Plaquettes de frein : Mat Friction prend le virage de l'électrique

Noyon. Mat Friction investit 3,5 M€ dans son usine isarienne pour développer de nouvelles générations de freins, adaptés aux véhicules électriques. 

 

Mat Friction, le fabricant historique (ex-Federal Mogul) de plaquettes de frein, basé à Noyon (Oise), va accélérer dans le domaine des véhicules électriques. Pour ce faire, l’usine, qui emploie 195 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 38 M€, va investir 3,5 M€ dans le développement de nouvelles typologies de produits, adaptés aux spécificités de la propulsion électrique. Il s'agit notamment travailler sur les matériaux employés pour rendre les freins plus abrasifs. «Sur ce type de véhicules, les disques, moins sollicités, ont tendance à rouiller plus vite. La plaquette doit donc « nettoyer » le disque en freinant. Outre les véhicules électriques ces plaquettes sont aussi particulièrement adaptées aux utilitaires, dont les disques s’usent moins vite », explique Francois Augnet, directeur général des opérations internationales Europe de Mat Friction. Le programme, soutenu à hauteur de 800 K€ par le fonds de modernisation de l’automobile, vise aussi à réduire le bruit lors du freinage, perçu comme plus important en l’absence du moteur thermique. L’investissement permettra de doter l'usine de différents équipements, dont une ligne de finition et une ligne d’encollage à base aqueuse. 

Mat Friction compte ainsi profiter de l’explosion du marché des véhicules électriques, tout en diversifiant son portefeuille clients. En 2018, Renault pesait 80% de son activité. «Depuis de nouveaux contrats ont été signés, notamment avec Mercedes et Volkswagen », souligne le directeur général. Celui-ci veut voir dans ces succès le fruit des investissements industriels – 25 M€ ces dernières années – mais surtout en R&D. Chaque année, le fabricant – le dernier à disposer d’un centre de recherche en France dans le domaine – investit 8 à 10% de son chiffre d’affaires dans l’innovation. Dans l’Oise, il a installé un atelier pilote pour la production d’échantillons, ainsi que son laboratoire d’analyse des matériaux. Les tests sont réalisés sur deux pistes d’essais à Clastres (Aisne) et Mortefontaine (Oise). 

Mat Friction Noyon appartient à la branche automobile de l'américain Mat, plus précisément de sa branche « Friction », qui emploie 7200 collaborateurs, répartis dans 6 pays et 8 usines. 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 23/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Sofinor croque le lyonnais Mapal

L'acquisition de l'entreprise lyonnaise crée un acteur important dans les équipements inox, totalisant 28 M€ de chiffre d'affaires avec 170 salariés.

Publié le 22/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Gomypartner score un million d'euros de levée de fonds

La jeune start up d'Euratech fait entrer deux entrepreneurs du web à son bord.

Publié le 16/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Sylvain Breuzard invente la "permaentreprise"

Le dirigeant fondateur de la société Norsys Sylvain Breuzard vient de commettre un ouvrage qui veut dépoussiérer la RSE. Baptisé « La permaentreprise, un modèle viable pour un futur vivable, inspiré de la permaculture » (éditions Eyrolles), le livre élargit le concept de permaculture et ses trois principes éthiques au domaine de l'entreprise.

Ici l'usine Aluminium Dunkerque, reprise fin 2018 par GFG Alliance
Publié le 16/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Sidérurgie : Liberty pourrait faire les frais des déboires de Greensill

Les déconvenues de Greensill et du groupe GFG Alliance, propriétaire d'Aluminium Dunkerque et d'Ascoval, créent de grosses turbulences et de sérieuses incertitudes.

Mathieu Tarnus, Pdg et  fondateur de Sarbacane, il y a bientôt 20 ans. Il vise désormais le cap des 100 M€ d'activité à horizon 2025.
Publié le 15/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Sarbacane met la main sur son concurrent allemand rapidmail

Le groupe de Hem poursuit sa croissance rapide. Après le rachat de Datananas, une start up spécialiste de la prospection par messagerie, Sarbacane reprend cette fois un plus gros poisson avec son concurrent allemand rapidmail

Publié le 15/03/2021 Guillaume Roussange Actualités

Batteries innovantes : Tiamat Energy lève 5 M€ pour accélérer

Basée à Amiens, l’entreprise Tiamat Energy a bouclé un tour de table de 5 M€, dont 1,5 million de dettes, pour tester sa technologie de batteries à base de sodium à l’échelle industrielle.

Née en 1778, Safilin compte à ce jour 500 salariés, dont 480 en Pologne, mais a toujours son siège à Sailly-sur-la-Lys. L'entreprise réalise un chiffre d'affaires de 30 M€.
Publié le 12/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Safilin va produire du fil de lin 100% français en région

Retour aux sources pour le groupe linier Safilin. L'entreprise familiale, qui avait du transférer ses productions en 1995 pour assurer sa survie va réinvestir 5 M€ dans une filature en région, qui va créer 50 emplois.

Publié le 12/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Le fluvial régional a surperformé en 2020

Le transport fluvial a connu un sérieux coup de mou en France en 2020. Le recul est de -10,5% en volume. En région, il s'est au contraire bien comporté, avec une légère décrue en volume, mais une nette progression en tonnes-kilomètre, soit + 3%. Focus sur le bilan 2020.

Le taux d'utilisation des capacités industrielles reste nettement inférieur à la moyenne de long terme
Publié le 11/03/2021 Olivier Ducuing Actualités

Conjoncture : Activité économique très contrastée en février

L'activité économique au mois de février en région a été marquée par la poursuite du couvre-feu : les services restent en sous-activité, tandis que l'industrie s'est stabilisée. Mais les dynamiques sont très contrastées d'un secteur à l'autre.

Publié le 11/03/2021 Julie Kiavué Actualités

BioDemain boucle une levée de fonds citoyenne

La jeune pousse BioDemain, spécialisée dans l'accompagnement des agriculteurs dans leur reconversion bio, a levé, en moins de 48 heures, 1,2 M€ sur la plateforme participative lita.co, pour un objectif initial de 225 K€.