Wambrechies : La distillerie Claeyssens "nouvelle génération" se dévoile

A Wambrechies, le nouvel ensemble de la distillerie Claeyssens ouvrira d'ici 2024. Crédit : Groupe SOFIM A Wambrechies, le nouvel ensemble de la distillerie Claeyssens ouvrira d'ici 2024. Crédit : Groupe SOFIM

Après plus de 200 ans d’histoire marqués au genièvre puis au whisky, la distillerie prépare sa mutation sous le signe de l’hybridation. Retour de la production, restauration, logements… Tour d’horizon. 

Le genièvre, son produit phare, a connu ses heures de gloire avant de voir ses ventes s’étioler au fil des ans. Pour ne pas péricliter, la distillerie Claeyssens se concocte depuis trois ans un nouvel avenir, sous la houlette du promoteur régional Groupe Sofim, ses nouveaux propriétaires, et de TOS Distillery, fondateur de la brasserie Saint-Germain (Page 24) d’Aix-Noulette.

Pandémie oblige, les premiers coups de pioche attendus initialement début 2021 n’auront lieu qu’au printemps prochain. D’ici 2024, ils transformeront la distillerie en « un projet d’envergue internationale », estime le maire de Wambrechies Sébastien Brogniart, arrivé à la tête de la commune en 2020. Le renouveau de la distillerie Claeyssens reposera sur cinq pôles d’activités, développés sur un site de 5 000 m2, dont près de 4 000 m2 de bâtis. Objectif : élever la nouvelle distillerie au rang de lieu de vie, aux espaces modernisés tout en préservant l’histoire passée. Moyennant un budget global de 25 M€.

Celle qui est classée monument historique depuis plus de vingt ans verra, dans un premier temps, renaître sa production, mais dans de moindres proportions. Avant l’arrêt de l’activité en 2018, les alambics wambrecitains ont produit jusqu’à 2 millions de litres de genièvre par an. Dès le second trimestre 2022, « nous démarrerons avec une production de 50 litres d’alcool pur par jour, soit environ une centaine de bouteilles, dans des alambics plus modernes », indique Sébastien Bogaert, cofondateur de TOS Distillery, bien décidé à rajeunir et redorer l’image du genièvre.

La boutique de la distillerie, qui restera ouverte pendant les travaux, déménagera à terme dans la salle des Palais, nichée entre les colonnes à plateaux et les anciens alambics en cuivre.

S’ouvrir au public

Outre son activité historique, la distillerie se rêve aussi en lieu de restauration. Au menu : le Brewpub, une brasserie estaminet, également gérée par TOS Distillery, à l’offre traditionnelle et régionale. Elle s’installera dans l’ancienne salle des cuissons et sera reliée au bord de Deûle par une terrasse. Un second restaurant, plutôt bistronomique, ouvrira côté parvis d’entrée, à proximité de la meunerie. Cette dernière logera par ailleurs les futurs espaces de coworking, aménagés au milieu des anciennes machines des moulins, à l’architecture industrielle du XIXe préservée.

Tourné vers la Deûle et le port de plaisance, le logement du gardien, plus ancien bâtiment de la distillerie, accueillera quant à lui « la tisanerie », un salon de thé pensé façon « popcup café céramique, propice à la co-création artistique », détaille le Groupe Sofim. Le lieu sera couplé d’une galerie d’art « ouverte au plus grand nombre ».

Enfin, comme tout nouvel ensemble immobilier mixte qui se respecte, la distillerie dédie une partie de ses murs à Quintessence. Une résidence (qui nécessite également la construction d’une extension) d’une cinquantaine de logements de haut standing. Du T2 au T4, commercialisés à 5 000€ du m2. La résidence présentée comme intergénérationnelle disposera entre autres d’un bureau d’accueil, d’une cuisine équipée, d’une bibliothèque et d’un salon commun, pouvant être privatisé via une appli mobile dédiée. Quintessence proposera un parking souterrain de 74 places. Elle s’ouvrira sur un jardin intérieur et son toit sera aménagé en rooftop.

