Jean-Pierre LETARTRE, le nouveau visage du Comité Grand Lille

 

 

 

Le Comité Grand Lille a été « tué par Martine Aubry » et est « mort de sa belle mort », écrivait il y a quelques semaines l’'édito du journal Autrement Dit. De quoi faire bondir Martine Aubry et Pierre de Saintignon, ulcérés ou affectant de l'être, lors de la conférence de presse de rentrée de la maire de Lille. Pourtant, c'est bien ce qui se dit parfois dans les couloirs depuis des années, tant la maire de Lille est peu empressée à suivre les travaux dudit Comité, auquel son premier adjoint est en revanche très assidu. C'est du reste en l'absence de Martine Aubry -qui dit « le connaître très bien »- que la dernière plénière du Comité Grand Lille a adoubé son nouveau président, Jean-Pierre Letartre, après huit ans sous la houlette de Philippe Vasseur. Comme son prédécesseur, c'est une figure nationale de haut vol mais très attachée à sa région, où il possède d'ailleurs depuis toujours sa résidence principale. Trop jeune à l'époque pour reprendre l'entreprise familiale, Anios, développée ô combien par ses frères Thierry et Bertrand, il s'engage dans le droit des affaires puis l'expertise comptable. Après un bref séjour chez Price à Paris, il est repéré par ce qui s'appelait encore Ernst & Young pour créer son antenne lilloise. Une période pendant laquelle il découvre le CJD, dont il deviendra le président Métropole. « Le CJD m'a beaucoup appris sur plein de sujets divers et variés. Quand vous dirigez une association comme celle-là, vous avez à la fois la meilleure connaissance de l'entreprise mais surtout vous apprenez à manager 140 personnes sans carotte ni bâton". Il y apprendra aussi qu'un JD a vocation à consacrer 20% de son temps à l'engagement sociétal, un état d'esprit qu'il a su conserver. Et qui l'a conduit, entre autres, à créer le Comité Grand Lille à Paris.

"Une idée moderne"

Actuel président de EY France depuis 2008, Jean-Pierre Letartre est aussi un des poids lourds du Medef, auquel Pierre Gattaz a confié une mission stratégique, le pôle « France 2020 ». Un double engagement déjà très prenant pour ce dirigeant à l'agenda surbooké. Mais il s'est laissé tenter sans trop résister par le défi du Comité Grand Lille : « J'ai travaillé beaucoup sur les leviers de transformation de la France. Je crois beaucoup à la logique des territoires. Le Comité Grand Lille est une idée moderne pour faire travailler ensemble les entrepreneurs, les associations, les syndicats, les politiques, les universitaires. Welcome à tout le monde ! » Le nouvel homme fort de cet ovni très influent depuis plus de 20 ans dans la métropole malgré son absence de statuts va étrenner ses fonctions sur le terrain fin novembre lors d'un voyage du Comité à Hanovre.

Quelle sera la « méthode Letartre » ? Il compte d'abord s'appuyer sur la redéfinition de la conviction, du message et du sens profond du Comité, afin de mieux les faire partager au territoire. Autre souhait : ouvrir le Comité aux jeunes générations. Signe fort : juste après son élection, il est parti déjeuner avec des start-uppers d'Euratech et d'autres acteurs du numérique. Autre signe de son (ré-) ancrage régional : il a accepté il y a six mois d'intégrer le conseil d'administration d'Entreprises & Cités, et fin octobre, il en a accepté la vice-présidence. Mais il n'ira pas plus loin pour l'heure, avec son agenda de ministre. Quid à la fin de son mandat chez EY ?

« Ce n'est pas pour tout de suite, répond-il. Mais je ne ferai pas que jouer au golf et prendre des vacances. Je compte bien continuer à m'investir »

O.D.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 27/10/2016 Eco121

Conférence MEDEE

Publié le 27/10/2016 Eco121

Amazon apporte 750 emplois re?gionaux dans sa hotte

Le nouvel investissement du ge?ant du e-commerce confirme l’attractivite? logistique de la re?gion

Publié le 26/10/2016 Eco121

Net mieux pour le chômage régional en septembre

La région compte encore 376 998 demandeurs d'emploi de catégorie A, l'équivalent de la population du département du Tarn

Publié le 25/10/2016 Eco121

EXCLUSIF : Entreprises & Cités se transforme en Fonds de dotation

Pascal Boulanger prend la présidence de la nouvelle gouvernance, dont les statuts sanctuarisent la mission d'intérêt général de l'ancienne Maison des professions.

Publié le 22/10/2016 Eco121

Frédéric Motte devient président du Medef Hauts-de-France

Le Medef a officialisé vendredi su fusion régionale. Frédéric Motte accède à la présidence du nouvel ensemble.

Publié le 21/10/2016 Eco121

Conjoncture : enfin du mieux pour les Hauts-de-France

La dernière enquête de conjoncture de l'Insee se veut plus nettement positive pour notre région, à l'exception notable de l'Aisne et de l'Oise.

Publié le 18/10/2016 Eco121

Bombardier livre son 100e Regio 2N

D'ici 2019, l'usine nordiste du constructeur canadien doit encore produire 113 rames commandées par les régions françaises.

Publié le 18/10/2016 Eco121

Bruno Bonduelle: "Brexit ! But where will they go ?"

Dans la foulée du Brexit, Bruno Bonduelle appelle les décideurs économiques à positionner la métropole lilloise en nouvelle place financière européenne.

Publié le 14/10/2016 Eco121

Salon Conext

Publié le 13/10/2016 Eco121

Eurasanté prime 4 professionnels de santé novateurs

La nouvelle moisson du concours 2016 des professionnels de santé fait ressortir 4 lauréats dont un picard.

Tags: