Qui est la personnalité la plus INFLUENTE de la région ?

 

 

Nous ne sommes pas seulement quatre ans après notre dernier sondage. Nous sommes passés à une nouvelle époque : la grande dépression économique est derrière nous, avec un environnement beaucoup plus pro-business, le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie ont fusionné dans une nouvelle région de 6 millions d'habitants, le dégagisme a frappé le monde politique, et les représentants des anciennes générations de bâtisseurs se retirent peu à peu au profit de nouvelles têtes. Il en est ainsi de Marc Verly, qui dominait la catégorie finance il y a quatre ans et qui se retire en douceur, de Philippe Vasseur, qui était le grand vainqueur en 2014, qui vient d'achever sa mission de commissaire spécial à la revitalisation industrielle de la région pour repartir sous les couleurs de la troisième révolution industrielle.

 

 

QUE NOUS APPREND CE SONDAGE 2018 ?

 

 











 

 

1 - Xavier BERTRAND 29,6%

2- Gérald DARMANIN 6,4%

3-Octave KLABA 4,6%

 

 

D'abord le véritable phénomène Xavier Bertrand. Elu en janvier 2016 à la tête de la grande région Hauts-de-France, les décideurs de la région lui prêtent une capacité d'influence très supérieure à tout autre dans notre territoire. Celui qui a refusé l'offre d'Emmanuel Macron de s'installer à l'hôtel de Matignon est de tous les dossiers (Seine Nord, migrants, Brexit, implantations, sauvetages d'entreprises...), de tous les réseaux, et bénéficie d'une forme de plébiscite chez les décideurs. Or son prédécesseur Daniel Percheron n'apparaissait qu'en troisième position dans notre sondage de 2014, et encore avec un score très faible (7,3%). Gérald Darmanin, l'ex-vice président de la région et ex-maire de Tourcoing, qui a pourtant quitté la région au profit d'une participation au gouvernement d'Edouard Philippe, sort en deuxième position.

  La médaille de bronze revient toutefois à un entrepreneur – et quel entrepreneur !, Octave Klaba, dirigeant et fondateur d’OVH. On relèvera une certaine forme de continuité chez les décideurs puisqu'ils avaient déjà placé son père Henryk en tête de la catégorie Entreprises il y a quatre ans.

Autre enseignement, l'apparition dans la catégorie finance du patron de la nouvelle Caisse d'Epargne Hauts-de-France. Alain Denizot bénéficie sans doute de l’effet d’échelle produit par la fusion des Caisses d'Epargne de Picardie et du Nord-Pas-de-Calais, mais aussi de sa stratégie affirmée de s'installer dans l'univers de l'entreprise.

Frédéric Motte, qui n'apparaissait pas non plus en 2014, sort cette fois en tête du chapeau dans la catégorie Réseaux. Le patron des patrons nordistes, candidat à la succession de Pierre Gattaz, tire un profit évident d'une prime à la dimension nationale.

Seules deux femmes figurent parmi les personnalités jugées les plus influentes : Gaëlle Velay, directrice régionale de la Caisse des Dépôts et Consignations ressort en bonne place dans l'univers de la finance. Et Karine Charbonnier, dirigeante de l'ETI Beck-Crespel et vice-présidente de la Région en charge de formation et de la relation avec les entreprises, prend la troisième place dans la catégorie économie publique. On doit relever que Martine Aubry, deuxième personnalité la plus influente du Nord-Pas-de-Calais en 2014, disparaît complètement du radar, sans doute victime de sa « cornérisation » politique. 

O.D

 

 

 

 

Le mot du SONDEUR

[caption id="attachment_36321" align="alignright" width="150"] Peter van Vliet, dirigeant de Market Audit[/caption]

 

Déterminer la personnalité la plus influente est, pour un sondeur, un exercice délicat, car il convient de préserver, le plus possible, la neutralité du sondage pour que tous les postulants partent de la même ligne de départ, et aient tous la possibilité de finir sur la ligne d’arrivée. Nous avons réalisé cette enquête avec la même méthodologie qu’il y a quatre ans, soucieux de pouvoir comparer les résultats.
Le premier point, qui marque l’intérêt pour l’exercice, est le nombre de réponses spontanées que nous avons obtenues - un tiers des répondants - ce qui indique que leur position est limpide quant à la question posée.

