ERIC DERELY Le patron de Sergic digitalise l'administration de biens

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France

A65 ans, il aurait pu aspirer a? prendre un repos bien me?rite?. Il aurait aussi facilement pu ce?der aux sire?nes des nombreuses offres de rachat de l'entreprise familiale. Mais Eric Derely se de?finit « comme un passeur, pas comme un profiteur ». A la te?te de l'ETI (entreprise de taille interme?diaire) Sergic, depuis 1990, il donne au contraire aujourd'hui une nouvelle impulsion au groupe spe?cialiste de l'administration de biens. Celui-ci est de?ja? dans le top 5 franc?ais, avec une jolie force de frappe : 20 000 logements prive?s ge?re?s, 2500 logements e?tudiants (l'un des relais de croissance re?cents, avec les ba?timents tertiaires), 2000 immeubles, soit 100 000 clients, un chiffre d'affaires de 50 M€ et un effectif de 550 collaborateurs.

En 25 ans, Eric Derely a suivi les traces de son pe?re Herve?, fondateur du groupe en 1963 et qui avait de?ja? ope?re? plusieurs croissances externes. Mais, avec son regard d'inge?nieur civil, fort de plusieurs anne?es chez Bouygues puis dans la promotion immobilie?re, il a de?ja? fait franchir a? l'entreprise quelques e?tapes, dont le passage a? l'Iso 9002. « Je suis passe? pour un Martien» sourit-il. Mais derrie?re la de?marche se perc?oit déjà un souci de mode?liser que l'on retrouve aujourd'hui dans le nouveau grand projet strate?gique d'Eric Derely. Le nom commercial est Syndic One. Pour l'animer, une task force d'environ 17 personnes, base?e au sie?ge du groupe a? Wasquehal. Des moyens nume?riques, financiers (500 K€ cette anne?e), une force commerciale et un objectif : aller chercher les petits immeubles de 5 a? 10 logements pour les ge?rer a? prix serre? par la seule voie digitale. Tout le dispositif est ge?re? a? distance jusques et y compris l'assemble?e ge?ne?rale de la coproprie?te?, avec un back office du sie?ge, les proprie?taires e?tant mis a? contribution, en mode collaboratif, pour re?aliser eux-me?mes une partie des de?marches. une forme « d'uberisation » mai?trise?e dans le monde tre?s traditionnel des syndics de coproprie?te?. Le projet re?pond a? deux proble?matiques : contrairement aux ide?es rec?ues, les syndics gagnent tre?s peu leur vie sur des petits immeubles bien souvent ge?re?s par des syndics be?ne?voles (le cou?t du syndic repre?senterait en moyenne seulement 8% des charges); et cette offre tre?s adapte?e doit permettre a? Sergic de prendre position sur la moitie? sud du pays ou? il est peu pre?sent. 1000 immeubles a? la fin 2015.

Le produit est en stade expe?rimental mais connai?t des croissances spectaculaires : la liste des drapeaux Sergic plante?s sur la carte de France ne cesse de s'allonger. « Nous avons une croissance exponentielle et une logique de start up tre?s nouvelle pour nous et passionnante », re?sume le dirigeant qui aspire clairement a? prendre beaucoup de parts de ce marche? gra?ce aux e?conomies de structure produites par l'effet d'e?chelle. Le potentiel total serait de 650 000 immeubles jusqu'a? 25 logements. « Le digital nous permet d'amener la marque la? ou? j'espe?rais, se re?jouit Eric Derely pour qui « on peut revendiquer un avenir glorieux pour l'entreprise dans une logique familiale ». De?ja? une version “Syndic 2” en gestation devrait e?tre commercialise?e en 2016 avec une
« offre hyperqualitative » incluant la gestion des donne?es de l'immeuble dont un outil de relation client CRM. Pour l'heure, le pari cherche encore sa rentabilite?. « Je perds de l'argent, mais qu'est ce que j'apprends ! » glisse Eric Derely, qui espe?re diviser par deux le cou?t pour les petits immeubles. L'ambition est d'atteindre les 1000 immeubles ge?re?s d'ici la fin de l'anne?e, puis de monter rapidement en puissance. Avec en ligne de mire une croissance de
25 a? 30% du groupe d'ici a? 2020

Eric Derely pre?voit de quitter prochainement la pre?sidence ope?rationnelle du groupe pour rejoindre le conseil de surveillance et garder des fonctions strate?giques. Mais il porte de tre?s pre?s la re?volution nume?rique de Sergic.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/09/2015 Eco121

Indiscrétions

Les indiscrétions de la rédaction.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/09/2015 Eco121

Top & Flop

Les hauts et les bas de l'été.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/09/2015 Eco121

Verbatims

Les petites phrases de la rentrée.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/09/2015 Eco121

Carnets

Les nominations de la rentrée.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/09/2015 Eco121

Portraits de femmes dirigeantes en France

Nous savons peu de chose sur les femmes dirigeantes d’entreprise et sur leur e?volution ces dernie?res anne?es. KPMG s’est interroge? sur leur place dans le monde des dirigeants : Qui sont-elles ? Ou? sont-elles sur le territoire ? Dans quels secteurs ? Quels sont les acce?s au poste de direction ?

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/09/2015 Eco121

Ces chercheurs devenus patrons

Pour la rentre?e, Eco121 vous emme?ne a? la rencontre d’une dizaine de ces chercheurs a? la fibre entrepreneuriale. Comme toute se?lection, elle est arbitraire et non exhaustive. Nous aurions aussi pu vous pre?senter les dirigeants de Vekia (cf Eco n°53), de Lunginnov, d’Imabiotech, de Lipofabrick, de MC2 Technologies ou encore de VF Biosciences dont nous avons de?ja? parle? dans nos colonnes. Du labo a? l’entreprise, il n’y parfois qu’un pas. Focus.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/09/2015 Eco121

"La dépense de R&D a progressé de 23% en 5 ans en région", Stéphane Leleu, délégué régional à la recherche et à la technologie

Si la re?gion n’est pas en te?te de peloton en matie?re de recherche, elle tire son e?pingle du jeu dans certains secteurs. Mais son attractivite? se renforce avec les implantations du Cea et de l'InriaTech. Tour d’horizon avec Ste?phane Leleu, repre?sentant de l’Etat en la matie?re. Texte & Photo Julie Dumez

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/09/2015 Eco121

C?a s'est passe? cet été

Vous e?tiez en conge?s cet e?te? ? Eco 121 vous retrace l'essentiel de l'actu e?conomique re?gionale depuis juillet.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/09/2015 Eco121

HPI va recycler le plastique des pare-brise

Cambrai. une usine de recyclage du plastique contenu dans les pare-brise automobile s'implante a? Cambrai, avec des ambitions europe?ennes.