La MEL accueille ses deux premières navettes autonomes

Une expérimentation d'un an démarre ce jour avec deux minibus électriques entièrement automatiques mis en service sur le campus de Villeneuve d'Ascq. Un dispositif potentiellement déployable sur les parcs d'activité de la MEL.

C'est une première nationale : deux minibus automatiques ont commencé aujourd'hui leurs premières dessertes sur une voirie entièrement ouverte, sur le campus de Villeneuve d'Ascq. Il s'agit d'une expérimentation, menée avec l'opérateur Navya, spécialisé en mobilité intelligente, et Keolis, exploitant de Transpole. La MEL va financer ces deux navettes pendant un an pour un coût de 760 K€.

Les minibus, 100% électriques, ont une autonomie de 8 heures environ, pour une capacité de 15 places (14 en réalité puisqu'un agent sera systématiquement présent dans chaque véhicule), et 4 arrêts desservis. La vitesse de circulation est pour commencer extrêmement basse, entre 8 et 10 km/h. Mais les véhicules pourront monter jusqu'à 25 km/h. Ils circuleront toutes les 10 minutes en heures de pointe et 20 minutes en heures creuses. Bardés de capteurs à 360°, ces navettes seront en outre surveillés en permanence.

Damien Castelain, président de la MEL, estime que ce projet porte sur "un des chaînons manquants où il faut de l'expérimentation ». L'élu métropolitain juge que le dispositif, très adapté à la problématique du premier et du dernier kilomètre, pourrait être déployé à terme dans les parcs d'activité de la métropole, tout particulièrement entre la station des 4 Cantons et le parc de la haute borne.

Une métropole nouvelle génération

Fin 2017, nous apprenions sans surprise que Keolis gardait la mainmise sur la concession de service public des transports en commun de la MEL. Et un an presque jour pour jour Transpole dévoile sa nouvelle identité. A partir du 28 janvier prochain, la compagnie deviendra Ilévia, elle lancera son nouveau site ilevia.fr et habillera une partie de la flotte de bus et une rame de tramway aux couleurs de sa nouvelle identité. En parallèle, une nouvelle offre de transports en commun, bâtie sur le transport sur réservation ou encore le covoiturage dynamique, verra le jour.

"Nous souhaitons changer le regard des métropolitains sur l'offre de transports en commun offert par la MEL", indique le Dg de Transpole Gilles Fargier. De son côté, la métropole annonce vouloir accroitre le trafic de ses transports de 18% d'ici 2024 et proposer un réseau plus connecté, à l'image de sa navette autonome.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 17/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

GFG Alliance conclut l'acquisition d'Aluminium Dunkerque

L'usine dunkerquoise, premier producteur européen d'aluminium par électrolyse, rejoint le conglomérat britannique qui confirme ses ambitions en France.

Publié le 17/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

S & P réhausse la note financière de la Région

L'agence de notation décerne un large satisfecit au conseil régional des Hauts-de-France dont il relève la notation.

Publié le 14/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

Roquette prend le contrôle de l'indien Crest Cellulose

Avec cette acquisition, dont les conditions et l'ampleur ne sont pas communiquées, Roquette devient un des leaders mondiaux des excipients pharmaceutiques

Publié le 13/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

Budget 2019 : La Région retrouve des marges de manœuvre

Très contrainte par les engagements du précédent mandat et par une situation financière préoccupante, la Région avait pris d'importantes mesures d'économies les deux derniers exercices, approchant les 200 M€ de fonctionnement. De quoi s'offrir un budget primitif 2019, discuté depuis hier, avec davantage de libertés, à hauteur de 3,2 mds €.

Publié le 13/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

Le dernier peignage de France retrouve des ambitions

Le Peignage Dumortier sort définitivement d'un redressement judiciaire datant d'il y a neuf ans et affiche ses nouvelles ambitions.

Publié le 12/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

Anaïk acquiert le chinois TPS

Le spécialiste du cadeau promotionnel Anaïk, basé à Villeneuve d'Ascq, s'adjuge un acteur asiatique du secteur, Trad'Partners (TPS), basé à Hong-Kong. Cette société, leader au Moyen-Orient dans le secteur, apporte 15% de chiffre d'affaires supplémentaire à Anaïk, qui atteint les 57 M€.

Publié le 12/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

L'INRIA s'offre un nouvel écrin, à Euratech

L'Inria joue la carte de l'écosystème en investissant ce nouveau bâtiment Place aux portes d'Euratechnologies, pour faciliter la fertilisation croisée avec les start up du numérique.

Les lauréats du premier appel à projets de la Fondation Caisse d'Epargne lancé en avril dernier.
Publié le 12/12/2018 Julie Kiavué Actualités

La Fondation Caisse d'Epargne investit contre la fracture numérique

La Fondation désigne 36 lauréats à l'issue de son premier appel à projets. Ils se partageront 317 K€ de dotations.

Les salariés ont apporté un soutien unanime au projet Altifort
Publié le 12/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

Ascoval : verdict favorable dans une semaine ?

Le tribunal de grande instance de Strasbourg a repoussé sa décision finale au 19 décembre. L'espoir est enfin permis, avec le soutien unanime des salariés, pouvoirs publics mais aussi du procureur et du juge commissaire.

La marque est déjà déclinée sur des T-Shirts réalisés par Gentle Factory
Publié le 11/12/2018 Olivier Ducuing Actualités

La Région s'offre une marque « Haut & Fort », ... inutilisable à l'international

Moins d'un mois après que la MEL ait annoncé sa marque territoriale Hellolille, le conseil régional a procédé de même le 11 décembre à la cité des Congrès de Valenciennes. Une marque inutilisable à l'international.