L’autre point d'étonnement est que si dans les catégories Finance et Entreprise, les résultats des trois premières personnalités sont relativement proches, dans les trois autres – Réseau, Science et Technologie et Personnalité Publique, le candidat de tête se détache très nettement, avec des rapports de 1 à 3 voire de 1 à 4 avec le suivant. Ce n’est pas le manque de candidats qui crée cet écart, puisque dans chaque catégorie environ une trentaine de noms ont été cités spontanément, mais bien le poids du vainqueur qui se révèle le leader d’influence indiscutable dans la catégorie.

 

Percée du politique

 

Sur le fond, on note sans conteste une percée du politique dans la vie économique de la région. Que les deux personnalités les plus influentes de la région soient son Président et son ancien vice-président, ex-maire de Tourcoing devenu Ministre de l’Action et des Comptes Publics, illustre l’importance que les décideurs accordent aux actions qui peuvent être engagées par nos politiques.

Juste derrière, deux personnages qui marquent la région d'aujourd'hui et de demain : Gérard Mulliez dont on continue à reconnaître l’influence sur le monde économique régional, et celui qui est devenu un acteur mondial du numérique, Octave Klaba et sa société OVH.

Les résultats de 2018 s'avèrent donc très différents de ceux de 2014. C’est aussi un signe positif que la région est en pleine mutation ! Dans le bon sens, certainement.

Peter Van Vliet 

Clin d’œil : Quelques personnes ont indiqué Iris Mittenaere comme personnalité la plus in uente de la région. Elle a sûrement aussi, par son titre de Miss Univers, contribué à l’image de la région, et nous ne pouvions pas passer à côté de cette reconnaissance !

 

 

ECONOMIE PUBLIQUE 

 

1- Xavier BERTRAND 35,1% , président du Conseil régional

2-Gérald DARMANIN 14,6% ministre de l'action et des comptes publics

3- Karine CHARBONNIER 4,3% vice-présidente du Conseil régional 

 

 

Xavier Bertrand est considéré par plus du tiers des décideurs comme le plus influent dans ce segment de la vie régionale. Son omniprésence, qui frise parfois le don d'ubiquité, tout comme sa capacité à occuper l'espace public et médiatique, expliquent sans doute la position très forte du président de Région dans cette catégorie. L'élu picard a clairement réussi son pari d'incarnation de la nouvelle grande région Hauts-de-France. Au vu des investissements et du champ de compétences de la Mel, on peut s'étonner de l'absence de son président Damien Castelain dans ce classement, probablement victime d'une exposition publique plus faible. C'est sans doute aussi à cet intérêt des médias et à son profil atypique que l'on doit la présence de Gérald Darmanin en deuxième place alors qu'il n'a plus de mandat majeur sur notre territoire, au profit de son seul maroquin de ministre de l'économie.    

 

Mais les décideurs saluent sans doute le parcours météorique de l'ancien maire de Tourcoing et peut-être aussi les ambitions que d'aucuns lui prêtent d'aller tenter la conquête de Lille aux prochaines municipales. En troisième place de ce classement :

Karine Charbonnier, vice-présidente de la région en charge de la formation et des relations avec les entreprises, est en prise directe par fonction même avec les décideurs des Hauts-de-France. En charge du schéma régional de développement économique, cette HEC de 49 ans doit peut-être aussi sa troisième place au livre qu'elle a commis sans langue de bois il y a un an, « Patrons, tenez-bon !».

 

 

 

FINANCES

 

1- Alain DENIZOT 15,8%, président du directoire Caisse d'Epargne Hauts de France

2- Jean-Louis GUERIN  11,4%, président de Finorpa

3- Gaëlle VELAY 10,5% Directrice régionale de la Caisse des Dépôts et Consignations

 

 

 

Les décideurs de la région placent le patron de la Caisse d'Epargne Hauts-de-France comme l'homme le plus influent de la finance régionale. Arrivé il y a sept ans aux commandes de la Caisse d'Epargne Nord France Europe, cet homme de 57 ans, plutôt discret récolte sans doute les fruits d'une fusion Nord-Pas-de-Calais-Picardie menée à marche forcée pour faire de l'Ecureuil une banque incontournable de la nouvelle région, avec ses 2,5 millions de clients. Mais il a aussi engagé avec volontarisme la Caisse dans l'univers de l'entreprise, sans oublier une incursion efficace engagée en Belgique. 