L’ensemble de ces cinq nouvelles activités sur le site de la distillerie devrait permettre la création d’une cinquantaine d’emplois, contre 8 aujourd’hui. 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Le site e-valley avait été formellement inauguré le 11 mai dernier.
Publié le 06/10/2021 Olivier Ducuing Actualités

La Redoute se dote d'une plateforme XXL à Cambrai

La Redoute s' implantera à e-Valley pour y gérer ses colis de moins de 30 kilos dans l'univers de la décoration de la maison. Le site, qui sera exploité par GXO, doit créer 250 emplois.

Publié le 06/10/2021 Olivier Ducuing Actualités

Regain 340 monte dans le groupe de couches écologiques Naturopera

Le fonds d'investissement signe sa deuxième participation avec Naturopera qui implante une usine à Bully-les-Mines.

Publié le 05/10/2021 Olivier Ducuing Actualités

Guerre de pouvoir autour d'Aluminium Dunkerque

GFG Alliance dénonce la prise de contrôle jugée agressive et prédatrice de la fonderie nordiste par le fonds américain AIP et lance une action judiciaire.

Publié le 04/10/2021 Olivier Ducuing Actualités

Franck Duriez lauréat du prix de l'entrepreneur EY 2021

Le parcours spectaculaire de Blancheporte valent à son dirigeant Franck Duriez et ses associés le titre d'entrepreneur de l'année EY pour la région Nord.

Crédit : Maxime Dufour
Publié le 04/10/2021 Julie Kiavué Actualités

Lille Grand Palais : une rentrée mieux qu’espéré

Pour le directeur de l’équipement lillois Philippe Blond, les premiers événements ont été une franche réussite. De quoi rester confiant pour le reste de la saison.

Crédit : ATELIER 9.81 - Perrot&Richard - Willy Pulse
Publié le 04/10/2021 Julie Kiavué Actualités

Palais Rameau : le bail entre la Ville de Lille et l’école d’ingénieurs Junia (enfin) signé

Les travaux débuteront en décembre prochain. Ils transformeront cette emblématique bâtisse du XIXe du quartier Vauban en un temple vert de l’agriculture urbaine du futur.

Publié le 01/10/2021 Julie Kiavué Actualités

Véhicules d’occasion : le plus grand centre de rénovation de France ouvrira à Lens

Cette implantation permettra de créer 360 emplois à terme. Porté par les distributeurs auto Emil Frey France et BCAuto Enchères, le projet représente un investissement de 18 M€.

BâtiCité a été inauguré le 28 septembre 2021, jour des 20 ans du CD2E, à Loos-en-Gohelle.
Publié le 30/09/2021 Julie Kiavué Actualités

Le CD2E s'offre un démonstrateur d'éco-construction unique en France

Installé sur la base minière 11/19 de Loos-en-Gohelle, « BâtiCité » repose sur une expo interactive et immersive autour du bâtiment durable. Sa vocation : devenir LE lieu catalyseur des projets d’éco-construction en Hauts-de-France.

Kosta Kastrinidis, directeur des prêts à la Banque des territoires avec Philippe Rémignon, président du directoire de Vilogia SA
Publié le 29/09/2021 Olivier Ducuing Actualités

Vilogia signe avec la Banque des territoires pour près d'1,5 md€

Le spécialiste de l'habitat social a signé une convention de partenariat avec la Banque des territoires, à hauteur de 1,43 milliard d'euros pour financer ses investissements sur la période 2021-2024.

Publié le 29/09/2021 Olivier Ducuing Actualités

Nouvelles mobilités : la Move Factory sort de terre

C'est à l'été 2022 que le temple des nouvelles mobilités doit ouvrir à Villeneuve d'Ascq. La « Move Factory » hébergera non seulement les services centraux du groupe Mobivia (Norauto, Midas, ...) mais aussi tout un écosystème sur près de 18 000 m2. Un projet à plus de 60 M€.