Les entreprises familiales europe?ennes affichent confiance et capacite? d’adaptation

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France

Ce barome?tre porte sur un e?chantillon de 1400 entreprises familiales membres de l’European Family Businesses dans 25 pays europe?ens. Il sonde le niveau de confiance de ces entreprises, les opportunite?s mais aussi les de?fis qui peuvent les affecter a? court, moyen et long terme.

 

[caption id="attachment_28548" align="alignleft" width="150"] Bertrand Boulange? Associe? KPMG Nord[/caption] [caption id="attachment_28550" align="alignleft" width="150"] Thomas Philippe Directeur de mission KPMG Nord[/caption]


75 % des dirigeants d’entreprises familiales europe?ennes ont confiance dans l’avenir de leur entreprise
Neuf mois apre?s notre dernier barome?tre, les entreprises familiales expriment un niveau d’optimisme jamais atteint, en hausse de pre?s de 20 % en deux ans. Les grandes entreprises restent les plus optimistes : 81 % affichent leur confiance pour les douze prochains mois, proportion qui n’atteint que 66% dans les petites entreprises europe?ennes.

 

 

 

 


Concurrence, guerre des talents, rentabilite? : autant de de?fis a? relever pour les entreprises familiales europe?ennes
Malgre? leur optimisme, les entreprises familiales de?tectent de se?rieuses menaces dans leur environnement entrepreneurial. Premie?re pre?occupation pour 37 % des dirigeants d’entreprises familiales
(43 % en France) : la concurrence accrue. Une pre?occupation grandissante : 33 % doutent de la capacite? de leur entreprise a? exister dans la bataille du recrutement et de la fide?lisation des talents. Enfin la baisse de la rentabilite?, mentionne?e par 32 % des interroge?s (48 % en France), est l’une des inquie?tudes majeures.

 

De?cisions strate?giques : les entreprises familiales font preuve d’une forte capacité d’adaptation a? leur environnement

41 % des entreprises familiales interroge?es pre?voient un changement strate?gique dans les 12 prochains mois. Parmi celles-ci, 26 % pre?voient de transmettre a? la prochaine ge?ne?ration la direction ope?rationnelle de l’entreprise, et 21 % la proprie?te?.

 


Gouvernance : les entreprises familiales forment les prochaines ge?ne?rations et n’he?sitent plus a? inte?grer des cadres dirigeants exte?rieurs pour assurer leur futur
Les entreprises familiales font preuve de volontarisme face a? l’avenir : 45 % confirment avoir de?ja? inte?gre? la nouvelle ge?ne?ration familiale dans des postes de direction. 95 %
des entreprises franc?aises interroge?es ont de?ja? inte?gre? des cadres dirigeants exte?rieurs dans des ro?les a? haute responsabilite?. Ces cadres dirigeants non-membres de la famille apportent ainsi une expertise exte?rieure (57 %) et une capacite? a? professionnaliser l’entreprise (43 %).

 


Ame?lioration de la rentabilite?, augmentation du chiffre d’affaires et de?veloppement : objectifs prioritaires des entreprises familiales europe?ennes
Les entreprises familiales accordent une grande importance a? une bonne gouvernance (85 %), a? une transition mene?e en douceur (82 %) et a? un contro?le de l’entreprise (80 %). E?tablir des me?canismes de gouvernance efficaces permet de faciliter la communication et la prise de de?cision mais aussi de re?duire le risque de futurs potentiels conflits. Garder le contro?le familial sur l’entreprise reste, sans surprise, un enjeu important pour toutes les entreprises familiales.

 

 

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

Le billet de Bruno Bonduelle : NO PASARÁN

Dimanche soir, 6 décembre. Stupéfaits, les citoyens de Nord-Picardie découvrent que les sondages avaient raison. Le Pen frôle les 40% ! Si rien ne change, elle aura la majorité des sièges.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

Pierre Berthe, dirigeant de Proplast : « Savoir se remettre en question tous les jours »

Le PDG de Proplast explique à Eco121 les recettes de la croissance spectaculaire de son groupe depuis 1990.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

Indiscrétions

Les indiscrétions de la rédac'

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

Top & Flop

Les hauts et les bas du mois.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

Verbatims

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

Portrait Express

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

Carnets

Les dernières nominations en région.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

Jean-Bernard Bayard, Pre?sident de la chambre d’agriculture NPDC : “La bio-e?conomie est une chance de redressement e?conomique, social et environnemental ”

Dans un secteur chamboule? par l’arre?t de quotas, confronte? a? une concurrence europe?enne et a? une de?saffection du me?tier, le pre?sident de la Chambre d’agriculture Nord-Pas-de- Calais e?voque pour Eco121 ses pistes de re?flexion. Productivite?, me?thanisation, bio, Picardie, tour d’horizon. Interview exclusive.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 29/10/2015 Eco121

En bref