Nutribio lance une marque durable née de l'intrapreneuriat

Doullens. Pour pérenniser son atelier de fabrication de barres énergétiques, Nutribio a lancé un projet participatif interne. Qui a débouché sur une marque propre, La barre à cœur.

A Doullens, Nutribio (600 salariés, 200 M€ de CA), division nutrition de la première coopérative laitière française, Sodiaal, s’est donné l’objectif de pérenniser son atelier de fabrication de barres énergétiques ou protéinées. Tout en diversifiant son portefeuille clients, très centré sur les distributeurs spécialisés, grandes enseignes du sport ou réseaux de pharmacie. Pour cela, le groupe a développé un projet d’intrapreneuriat : une méthode de management visant à laisser les salariés – une vingtaine à Doullens – développer un projet en grande autonomie. Résultat après deux ans de travail : la marque, qui fabrique 40 000 barres par jour, a sorti une nouvelle gamme sans additifs, ni conservateurs ou sucres ajoutés. La « Barre à Cœur » intègre des mélanges d’ingrédients originaux, tels le baobab, le lin ou la spiruline, pour garantir des produits goûteux et nutritionnellement intéressants.

«Nous bénéficions d’une expérience de 20 ans dans le domaine de la formulation », estime Françoise Gouzien, responsable marketing. L’opération permet aussi de tester le marché. Car la crise sanitaire a accéléré les changements de comportements des consommateurs, toujours plus méfiants envers les produits industriels transformés. La responsable marketing le reconnaît d’ailleurs : il s’agit « d’ouvrir les portes ». L’utilisation d’Internet et des réseaux sociaux est un bel exemple de stratégie de communication « transparente », en vogue chez les industriels. En plus du site web, seul canal de distribution de la marque, Nutribio a développé une campagne de com à forte dimension testimoniale. Sur Facebook, les salariés présentent leur métier, les secrets de leur journée de travail ; sur Instagram, les premiers clients se filment en train d’ouvrir leur commande. Un marketing numérique assez efficace, destiné à servir l'image et la vision « sociétale » de l’entreprise. Une partie du produit des ventes (4€ par lot de 10 barres) est reversée à une association sélectionnée par les collaborateurs, Mountain Wilderness. Chaque nouvelle recette, fabriquée en édition limitée à 5000 exemplaires, sera l’occasion de soutenir une nouvelle cause, proposée par les salariés ou les internautes eux-mêmes. Participatif, on vous dit. 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 25/03/2021 Guillaume Roussange Actualités

Le robinetier de luxe THG vendu au chinois Jomoo

Béthencourt-sur-Mer. Pour accélérer sa croissance à l'international, le fabricant d'articles sanitaires THG s'adosse au géant chinois du secteur. Il financera le développement de gammes plus accessibles.

Publié le 25/03/2021 Guillaume Roussange Actualités

Plaquettes de frein : Mat Friction prend le virage de l'électrique

Noyon. Mat Friction investit 3,5 M€ dans son usine isarienne pour développer de nouvelles générations de freins, adaptés aux véhicules électriques.

Publié le 23/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Sofinor croque le lyonnais Mapal

L'acquisition de l'entreprise lyonnaise crée un acteur important dans les équipements inox, totalisant 28 M€ de chiffre d'affaires avec 170 salariés.

Publié le 22/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Gomypartner score un million d'euros de levée de fonds

La jeune start up d'Euratech fait entrer deux entrepreneurs du web à son bord.

Publié le 16/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Sylvain Breuzard invente la "permaentreprise"

Le dirigeant fondateur de la société Norsys Sylvain Breuzard vient de commettre un ouvrage qui veut dépoussiérer la RSE. Baptisé « La permaentreprise, un modèle viable pour un futur vivable, inspiré de la permaculture » (éditions Eyrolles), le livre élargit le concept de permaculture et ses trois principes éthiques au domaine de l'entreprise.

Ici l'usine Aluminium Dunkerque, reprise fin 2018 par GFG Alliance
Publié le 16/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Sidérurgie : Liberty pourrait faire les frais des déboires de Greensill

Les déconvenues de Greensill et du groupe GFG Alliance, propriétaire d'Aluminium Dunkerque et d'Ascoval, créent de grosses turbulences et de sérieuses incertitudes.

Mathieu Tarnus, Pdg et  fondateur de Sarbacane, il y a bientôt 20 ans. Il vise désormais le cap des 100 M€ d'activité à horizon 2025.
Publié le 15/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Sarbacane met la main sur son concurrent allemand rapidmail

Le groupe de Hem poursuit sa croissance rapide. Après le rachat de Datananas, une start up spécialiste de la prospection par messagerie, Sarbacane reprend cette fois un plus gros poisson avec son concurrent allemand rapidmail

Publié le 15/03/2021 Guillaume Roussange Actualités

Batteries innovantes : Tiamat Energy lève 5 M€ pour accélérer

Basée à Amiens, l’entreprise Tiamat Energy a bouclé un tour de table de 5 M€, dont 1,5 million de dettes, pour tester sa technologie de batteries à base de sodium à l’échelle industrielle.

Née en 1778, Safilin compte à ce jour 500 salariés, dont 480 en Pologne, mais a toujours son siège à Sailly-sur-la-Lys. L'entreprise réalise un chiffre d'affaires de 30 M€.
Publié le 12/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Safilin va produire du fil de lin 100% français en région

Retour aux sources pour le groupe linier Safilin. L'entreprise familiale, qui avait du transférer ses productions en 1995 pour assurer sa survie va réinvestir 5 M€ dans une filature en région, qui va créer 50 emplois.

Publié le 12/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Le fluvial régional a surperformé en 2020

Le transport fluvial a connu un sérieux coup de mou en France en 2020. Le recul est de -10,5% en volume. En région, il s'est au contraire bien comporté, avec une légère décrue en volume, mais une nette progression en tonnes-kilomètre, soit + 3%. Focus sur le bilan 2020.