Les deux soeurs se jettent a? l'eau de Sowai?

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France

 

"On voulait faire de l'aquabike et on s'est aperc?u que rien n'existait vraiment». C'est aussi simplement que cela que de?marre l'aventure de Sowai?, le tout nouveau centre d'aquasports de?ja? tre?s couru de Wambrechies. Audrey Branly et sa sœur Alison se mettent alors en te?te de monter un centre dans la me?tropole. Avec un argument fort en la personne du mari d'Alison, dirigeant d'une entreprise de traitement de l'eau, NTEC. Malgre? leur profil d'entrepreneuses - Audrey a monte? son entreprise de sourcing textile a? la ruche d'entreprise de Tourcoing et sa sœur e?tait acheteuse dans le textile, elles rencontrent une grande frilosite? des banquiers. « Ils nous classaient comme salle de sport, or le secteur est en difficulte?. On n'a eu l'aide de personne», regrette Audrey. Il fallait ne?anmoins financer un investissement significatif, soit 450 K€. Finalement, la love money permet de re?unir un bon tour de table, les deux sœurs e?tant majoritaires, rejointes par des membres de la famille et par un business angel, Francis Guisse. Et une seule banque de?cide de plonger dans l'aventure, le Cre?dit du Nord.

Pari plus que gagnant : le business plan espe?rait 300 abonne?s la premie?re anne?e. Au bout d'un mois d'exploitation, le chiffre e?tait de 480 (dont 39 hommes) de?but octobre, obligeant de?ja? les dirigeantes a? ouvrir le dimanche. Le centre est situe? en bout de piste de l'ae?rodrome de Bondues, a? Wambrechies. Un endroit strate?giquement situe? le long de la rocade nord-ouest dans une banlieue tre?s aise?e de Lille. Car les tarifs de Sowai? ne sont pas a? la porte?e de toutes les bourses: 10 se?ances pour 190 € ou pour les acharne?s, 80 se?ances pour ... 1200 €. Et pourtant, le concept cartonne. Il faut dire qu'outre l'aquabike, Sowai? propose huit autres sports aquatiques (comme l'aquaboxing, l'aquayoga et me?me l'aquazumba !) sous la houlette de coaches, dans un cadre tre?s premium, accompagne? d'un bar a? the? et a? jus mais aussi d'un bar a? ongles. Le succe?s est parti tellement vite que les deux sœurs envisagent de?ja? d'essaimer dans un deuxie?me et un troisie?me centres

O.D.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

La diaspora nordiste rayonne-t-elle assez ?

4 millions d'habitants. Une identite? conviviale et accueillante. Une des re?gions les plus exportatrices de France et tre?s ouverte a? l'international. Des dizaines de milliers d'expatrie?s nordistes de par le monde : les ingre?dients sont re?unis pour jouer a? fond la carte de la diaspora. Mais hormis la Ch'tribu et son Ch'ti day, le paysage reste tre?s limite? et pas a? la dimension du Nord-Pas-de-Calais.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

Pierre Mathiot : “J'ai le sentiment que ça ressemble à du marketing”

3 QUESTIONS A?... PIERRE MATHIOT directeur de Sciences Po Lille

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

EXCLU - Marc Roquette, ex-président de Roquette Frères : "L'humanité n'a besoin ni du nucléaire ni des énergies fossiles ! "

L'ancien pre?sident du ge?ant industriel Roquette Fre?res (2004-2012) et du po?le de compe?titivite? Nutrition-Sante?-Longe?vite? a la parole tre?s rare. Marc Roquette accorde a? Eco 121 une interview exclusive. En ligne de mire : la re?volution e?nerge?tique indispensable a? la survie de la plane?te, qui passe selon lui par une refonte comple?te de la fiscalite?, qui doit pe?naliser les nuisances des e?nergies fossiles, aujourd'hui non contenues dans leur prix. Rencontre avec un ex-capitaine d'industrie devenu porte-drapeau de la troisie?me re?volution industrielle.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

L'industrie re?gionale entre inquie?tude et espoir

Plusieurs fleurons industriels ont mordu la poussie?re ces dernie?res semaines, mais les indicateurs d'activite? s'ame?liorent.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

Roquette s'offre un centre de de?veloppement pour doper son activite? pharmacie

Lestrem. Gros fabricant mondial d'excipients de me?dicaments, Roquette se dote d'un labo haut de gamme de?die? aux nouveaux besoins des “big pharma”.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

Sahut-Conreur agglome?re son nouveau sie?ge a? la Sentinelle

Raismes. L'entreprise familiale cent-cinquantenaire investit 6 M€ et va cre?er 17 emplois.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

Après le Bangladesh, Texeurop investit en Europe

Wambrechies. Le fabricant textile, qui emploie 4000 salarie?s dans le monde, s'appre?te a? racheter une entreprise en Italie apre?s avoir construit une usine au Portugal en 2013.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

Pocheco : La TRI pour les nuls

Les mots e?conomie circulaire, troisie?me re?volution industrielle (TRI), transition e?nerge?tique vous donnent la migraine ? Pocheco, leader franc?ais de l'enveloppe, a de?veloppe? sa recette qui conjugue performance e?conomique, pre?servation de la ressource et bien-e?tre au travail.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 30/10/2014 Eco121

La strate?gie des TPE sur un Plato

L'isolement et le rythme intense des petits patrons ne leur donnent souvent pas les moyens de penser leur strate?gie en profondeur. Le re?seau Plato a mis en place une ope?ration pilote dans le Hainaut sur ce sujet.