Numéro #124

Numéro #124 27/09/2022

Edito

Merci Bruno !

L'idée métropolitaine ; le refus des frontières physiques ou mentales mais aussi des idées toutes faites ; la puissance d'entraînement d'une dynamique collective sans esprit de chapelle ; le concept de « Grand Lille » déployé dès 1993 avec la naissance de son Comité, le « benchmarking » des territoires, la recherche des bonnes pratiques partout sur la planète pour y puiser les solutions intelligentes ou des modèles de développement... Bruno Bonduelle, qui vient de disparaître au terme d'une vie ô combien remplie, aura su générer un mouvement de fond bien plus puissant qu'il ne le pensait, lui qui déplorait ses nombreux combats perdus à commencer par la création d'une seule très grande ville de Lille sur le périmètre métropolitain ou le RER cadencé vers le bassin minier. Le soft power lillois, ce fut lui, d'abord.

Cet éternel bretteur d'idées, toujours avec vivacité, parfois de façon abrupte, souvent avec humour, laisse en réalité un bilan exceptionnel. Citons en vrac la fusion des CCI, le spectaculaire développement de l'aéroport de Lesquin, l'aménagement de nombreux parcs d'activité autour de Lille, mais aussi du port fluvial, la création du tribunal de commerce Lille Métropole, parmi 100 autres initiatives, de l'école de la 2e chance à... Eco121.

Epris d'aménagement du territoire, n'aimant rien davantage que de se projeter à 20, 30 ou 50 ans, Bruno Bonduelle a su conjuguer une dimension de visionnaire mais aussi un vrai rôle d'acteur, faisant fi de la tradition culturelle des grandes familles nordistes aussi impliquées dans leur entreprise qu'elles étaient discrètes voire absentes du débat public. Cette ligne là aussi a bougé depuis.

Cette contribution majeure à notre territoire mériterait sûrement que celui-ci lui marque sa reconnaissance de façon très visible. L'aéroport de Lyon a été baptisé « Saint-Exupéry » en 2000.

Pourquoi pas un aéroport Bruno Bonduelle ?

Olivier Ducuing

Directeur de la rédaction

Dernière édition :

Publié le 29/11/2022

Numéro #126

Télécharger