Gaarden fertilise sa croissance dans l’Hexagone

gaardenC’est une jeune pousse a? croissance tre?s rapide. En moins de deux ans d’existence, la socie?te? Gaarden, pour un chiffre d'affaires de 700 K€ en 2016, emploie de?ja? 37 jardiniers paysagistes non seulement dans sa re?gion natale mais aussi dans le Centre et en PACA. Elle vient de franchir un nouveau palier gra?ce a? une leve?e de fonds de 800 K€. Au tour de table : PACA Investissement, des business angels et Nord France Amorc?age. Ce coup de pouce lui servira pour essaimer a? Toulouse, Bordeaux et Lyon. Et renforcer sa gouvernance en se do- tant de services RH, comptabilite? et re- lations clients.

Un pied dans le digital et un pied dans la terre

Cre?e?e en mai 2015, cette entreprise armentie?roise propose un service de re?servation en ligne de professionnels pour des prestations de jardinages ou de conception et ame?nagement d’espaces verts. « Un pied dans le digital et un pied dans la terre », re?sume son fondateur Laurent Mur, 42 ans, ancien prestataire de conseil. Avec ce business model, elle vise la place de nume?ro 1 sur un marche? estime? en France a? 5,3 mds€ mais disperse? dans une my- riade de travailleurs inde?pendants. Tout l'enjeu pour la socie?te? consistera a? structurer l'offre. «Quand on a un proble?me de pare-brise, on sait qui appe- ler. Quand j’ai un proble?me avec mon jardin, je n’ai personne en face », rele?ve le chef d’entreprise.

Gaarden intervient de?ja? chez 1450 clients, en majeure partie des particuliers re?sidant dans des zones urbaines. Paradoxalement, Gaarden n’emploie que 3 collaborateurs sur la me?tropole lilloise contre 15 en re?gion PACA. « Il fait beau et les gens ont plus d’argent. Il y a aussi des re?sidences secondaires et de tre?s jolies vue mer que nous n’avons pas sur Lille », explique Laurent Mur qui pre?voit ne?anmoins de monter en puissance dans les Hauts-de-France. D’ici deux ans, elle espe?re franchir la barre des 200 collaborateurs pour offrir ses services sur tout le territoire. Le chiffre d’affaires attendu pour 2017 s’e?le?ve 2,4 M€ et Laurent Mur pre?voit 5M€ d’ici 2018. E.V.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 30/03/2017 Accueil

Bruno Bonduelle: "Ouvrons leur notre porte !"

L'ex président de la CCI Grand Lille souligne tout l'intérêt du sang neuf de l'immigration pour alimenter notre machine économique et enrichir le tissu régional.

Publié le 30/03/2017 Accueil

Indiscrétions

Les indiscrets du mois.

Publié le 30/03/2017 Accueil

Top et Flop

Les hauts et les bas du mois.

Publié le 30/03/2017 Accueil

Verbatims

Les petites phrases glanées au mois de mars.

Publié le 30/03/2017 Accueil

Portraits Express

Publié le 30/03/2017 Accueil

Mouvements

Les dernières nominations en région.

Publié le 30/03/2017 Accueil

Le grand boom des fondations nordistes : Pourquoi tant d'amour ?

Depuis quelques anne?es, le nombre de fondations et fonds de dotation explose en re?gion. Toyota, Cre?dit Agricole, Universite? de Lille, Fondation des possibles, Entreprises & Cite?s... Le mouvement est impressionnant. Focus sur une dynamique philanthropique pas toujours dénuée d'arrières-pensées.

Publié le 30/03/2017 Accueil

Mathieu Lesenne et Olivier Duthoit font mousser haut la bie?re nordiste

Les fondateurs de la Brasserie du Pays flamand accumulent les honneurs. Ils vont se doter d'une nouvelle brasserie a? Merville.

Publié le 30/03/2017 Accueil

L’agence Maes se dessine des plans a? l’international

Lille. Le cabinet d’architecture et d’urbanisme lilloise prend pied dans la capitale en juin. Une e?tape incontournable pour impacter une cliente?le internationale.