourd'hui dépassé cette taille, puisqu'il compte à lui seul 150 salariés, auxquels s'ajoutent désormais 130 autres collaborateurs à Annecy, Toulon et... Memphis. L'opération s'accompagne d'une dette sénior associant Société Générale,  CANF et Caisse d'Epargne.

Le leader européen de l'instrumentation chirurgicale pour le rachis (200.000 instruments et implants par an) est en pleine forme et affiche un chiffre d'affaires de 30 M€, en croissance de 15% l'an depuis trois an. Un rythme que le nouveau dirigeant (accompagné au capital par les deux anciens dirigeants, Jean-Luc Malpièce et Alain Degrave) entend poursuivre. Avec en prime une croissance externe au programme, même si la cible n'est pas encore identifiée. Ce sera probablement les États-Unis, premier marché mondial -haut la main- de l’instrumentation orthopédique, où In'Tech Medical a déjà réussi une première implantation. Le groupe souhaite aussi renforcer son positionnement sur le marché des hanches et des genoux, qui représente 20% de son chiffre d'affaires (environ 5 M€€) mais dont le potentiel mondial est très important : le marché de l'instrumentation du rachis représente 200 M$, contre 700 M$ à celui des hanches et des genoux. Le groupe veut aussi se placer dans le domaine de la supply chain, pour offrir un service intégré à ses clients. De quoi viser à trois ans un chiffre d'affaires de 45 M€€ hors acquisition et de prévoir le recrutement d'une cinquantaine de salariés.
OD