HDF Emballages vise la palette 2.0

Gregory Leblan, dirigeant fondateur de HDF Emballages. Gregory Leblan, dirigeant fondateur de HDF Emballages.

Née il y a deux ans, HDF Emballages vise le rang de numéro un des solutions d'emballages en région par l'automatisation.

Sur son site de deux hectares à Noeux-les-Mines, anciennement occupé par le distributeur de matériaux Point P, HDF Emballages nourrit de grandes ambitions. L'entreprise créée en juin 2016 dans la valorisation de palettes s'apprête à franchir une étape décisive. Fin janvier, une ligne robotisée de tri et de réparation de palettes conçue par la société lallinoise TDR sera installée. Elle permet d'automatiser les flux et maximiser la production de près de 50% "rapidement", selon le dirigeant, Gregory Leblan. Son objectif : devenir le précurseur de la robotisation de palette et faire émerger la palette 2.0, tout en gardant un contrôle qualité. Déjà depuis septembre, les 30 salariés de HDF Emballages utilisent "Pal tracking", une appli sur tablette developpée en exclusivité qui facilite la traçabilité des déchets et la gestion des stocks. Une révolution pour la société qui n'utilise presque plus de papier.

Les deux outils représentent un investissement d'un demi million d'euros. HDF Emballages a reçu une aide de Bpifrance et de la Région via le prêt à l'innovation. C'est d'ailleurs cette dernière qui lui a proposé le diagnostic Industrie du futur. "Ma problématique était évidente, notre activité est très manuelle. Je voulais y pallier et faciliter le quotidien des équipes", raconte le dirigeant, pour qui le pari de l'innovation apparaît plus que "nécessaire pour l'avenir". Chaque semaine, sa société collecte, trie, valorise et stocke 30 000 palettes, avant de les revendre à des industriels jusqu'en région parisienne. Difficile d'être plus en phase avec l'économie circulaire. HDF Emballages répare également des caisses en métal et commercialise des bacs plastiques fabriqués essentiellement en Espagne.

Devenir un acteur référent

Grégory Leblan ne cache pas son appétit de croissance. Le tout jeune challenger ambitionne ni plus ni moins la place de leader sur les solutions d'emballages dans la région à plus long terme. Le calendrier ? Il ne s'y risque pas. Son premier business plan tablait sur un chiffre d'affaires de 4,2 M€ sur trois ans. Il fut réalisé dès la première année ! Seules certitudes, les 6 M€ de chiffre d'affaires visés pour 2018 et l'embauche d'une dizaine de collaborateurs l'an prochain.

Le dirigeant de la Pme réfléchit aussi à une croissance externe avec l'ouverture d'un second site. Peut-être en franchise ? Le projet doit encore être affiné pour coller à ses exigences et surtout aux besoins de ses 130 clients, Carrefour, Haagen-Däzs, Boulanger ou encore Leclerc, la Foir'Fouille, Pasquier, entre autres. "C'est aujourd’hui une grande fierté de développer HDF Emballages sur le territoire", raconte le fondateur. Avant d'insister : "Quel que soit le développement à venir, nous resterons au cœur des Hauts-de-France."

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 24/08/2018 Olivier Ducuing Innovation

La ferme aux 1000 vaches en quête d'un modèle vertueux

Quatre ans après son lancement, où en est la « ferme aux 1000 vaches » ? Son modèle disruptif avait électrisé les oppositions du monde agricole comme des « welfaristes *». Aujourd'hui la technique est très maîtrisée, la rentabilité pas encore.

Publié le 24/08/2018 Olivier Ducuing Innovation

Grhyd : l'énergie renouvelable disponible en continu

à Cappelle-la-Grande, Engie pilote un programme très innovant de production d'hydrogène à partir d'énergie renouvelable, pour le réinjecter sur le réseau.

Tags: