“Les 35 heures sont un ve?ritable fiasco”

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France

Qu’est ce qui freine selon vous le de?veloppement d’une ETI en France ?

Ce qui nous freine comple?tement c’est la partie ressources humaines et relations sociales. Les 35 heures sont un ve?ritable fiasco et nous cou?tent extre?mement cher par rapport a? nos principaux concurrents qui sont europe?ens, polonais, ou allemands. Les Allemands qui sont d’ailleurs plus malins que nous puisqu’ils font fabriquer en Roumanie ou en Pologne. Nous avons donc un proble?me de main d’œuvre et de flexibilite? au niveau du temps du travail. Nous sommes dans un me?tier saisonnier avec 4 mois de sous activite? a? partir du mois d’octobre. Ce sont des mois tre?s difficiles ou? nous sommes oblige?s de faire du cho?mage technique. A partir de juin- juillet nous faisons des heures supple?mentaires et prenons des inte?rims. Ce n’e?tait pas le cas avant la crise de 2008. Nous sommes aussi lie?s au climat et toute l’activite? travaux publics est beaucoup plus active de?s qu’il commence a? faire beau.

Votre cliente?le regroupe plusieurs secteurs. Ont-ils le me?me poids sur le chiffre d’affaires ?

Nous sommes sur deux secteurs : les travaux publics et les bennes grands volumes. Pour les travaux publics, le niveau sur l’anne?e 2015 a e?te? historiquement le plus bas depuis 30 ans en terme de volume pour les camions porteurs. Nous en e?quipons via notre filiale Bennes Marrel qui a connu une baisse de 30% en CA l’anne?e dernie?re. Sur 4 ou 5 ans, nous somme sur du moins 60%. Nous sommes donc sur un secteur comple?tement sinistre?. Le secteur des bennes grand volume se de?coupe en deux branches. L’agroalimentaire qui ne se portait pas trop mal l’anne?e dernie?re. Et l’industriel qui correspond a? tout ce qui est transport de minerais, scories ou de petite ferraille. Actuellement, c’est catastrophique aussi. Il n’y a qu’un secteur qui fonctionne bien c’est celui de l’environnement et du transport de de?chets avec un produit « fond mouvant » sur lequel Benalu a une place qui commence a? devenir significative. Par rapport a? l’anne?e dernie?re nous avons fait 8% de CA en plus. Globalement, nous avons re?ussi a? compenser la baisse des travaux publics par une augmentation de l’agroalimentaire et de l’environnement.

Votre activite? n’est pas impacte?e par la reprise de l’automobile ?

Ce sont deux secteurs diffe?rents. La seule chose que nous avons en commun avec l’automobile c’est de rouler sur la route. Notre fabrication est industrielle mais avec une touche finale qui nous rapproche de l’artisan. Nous utilisons de vrais professionnels. Ce qui nous impacte ce sont les de?cisions gouvernementales a? l’emporte pie?ce qui peuvent du jour au lendemain bloquer une activité. Par exemple le [de?cret N.D.LR ] 44 tonnes qui a modifie? le tonnage et comple?tement bloque? les prises de commande pendant 6 mois parce que les gens ne savaient pas dans quelle direction nous allions en terme de nombre d’essieux pour prendre le tonnage. L’e?cotaxe e?galement. Le prix du pe?trole peut e?tre e?galement tre?s perturbateur. Quand il explose, les transporteurs qui ne gagnent plus d’argent n’investissent plus. Mais le plus gros proble?me que nous connaissons actuellement c’est la concurrence de?loyale que subissent nos clients de la part des pays de l’Est avec les salaires des chauffeurs tre?s bas et du cabotage peu conforme aux re?gles europe?ennes. Notre socie?te? ne vit que par l’investissement.


Dans combien de pays exportez-vous ?

Notre premier pays c’est l’Allemagne. Viennent ensuite l’Espagne, le Portugal, les pays de l’Est et L’Europe du Nord. Nous venons de de?marrer Israe?l ou? il y a eu un changement de la re?glementation au niveau des tonnages transporte?s avec un resserrement des contro?les. Automatiquement les gens ont bascule? chez nous pour pouvoir avoir plus de charges. Nous faisons aussi un petit peu de Core?e et tous les ans une petite dizaine de mate?riels pour le Japon. Notre cœur de me?tier a? l’exportation reste quand me?me l’Europe. L’international repre?sente 38% de notre chiffre d’affaires. L’objectif d’ici 3 ans serait de monter a? 50%.

Recueilli par Etienne Vergne

 

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 31/05/2016 Eco121

Notre tissu de Pme re?gionales s'est fragilise? en dix ans

Re?gion. Une e?tude statistique exhaustive mene?e par BPCE sur les ETI et PME franc?aises montre un retard pre?occupant dans notre re?gion, spe?cialement en Picardie.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 31/05/2016 Eco121

Tim va supprimer 20% de ses effectifs

Quae?dypre. Le fabricant de cabines d'engins agricoles et de chantier fait face a? une forte contraction de son marche? qui pourrait lui cou?ter 125 emplois.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 31/05/2016 Eco121

Eau Pure Internationale lance une joint-venture au Chili

Lille. L'entreprise de traitement de l'eau vise un doublement d'activite? dans les trois ans, surtout porte? par le Chili

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 31/05/2016 Eco121

Expert Habitat veut doubler en trois ans

Avesnes-les-Bapaume. Le spe?cialiste de l'amiante s'adosse a? Nord Capital Partenaires pour acce?le?rer sa croissance, et passer de 85 a? 150 salarie?s en 2018.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 31/05/2016 Eco121

Musthane re?volutionne le de?senlisement des ve?hicules

L'entreprise de Willems afiche déjà un portefeuille de 40 brevets

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 31/05/2016 Eco121

Sofrigam monte en re?gime

Monchy-le-preux. Le fabricant d'emballages re?frige?rants pour le transport de produits de sante? veut passer de 18 a? 30 M€ de chiffre d'affaires a? court terme.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 31/05/2016 Eco121

En bref

Les dernières actus en bref.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 31/05/2016 Eco121

U-Exist met de la vie dans les prothèses

Simon Colin. Ses prothèses customisées transforment en profondeur la perception du handicap.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 31/05/2016 Eco121

Edito n°62-juin 2016

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 31/05/2016 Eco121

Indiscrétions

Les indiscrets glanés au mois de mai.