 

 

C'est le nouveau patron de Finorpa Jean-Louis Guérin qui ressort en deuxième position, profitant sans doute de ses nouvelles fonctions à la tête d'un incontournable du haut de bilan des entreprises régionales, mais aussi de ses anciennes : ce polytechnicien fut directeur des études et directeur général de la CCI Grand Lille et dispose d'un carnet d'adresses très fourni. 

Gaëlle Velay, directrice régionale de la Caisse des Dépôts et Consignations depuis deux ans et demi, prend la troisième place. Le reflet de l'effet levier considérable de la CDC,

dont les ramifications dans l'économie et auprès des collectivités sont puissantes, et qui avaient déjà valu à son prédécesseur Dominique Mirada la même place il y a quatre ans.

 

 

 
 
 
SCIENCES ET TECHNOLOGIE
 
 
1- Octave KLABA 38,4% Fondateur et dirigeant d'OVH
2- Raouti CHEHIH, 7,6% directeur d'Euratechnologies
3- Etienne VERVAECKE , directeur général d'eurasante et du pôle NSL
 

 

Les décideurs des Hauts-de-France voient en Octave Klaba le Nordiste le plus influent dans l'univers de la science et de la technologie. On ne saurait leur donner tort : si l'entreprise a d'abord grandi dans son univers de geeks, avec le succès mondial qu'on lui connaît, OVH n'oublie pas son écosystème. Le projet Blanchemaille n'aurait pas abouti sans la famille Klaba, et l'entreprise apporte un soutien très actif à un large tissu de start-up. Celui que XavierNiel qualifie de “génie” tire aussi sans  doute profit du statut exceptionnel de licorne (plus d'un milliard d'euros de valorisation) d'OVH, et de son titre régional et national d'entrepreneur de l'année décerné par EY. Son entreprise est engagée dans un plan massif d'investissement (1,5 milliard d'euros) et d'emplois (1000 recrutements)

 

Raouti Chehih qui était arrivé en tête de la catégorie il y a quatre ans, prend une deuxième place que personne ne lui contestera, avec non seulement la réussite d'Euratechnologies – incarnée récemment par la perspective du cap des 1000 emplois chez IBM - mais aussi le véritable réseau d'entreprises numériques qui structure désormais la région digitale et la perspective d'essaimage territorial.

 

Etienne Vervaecke, Monsieur EuraSanté et NSL (Nutrition, Santé, Longévité) retrouve quant à lui la troisième place qu’il occupait déjà en 2014 dans notre classement.  

 

 

 

 

ENTREPRISES 

 

1- Gérard MULLIEZ 10,55%, fondateur d'Auchan et de l'AFM

2- François DUTILLEUL 8,8% Président du groupe Rabot Dutilleul

3- Christophe BONDUELLE 8,5%Président du directoire de Bonduelle

 

L'effet de génération qui a largement sévi dans notre sondage ne touche pas la catégorie Entreprises : c'est Gérard Mulliez, 86 ans, qui est considéré comme l'homme d'entreprise le plus influent de la région, devant

 

François Dutilleul, dirigeant de Rabot-Dutilleul et

 

 

 

 

 

Christophe Bonduelle, qui était déjà sur le podium il y a quatre ans.      

Le fondateur de la galaxie Auchan, inventeur de la grande distribution moderne, demeure donc à l'évidence une figure majeure de l'économie régionale, dont chacune des sorties est toujours très attendue (comme le Business club ou l'université du Medef, en 2017), tout comme ses saillies pleines de bon sens sont écoutées comme l'oracle de Delphes. Le patriarche de la maison Mulliez et ses 720 associés familiaux, chantre du parrainage, voit ainsi reconnue une réussite sans équivalent qui a permis en cinquante ans la création d'un ensemble économique gigantesque (et bien sûr non consolidé!) de 750 000 salariés dans le monde et plus de 130 enseignes, aux ramifications entremêlées, supervisées par la gouvernance originale de l'Association Familiale Mulliez (AFM). Un ensemble économique majeur mais très sérieusement bousculé par les nouveaux paradigmes de la nouvelle économie et qui obligent tout l'édifice à se repenser. Pour réinventer le commerce encore et toujours.

