Check-up des 30 ans pour la centrale nucléaire

Un budget de 150 millions d’euros, 250 entreprises prestataires, 4 000 personnes mobilisées, 20 000 activités planifiées… La 3e visite décennale de l’unité 3(1) de la centrale nucléaire de Gravelines n’est pas une petite révision. Elle intervient à mi-parcours de la durée de vie de ses réacteurs, potentiellement de 60 ans. Ce sont donc des composants majeurs qui sont remplacés, en plus du bilan de santé et de la réévaluation des critères de sûreté. Parmi ces composants, les trois générateurs de vapeur représentent à eux seuls 100 M€ d’investissement. L’économie locale et régionale en bénéficiera : prestataires, « en grande partie » régionaux selon le directeur, Jean-Michel Quilichini, et commerçants, qui verront leurs chalands grossir des 2 500 intervenants extérieurs mobilisés pendant cinq mois.

 

L’objectif est bien sûr de rendre encore plus robuste l’installation, sous l’égide de l’Autorité de sûreté nucléaire et le regard de la société civile via la Commission locale d’information. L’après-Fukushima est en toile de fond. Avant le 30 juin, EDF annoncera des moyens supplémentaires sur l’ensemble de son parc nucléaire, pour dépasser les hypothèses extrêmes. Le directeur de Gravelines annonce que la construction d’un 3e réacteur de secours est d’ores et déjà acquise, de même qu’une 2e source d’eau froide et une équipe d’intervention d’urgence, sorte de GIGN du nucléaire. « On n’attendra pas la 4e visite décennale, indique-t-il. Il s’agit d’un processus accéléré. » Jean-Michel Quilichini ne commente pas la fermeture annoncée de Fessenheim, qui aura 40 ans en 2017. « EDF appliquera comme il l’a toujours fait la politique du gouvernement. On travaille dans le cadre de la loi existante. Il faut attendre les débats (sur la transition énergétique, ndlr) et les conclusions de l’ANS pour savoir comment le pays souhaite fabriquer son électricité. »

S.P.

(1) Après l’unité 1 en 2011 ; d’ici 2017, les 6 réacteurs auront successivement subi leur 3e visite des 10 ans.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 05/06/2012 Eco121

Atecna recrute

Publié le 05/06/2012 Eco121

Tehms en fonds

Publié le 05/06/2012 Eco121

La BPN signe avec la BGE Hauts de France

La Banque populaire du Nord et la BGE Hauts de France s'engagent pour renforcer leur soutien aux créateurs d'entreprises

Publié le 05/06/2012 Eco121

Le Calaisis attend son green

Sangatte. L’écovillage balnéaire de la Porte des 2 Caps se profile.

Publié le 05/06/2012 Eco121

Filière environnement : un pôle en quête de maturité

Entre habitats anciens à rénover, friches à dépolluer et déchets à valoriser, les marchés fleurissent en Nord-Pas-de-Calais. La première région à s’engouffrer dans la brèche du développement durable possède de nombreux atouts. Pas toujours mis en valeur ou en synergie. (Par Gaétane Deljurie. Photos Sébastien Jarry)

Publié le 05/06/2012 Eco121

Industrie : à fond(s) dans l’insertion

Lille. Étape nordiste pour le fonds Agir pour l’insertion dans l’industrie (A2i).