La fabrication française, marchepied international pour Newmat

La société de Noyelles-lez-Seclin arbore fièrement son label French Fab depuis deux ans. L'expertise du spécialiste des plafonds tendus made in France lui vaut 70% de ventes à l'export.

 

Ne vous fiez pas au nom à consonance anglo-saxonne de Newmat. Ni aux discussions en au moins cinq langues que l'on distingue dans l'open-space de cette entreprise de la périphérie lilloise. La société se veut résolument française. Depuis 34 ans, d'abord à Haubourdin puis depuis un an à Noyelles-lez-Seclin, elle fabrique sur mesure des plafonds et des murs tendus en PVC. Quand le label French Fab a été déployé sous l'égide de Bpifrance, la société s'est mise immédiatement sur les rangs. « Quand vous vendez un produit de français, c'est beaucoup plus facile. avant, on fabriquait déjà français mais sans le revendiquer, c'était même un peu ringard », raconte Vianney Mercherz (photo), le jeune directeur général de 33 ans. Seule condition : la chaîne de production doit être en France. Sur son tout nouveau site, l'entreprise déploie un savoir-faire de niche sur ce segment haut de gamme. Bureau d'étude avec un ingénieur en charge de la R & D, atelier de confection, atelier de métallurgie, salle de formation immergée au cœur de l'usine, showroom mettant en avant tout l'éventail des produits maison... La nouvelle unité, qui s'étend sur 2 000 m2, a nécessité un investissement de 2 M€. De quoi augmenter de 35 à 40% la production.


Deux voyages présidentiels
La crise sanitaire est venue entraver un peu le développement de l'entreprise, qui reste toutefois solide. En douze mois et malgré le confinement, elle a ainsi ouvert une dizaine de postes, portant son effectif à 50 salariés. « Il a fallu être agile. On a perdu du chiffre d'affaires, mais les chemins choisis ont été les bons », indique le dirigeant, qui évoque notamment avoir musclé le réseau de distributeurs à l'international (dans 60 pays), où Newmat réalise 70% de ses ventes, dont il tait le montant pour des raisons de concurrence. La société s'est aussi offert une petite croissance externe en reprenantl'affaire d'un artisan de Reims, Luxtend et son chiffre d'affaires d'un peu moins d'1 M€.

Mais parmi les chemins du rebond, l'export reste un invariant. « Nous continuons à chasser ! Dimanche, je suis au Caire », lance le trentenaire, fier d'avoir déjà accompagné deux voyages présidentiels à l'étranger.
« C'est comme une lettre de créance. Ca apporte un gage de plus de crédibilité à l'entreprise ». L'entreprise, qui se revendique clairement comme un acteur du design, n'a en revanche pas souhaité s'inscrire dans la démarche métropolitaine de capitale mondiale du design, estimant le coût trop élevé

 

LES PLAFONDS TENDUS, QUEZACO  ?
Les plafonds tendus sont réalisés sur mesure à partir de toiles de PVC chauffée. Préfabriqués en usine, avec leur armature, ils sont ensuite posés de façon extrêmement précise, à la parfaite température de façon à se tendre ensuite lors de la phase refroidissement, pour donner un rendu parfait. Pas moins de 20 brevets protègent le savoir-faire de Newmat. Les plafonds peuvent avoir des propriétés acoustiques, anti-microbiennes, ne se salissent quasiment pas, résistent aux dégâts des eaux et ont une très grande durée de vie. Ils peuvent aussi être lumineux. Autant de propriétés qui en font un produit haut de gamme, dans le haut du marché.

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

InnoVent a déployé plusieurs projets en Namibie dont cette ferme photovoltaïque
Publié le 26/10/2018 Anne Henry Castelbou Export

L’Afrique, terre d’avenir pour InnoVent

Spécialiste de la construction de parcs solaires et éoliens, l’entreprise de Grégoire Verhaeghe fait de l’Afrique son tremplin de développement et passe un nouveau cap en 2018.