 

 

RÉSEAUX

 

1- Frédéric MOTTE 26,6% Président du Medef Hauts de France, dirigeant de Cèdres Industrie

2- Jean-Pierre LETARTRE 9,97% Président de EY France, président du Comité Grand Lille 

3- Pascal BOULANGER 7,6% Président du groupe éponyme, président d'Entreprises & Cités

 

 

L'activisme déployé depuis plusieurs mois par Frédéric Motte pour conquérir la présidence nationale du Medef n'est sans doute pas pour rien dans l'arrivée du président du Medef régional en tête de la catégorie Réseaux. Mais ce positionnement traduit aussi un parcours multiforme et au long cours de cet homme de 53 ans. Le codirigeant du groupe Cèdres Industries fut maire de sa commune de Beaucamps-Ligny, président du Conseil économique et social régional et président d'Entreprises et Cités jusqu'à l'an dernier, entre autres mandats.

 

C'est une autre figure du Medef, mais nationale cette fois, Jean-Pierre Letartre, qui arrive en deuxième position. Ce Lillois d'origine, actuel président national d'EY, a accepté de prendre la présidence du Comité Grand Lille en 2016, succédant à Philippe Vasseur. Après une phase de flottement, l'outil est désormais bien en mains, avec une opération emblématique autour du Brexit, dont la première phase à Londres a été plutôt réussie.

 

Enfin, Pascal Boulanger, président du groupe éponyme (6000 salariés) arrive sur la troisième marche du podium. 

Une place qui traduit à la fois un volontarisme de longue date de cet homme de réseaux au profit du territoire (Club Gagnants, fédération des promoteurs immobiliers...) et depuis un an son rôle stratégique de président du campus patronal Entreprises & Cités.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 01/02/2018 Eco121

Photoreportage: Dans les coulisses de Boutté

Comme chaque mois, Eco 121 vous emme?ne a? la de?couverte de nos pe?pites re?gionales. Ce mois-ci : Boutte?, un spe?cialiste du de?colletage, implante? a? Friville-Escarbotin, dans la Somme. Un bel exemple qui de?montre que le triptyque innovation-automatisation-digitalisation constitue une cle? de re?sistance face a? la concurrence des pays low cost.

Publié le 01/02/2018 Eco121

"NOTRE MISSION PRINCIPALE EST DE FORMER DES GENS QUI VONT TROUVER DU BOULOT"

L'université fusionnée de Lille est réalité depuis le 1er janvier. Comment cette université XXL évolue-t-elle vis à vis de la sphère économique ? Eco 121 a rencontré son vice-président aux partenariats socio- économiques, GHISLAIN CORNILLON. Un Monsieur Economie au discours radicalement pro-business

Publié le 01/02/2018 Eco121

Dunkerque repasse le cap des 50 millions de tonnes

Le troisième port français affiche de fortes perspectives pour 2018.

Publié le 01/02/2018 Eco121

Lillenium : première pierre et grosses ambitions

Lille. Soutenu par la Caisse des dépôts et l'investisseur Raphaël Abitbol, le complexe commercial affiche une perspective d'ouverture fin 2019.

Publié le 01/02/2018 Eco121

Le commerce du Vieux Lille grimace toujours

Le fréquentation du commerce de centre ville a encore décliné de 11% en 2017.

Publié le 01/02/2018 Eco121

GFG Alliance devrait électriser Aluminium Dunkerque

Dunkerque. La vente de sa fonderie d'aluminium par Rio Tinto à GFG Alliance doit se conclure au second trimestre. Avec un plan massif d'investissement et d'emploi à la clé.

Publié le 01/02/2018 Eco121

Comarch monte en puissance à Lezennes

Lezennes. L'intégrateur polonais, en croissance continue dans l'Hexagone et en Europe, ouvre un gros datacenter sur son siège français.

Publié le 01/02/2018 Eco121

Forest Style s'offre les jeux de plein air Soulet

Wambrechies. Le spécialiste des produits d’aménagements extérieurs en bois vise les 100 millions d’euros à horizon 2020.

Publié le 01/02/2018 Eco121

Häagen-Dazs grossit encore pour ses 25 ans

Tilloy-les-Mofflaines. L'usine arrageoise poursuit une extension continue, et va augmenter de 15% ses capacités en 2018.