Altifort va produire des cobots dans l'Aisne

Chateau-Thierry. Le groupe industriel va transformer l'usine de GEA Westfalia en un centre de production de robots collaboratifs pour l'industrie.

 

Le groupe industriel Altifort a repris le 1er octobre à l'allemand GEA Westfalia son usine de Château-Thierry, spécialisée dans les séparateurs industriels. Rebaptisée Altifort-Innovatech, le site va être transformé pour produire des robots collaboratifs (cobots) en série. Ces modèles disposeront d'un bras de 3,5 mètres, capable de manipuler des charges jusqu'à 125 kilos. « Dès 2020, nous souhaitons produire 400 unités vendues sous la marque cobomanip, chaque année », annonce Bart Gruyaert, directeur général d'Altifort. Dans l'usine de 16000 m2, Altifort entend fabriquer trois versions de son bras manipulateur, à partir du deuxième trimestre 2019. Développés en partenariat avec le CEA, ces cobots ont été conçus pour déplacer des charges sans effort pour l’opérateur, tout en leur offrant « une assistance au positionnement », selon le groupe. L'accord conclu avec GEA prévoit la poursuite, durant deux ans, de la fabrication des séparateurs mécaniques fabriqués par l'Allemand pour le compte d'industriels de la marine, de la chimie ou des huiles par exemple.

La production sera assurée par les 95 salariés du site qui seront formés à la nouvelle activité. Une dizaine de personnes devraient également rejoindre, d’ici fin 2018, les équipes « essentiellement sur des fonctions supports », selon Bart Gruyaert.

Créé en 2014 à Ham, dans la Somme, Altifort se présente comme un « acteur industriel global » spécialisé dans les matériaux spéciaux (aciers spéciaux, titane, aluminium) pour des secteurs aussi divers que l'aéronautique, le militaire, le médical, etc. Le groupe, candidat à la reprise d'Ascoval, a bâti sa croissance sur la reprise de sociétés industrielles à fort potentiel, et la R&D avec le développement de produits basés sur la robotique, l’IA et l’IoT. Il emploie près de 1 500 collaborateurs (dont 130 hors de France) répartis sur 17 sites industriels et 13 centres de services. En 2018, son chiffre d’affaires devrait avoisiner 200 M€ G.R

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 25/10/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Cèdres Industries absorbe le groupe ESPO

Bondues. 20% de nouveaux effectifs qualifiés, trois sites, de nouveaux clients : la dernière croissance externe du groupe de Frédéric Motte est très stratégique.

Publié le 25/10/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Au Fût et à Mesure : la croissance à toutes pompes

Lille. Née il y a dix ans, l'enseigne de bar à bière en carte pré-payée pèse 130 salariés et 15 M€ de chiffre d'affaires. Ambition : 100 bars dans 10 ans.

Le dirigeant, représentant de la 4e génération, veut pousser la création de valeur plus que la croissance à tout prix
Publié le 25/10/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Rabot-Dutilleul ouvre une nouvelle phase de développement

Lille. Projet stratégique, 51 M€ levés, création d'une foncière, ambitions parisiennes renforcées... Le groupe de construction bientôt centenaire passe la surmultipliée.

Publié le 11/10/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Clap de fin pour 3DDuo

Plombée par l'échec de sa dernière création, l'entreprise de Maxence Devoghelaere vient d'être placée en liquidation judiciaire.

En septembre 2017, Vekia avait fait retentir le gong 12 fois, une fois pour chaque million levé
Publié le 02/10/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Vekia lève 1,9 M€ de plus

La start up spécialiste de l'intelligence artificielle pour optimiser les prédictions de supply chain est lauréate du concours d'innovation 2018.

Publié le 01/10/2018 Entreprises

Kiloutou rachète Michaud Location

Le groupe nordiste de location de matériel renforce ainsi son maillage dans le centre-est de la France, où il était peu présent, avec ce spécialiste du matériel de BTP.

Publié le 01/10/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Rafaut fait atterrir 60 emplois à Valenciennes

Après l'implantation de Safran-Air France (Airfoils Advanced Solutions) à Sars & Rosières, le Valenciennois accueille un nouvel équipementier aéronautique, qui investit 20M€ à Rouvignies.

Publié le 01/10/2018 Olivier Ducuing Entreprises

Activité historique pour Bonduelle

Bonduelle voit son chiffre affaires bondir de 21,4% sur le dernier exercice, essentiellement par le jeu du rachat de l'américain Ready Pac Foods,

Publié le 01/10/2018 Guillaume Roussange Entreprises

Innovafeed va créer 110 emplois à Nesle avec Tereos

Le spécialiste des protéines d'insectes et le géant du sucre s'allient pour créer une unité industrielle de production de protéines à base de mouche. 110 emplois vont éclorent du projet.

Publié le 01/10/2018 Guillaume Roussange Entreprises

Le nippon NTN pérennise sa forge axonaise

Crézancy.Le Japonais déclenche un plan d'investissement de 16 M€ jusqu'en 2023 pour moderniser l'outil et lui permettre de monter en charge.

Tags: