LME-Beltrame Group poursuit ses investissements malgré le durcissement du marché

David Iroz, directeur de LME-Beltrame Group, annonce 12 M€ d'investissements cette année et le changement d'un four à gaz d'un des deux laminoirs l'an prochain David Iroz, directeur de LME-Beltrame Group, annonce 12 M€ d'investissements cette année et le changement d'un four à gaz d'un des deux laminoirs l'an prochain

Après un exercice 2018 en fanfare, en croissance de 17%, le sidérurgiste de Trith-Saint-Léger ressent un retournement de conjoncture. Mais maintient un niveau élevé d'investissement pour préparer l'avenir.

LME-Beltrame Group rattrape son retard. La seule usine française de l'italien Beltrame (2000 salariés, 6 sites de production en Europe, 1,2 md€ de chiffre d'affaires) avait connu des années très difficiles entre 2008 et 2015. Elle avait même accumulé 100 M€ de pertes en cinq ans. Les investissements avaient été mis en stand-by. Depuis 2016, un vaste plan de redressement a été mis en route, assorti de 34 M€ d'investissements, permettant de ramener l'usine à la rentabilité. De quoi profiter pleinement de l'embellie du secteur en 2017 (+11% de chiffre d'affaires) puis en 2018 (+ 17%, à hauteur de 309 M€). L'an dernier, la société et ses 535 salariés ont recyclé 650 000 tonnes de ferrailles, fondues en 532 000 tonnes de demi-produits, des billettes d'acier, destinées pour l'essentiel au marché de la construction à travers une gamme de près de 400 références. L'entreprise exporte 80% de sa production. 

Malheureusement, le cycle de la sidérurgie connaît aujourd'hui un sérieux tassement du marché, tandis que les prix de l'énergie ont grimpé de 50% en un an, et que celui des ferrailles (60% du prix de revient de LME-Beltrame Group) est aussi fortement à la hausse. La facture énergétique va grimper de 5 M€ entre les deux exercices. Résultat, « 2019 sera une année excessivement difficile. On va produire moins qu'en 2018 et notre chiffre d'affaires sera moindre », analyse David Iroz, directeur du site, qui souligne : « Si on n'avait pas fait tout ce travail, on serait en grande difficulté. Or la rentabilité sera encore au rendez-vous en 2019, moindre qu'en 2018, mais sera bien au rendez-vous ». La société a choisi aussi de miser sur les ressources humaines pour fidéliser ses équipes, en réduisant le volant d'intérimaires (passés de 12% des effectifs en 2016 à 2 à 3% aujourd'hui) et en embauchant 120 salariés en trois ans.

Dans un secteur où "depuis quatre ans, on a une visibilité à 15 jours seulement", selon son directeur, la société entend bien poursuivre sa politique d'investissement. Cette année, LME-Beltrame Group va effet injecter 12 M€ dans le renouvellement des équipements, les appareils de levage, l'amélioration des conditions de travail mais aussi l'efficacité énergétique. Le dirigeant annonce aussi le changement du four d'un des deux laminoirs, soit une mobilisation de 10 M€ supplémentaires qui devrait intervenir en 2020-2012. L'énergie est présentée comme l'un des axes prioritaires de la stratégie de cette entreprise électro-intensive. Son objectif immédiat est de réduire de 3 à 4% sa consommation d'ici à 2021. En parallèle, LME-Beltrame Group, veut monter sa performance de 98% de déchets recyclés aujourd'hui à 100% dès 2020, pour pousser au plus loin son modèle d'économie circulaire.

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 18/06/2019 Julie Kiavué Actualités

Les bières du Nord ont la forme

Le marché français de la bière a poursuivi sa croissance en 2018. Avec ses 7,1 millions d’hectolitres produits annuellement, la région Hauts-de-France maintient sa place de deuxième région française sur le podium brassicole.

Photo : Stelia Aerospace
Publié le 18/06/2019 Julie Kiavué Actualités

Aéronautique : la Région lance sa marque Aér’Hauts-de-France

Portée par un collectif d’acteurs de la filière, cette nouvelle marque portera la stratégie de développement de l’aéronautique sur le territoire. Premier projet dévoilé : la livraison par drone.

Philippe Hourdain, président de la Banque Populaire du Nord et Fabrice Bouvier, directeur général
Publié le 17/06/2019 Olivier Ducuing Actualités

Résultats 2018 historiques pour la Banque Populaire du Nord

La banque au logo bleu et blanc a dégagé 40 M€ de résultat nets en 2018, et poursuit une transformation active.

Georges Lotigier, dirigeant de Vade Secure, vise un chiffre d'affaires de "plusieurs centaines de millions d'euros" moyen terme
Publié le 17/06/2019 Olivier Ducuing Actualités

Levée historique avec un fonds américain pour Vade Secure

Le spécialiste de la protection des emails Vade Secure fait rentrer à son tour de table l'américain General Catalyst dans une opération à 70 M€. De quoi mettre le pied à fond sur l'accélérateur outre-Atlantique

Une vue de ce que pourrait être le champ éolien offshore de Dunkerque et sa plateforme de distribution portée par RTE (crédit Ham&Huice)
Publié le 17/06/2019 Olivier Ducuing Actualités

EDF décroche le projet d'éolien offshore à Dunkerque

Après le terminal méthanier (revendu depuis), EDF, associé à Innogy et Enbridge, va réaliser une ferme offshore de grande envergure au large de Dunkerque. De quoi alimenter 40% des besoins du département du Nord.

Publié le 14/06/2019 Olivier Ducuing Actualités

Carambar & Co et Lutti unifient leurs forces de vente et lancent un PSE

Le nouveau groupe Carambar & Co et Lutti, numéro un français de la confiserie, annonce une profonde réorganisation commerciale pour créer une force de vente unique.

Publié le 07/06/2019 Julie Kiavué Actualités

Valorisation des déchets : le SMAV en avance sur les objectifs nationaux

L'an dernier, le Syndicat mixte Artois valorisation a transformé sous forme de matière plus de 57% des déchets collectés auprès de ses trois Communautés adhérentes. Un taux qui atteint les 80% avec la valorisation sous forme d'énergie.

Publié le 07/06/2019 Olivier Ducuing Actualités

Dunkerque : Cinq lauréats autour du projet de plateforme électrique offshore

A l'occasion du salon professionnel Seanergy, RTE et la CUD ont primé cinq projets pour accompagner la naissance de la future plateforme de raccordement électrique de la ferme éolienne offshore qui doit naître en 2025.

Publié le 07/06/2019 Actualités

L'agroalimentaire et la métallurgie veulent mieux recruter

En sérieuse pénurie d'emplois, les secteurs agroalimentaire et métallurgique organisent le 11 juin une matinée de partage d'expérience au conseil régional ouverte aux demandeurs d'emploi

Publié le 06/06/2019 Julie Kiavué Actualités

Fiscalité locale : le Medef Hauts-de-France tire la sonnette d'alarme

Dans son baromètre 2019, le syndicat professionnel met en évidence une hausse de 3,6% de la pression fiscale sur les entreprises régionales entre 2016 et 2017.