Des patrons à la limite de la rupture

La cellule mise en place par le Medef Lille Métropole pour prendre soin des dirigeants en grande souffrance psychologique connaît une montée en puissance spectaculaire édifiante.

Mise en service dès le lendemain de l'annonce du confinement par le président de la République en mars dernier, la cellule psychologique du Medef Lille Métropole a montré toute sa pertinence. Pas moins de 400 personnes ont été suivies depuis lors, avec une montée en charge spectaculaire après le deuxième confinement. « On en a récupéré qui étaient au bord du précipice », note Sébastien Fournier, directeur général du service social du travail de la région Nord (SSTRN). « Un patron peut descendre très bas moralement, mais il peut aussi remonter très vite », poursuit-il, non sans s'alarmer d'une évolution récente, l'apparition de comportements méchants et d'attaques personnelles, de radicalisation. « Le seuil de tolérance a fortement baissé, qu'il s'agisse du salarié envers le patron, du patron avec les salariés, des clients envers les fournisseurs et inversement, le tout nourri par des éléments de stress ». Résultat, un niveau d'accompagnement intense pour nombre de dirigeants, tel ce patron qui en est à son 14ème rendez-vous, du jamais vu. « C'est la première fois que je constate une situation aussi tendue ».

Un coaching est mis en place pour permettre une décharge émotionnelle, mais aussi travailler sur la communication non conflictuelle. « Il faut réapprendre à parler avec de nouveaux codes ». Initialement dédiée aux chefs d'entreprise, la cellule psychologique a été progressivement étendue aux N-1 et N-2, les cadres supérieurs. « On s'est rendu compte d'un besoin chez une population où il est tabou de dire « je ne vais pas bien », notamment les DRH et les directeurs généraux ». Au vu des perspectives insistantes de nouveau confinement, la cellule a manifestement encore de beaux jours devant elle.

Lors de l'audience solennelle de rentrée du tribunal de commerce Lille métropole, son président évoquait lui aussi très explicitement l'état moral des chefs d'entreprise, plus particulièrement ceux dont l'activité est ou a été fermée. « Peut-on imaginer l'extrême détresse, l'extrême sentiment d'être interdit de travailler, l'incertitude teintée d'angoisse aboutissant au désespoir que doivent ressentir tous ces entrepreneurs ? Vous vous levez un beau matin, vous vous regardez devant la glace, et vous vous dites : je ne suis pas essentiel !», décrivait Eric Feldmann, mettant en cause très directement « un classement arbitraire » marqué par « une absence d'humanité froide (...) », « fruit d'une cogitation énarchique hors sol et totalement inappropriée ».

 

A lire aussi : La troisième crise sera-t-elle psychologique ? 

A lire aussi : Lesaffre : la crise sanitaire a permis de resserrer la cohésion sociale

Trois questions à Michel Crépin, secrétaire régional de la CFDT

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Depuis un an, l'entreprise Meubles Demeyère (Pérenchies) est dirigée par un manager de transition, Christian John.
Publié le 14/12/2020 Julie Kiavué Grand Angle

Manager de transition : l'urgentiste des entreprises

Trésorerie tendue, activité en berne, gestion de crise inefficace... Et si le management de transition était LA solution pour sortir la tête de l’eau ?

Publié le 11/12/2020 Olivier Ducuing, Julie Kiavué et Guillaume Roussange Grand Angle

Nos 10 stratégies anti-crise

#En pleine tempête pour certains, en plein brouillard pour d'autres, les entrepreneurs ne sont pas à la fête pendant cette crise sanitaire, hormis une minorité sur des segments préservés. Pourtant, des solutions existent pour chercher les courants porteurs, se muscler financièrement, s'ouvrir à des partenaires, innover et investir à contre-cycle. Focus sur 10 stratégies anti-crise.

Crédit : La Maison du Coworking
Publié le 28/10/2020 Julie Kiavué Grand Angle

La Covid, un accélérateur pour le coworking ?

Vidés pendant le confinement, les espaces de coworking lillois ont vu leurs occupants revenir progressivement. Et les nouveaux abonnements s’accumuler.

Publié le 28/10/2020 Julie Kiavué Grand Angle

“Les sociétés n’ont pas remis tous leurs projets à plat à cause de la Covid”

Entretien avec Laurie Sebille, directrice immobilier d'entreprises à la SEM Ville Renouvelée.

Parmi les clients de Maison Roches, de grands noms nationaux et internationaux ; les hôteliers Novotel, Mercure ou Barrière, les constructeurs PSA, Toyota, Porsche, mais aussi des enseignes du secteur café-hôtel-restaurant (CHR) - dans lequel la socié
Publié le 28/10/2020 Julie Kiavué Grand Angle

Agencement : Maison Roches se cherche de nouveaux relais de croissance

Maison Roches n’a cessé de monter en compétences au fil des ans. Elle est aujourd’hui fabricante de tapisserie, de miroiterie, de métallerie-serrurerie mais aussi architecte d’intérieur et créatrice d’ambiances.

Crédit : Lot10.8 - Cabinet DSA
Publié le 28/10/2020 Julie Kiavué Grand Angle

Dossier : Face à la crise, le bureau change de dimension

Des salariés toujours plus mobiles, des surfaces remises en question par les nouveaux usages et le télétravail, des nouveaux services et de nouveaux espaces : l’immeuble d’entreprise est en pleine mutation accélérée. Entre tendances de fond et aspirations post-Covid, à quoi ressemblera le bureau de demain ? Notre dossier.

Yann Vincent, président du futur géant de la batterie automobile ACC.
Publié le 26/10/2020 Olivier Ducuing Grand Angle

EXCLUSIF : L'interview de Yann Vincent, président du futur géant de la batterie automobile ACC

Yann Vincent, qui fut le patron de Renault Douai et de l'ARIA (Association régionale des industries automobiles), passé depuis chez PSA, prend aujourd'hui en mains les destinées de l'énorme projet de gigafactory de batteries du futur entre Bordeaux, Douvrin et Kaiserslautern, fruit d'une joint venture entre SAFT (Total) et PSA. Il a accepté en exclusivité de recevoir Eco121 pour expliquer les enjeux de ce projet pharaonique.

Publié le 27/09/2020 Julie Kiavué Grand Angle

"Il faut reconnecter les villes aux cours d'eau"

Trois questions à AlaIn Blondeau, conseiller métropolitain en charge de la Gemapi, et à Jean-François Legrand, vice-président métropolitain en charge des espaces naturels.

Toute une série d'entreprises spécialistes de l'eau déploient leurs savoir-faire dans la région, à l'exemple de Techsub, près d'Arras
Publié le 27/09/2020 Olivier Ducuing et Guillaume Roussange Grand Angle

Un écosystème de l'eau riche : trois exemples

De nombreuses entreprises régionales ont développé leurs savoir faire dans le monde de l’eau. Trois illustrations avec Techsub, Arteka et Delabie

La déléguée régionale Hauts-de-France de l'Apec analyse pour nous la situation des cadres pour cette rentrée.
Publié le 28/08/2020 Julie Kiavué Grand Angle

Valerie Fenaux (Apec) : "Les cadres ne seront pas épargnés par la crise"

La déléguée régionale Hauts-de-France de l'Apec analyse pour nous la situation des cadres pour cette rentrée.