Le Furet du Nord veut croquer son homologue Decitre à Lyon

Pierre Coursières, dirigeant du Furet, ne cache pas l'appétit du groupe nordiste de poursuivre une politique d'acquisitions dans le monde des librairies indépendantes Pierre Coursières, dirigeant du Furet, ne cache pas l'appétit du groupe nordiste de poursuivre une politique d'acquisitions dans le monde des librairies indépendantes

 

 

Chat échaudé craint l'eau froide. Après avoir raté en appel l'acquisition de la librairie Sauramps à Montpellier, alors en redressement judiciaire, le Furet du Nord se veut très discret dans son nouveau projet de croissance externe, d'autant que celui-ci est spectaculaire. Il reconnaît néanmoins avoir engagé des « négociations exclusives » en vue du rachat de Decitre à Lyon, ce projet ayant été présenté au comité d'entreprise nordiste. L'information a été révélée par le magazine professionnel Livres Hebdo.

Decitre, groupe rhônalpin plus que centenaire, est composé de 11 librairies essentiellement en Rhône-Alpes.  Decitre, qui serait en bonne santé financière, réalise un chiffre d'affaires de 63 M€ dont 24 M€ directement dans l'univers du livre. Un volume pas si éloigné de celui du Furet du Nord, et ses 82 M€ de ventes, dont 52 M€ dans le livre stricto sensu.

Le Furet du Nord est dans une phase de croissance forte depuis 18 mois avec le rachats de deux librairies Chapitre en Belgique (Namur et Louvain-la-Neuve) et l'ouverture d'un nouveau magasin à Louvroil, inauguré il y a quelques jours.

L'opération pourrait être finalisée d'ici la fin de l'année.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 07/11/2018 Olivier Ducuing Actualités

EDF sort du terminal méthanier au profit de Fluxys

Le nouvel actionnaire de référence de cet équipement stratégique est le belge Fluxys, qui en détient désormais plus de 60%.

Crédit : Bigben
Publié le 02/11/2018 Julie Kiavué Actualités

Coup de booster ibérique pour Bigben

Le distributeur lillois d'accessoires mobiles et de jeux vidéo vient de remporter un contrat exclusif avec Orange Espagne à l'issue d'un appel d'offres.

Publié le 31/10/2018 Olivier Ducuing Actualités

Ascoval : Vers un plan sans Vallourec ?

Une réunion le 31 octobre à Bercy en présence de Bruno Le Maire, ministre de l'économie, a validé le caractère "solide et viable" du projet de reprise d'Ascoval par Altifort.

Publié le 31/10/2018 Olivier Ducuing Actualités

RTE lance le chantier de ligne THT Avelin-Gavrelle

Purgé des derniers recours, déboutés par le conseil d'Etat, le plus gros chantier à très haute tension de la région va pouvoir débuter. Un projet majeur en budget (215 M€) et en enjeu de sécurité énergétique pour la capitale régionale.

Publié le 30/10/2018 Olivier Ducuing Actualités

Six lauréats internationaux pour le protein summit de Lille

Lille est devenu le temps du protein summit la capitale mondiale des protéines végétales. Avec six lauréats aux produits très prometteurs.

Crédit : Manufactures Catry
Publié le 29/10/2018 Julie Kiavué Actualités

EXCLU : Les Manufactures Catry placées en redressement judiciaire

Le célèbre fabricant roncquois de moquettes haut de gamme fait les frais d'un net repli d'activité.

Publié le 25/10/2018 Julie Kiavué Actualités

Chômage : la région stabilise face à une moyenne nationale en hausse

Au 3e trimestre, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A en région a reculé de 0,1 %. Et de 1,5 % sur un an.

Publié le 25/10/2018 Olivier Ducuing Actualités

Ascoval : l'argument oublié de l'environnement

La fermeture d'Ascoval pousserait Vallourec à s'approvisionner dans son aciérie allemande, au bilan carbone près de 9 fois plus mauvais.

Publié le 22/10/2018 Olivier Ducuing Actualités

Sans soutien de Vallourec, Ascoval menacée de liquidation

Dans un communiqué ce soir, Vallourec exclut de soutenir le projet de reprise d'Altifort. L'avenir d'Ascoval parait très compromis.

Publié le 22/10/2018 Olivier Ducuing Actualités

La Maison de la photo demande le gel de l'Institut de la photo

Mauvaise localisation, absence de concertation, manque d'ambition : la Maison de la photo juge que le projet de Xavier Bertrand d'Institut régional de la photo a besoin d'être repensé de fond en comble.