Numéro #91

Numéro #91 29/04/2019

Edito

Les leçons de Notre-Dame

La destruction d'un des fleurons majeurs de notre patrimoine français, le 15 avril, a frappé l'imaginaire collectif, dans le monde entier, devenu plus que jamais le village planétaire prédit par l'intellectuel canadien Marshall Mc Luhan dès les années 60. Il n'est pas anodin que cet incendie gigantesque ait fait les Unes sur la planète entière. Bien sûr, il y a l'effet Victor Hugo, ou même des comédies musicales, et l'émotion des millions de touristes venus lui rendre visite. Mais il y a aussi une symbolique peu évoquée d'une civilisation essoufflée dont un des emblèmes part en fumée. Un emblème que notre pays pourtant champion du monde des normes et réglementations en tous genres n'a pu préserver, malgré de nombreux précédents d'incendies dus à des travaux de restauration.

Transcendance collective

Mais on peut aussi trouver dans ce désastre des raisons d'espérer. Le fait qu'en 24 heures, l'initiative de quelques-uns de nos plus grands chefs d'entreprises français (dont en région l’AFM), accompagnée de la mobilisation des anonymes, ait permis de générer un milliard d'euros de crédits est au sens étymologique extra-ordinaire. Qui n'est pas sans rappeler l'enthousiasme premier des bâtisseurs de cathédrales, qui réalisaient de véritables oeuvres d'art sans les signer, au bénéfice d'un enjeu qui les dépassait. Cette transcendance ou cette communion

nationale, comme on voudra, sort notre pays des traditionnelles querelles corporatistes ou politiciennes de bas étage. Et c'est précieux. On notera au demeurant qu'il aura fallu qu'un trésor national soit abattu pour qu'enfin la question du patrimoine soit posée, au-delà du loto de Stéphane Bern, belle initiative, mais qui n'a rapporté l'an dernier que 22 M€.

La participation des entreprises mécènes apparaît ainsi de façon criante comme absolument vitale, quand les caisses de l'Etat sont vides, pour participer au sauvetage de notre

patrimoine historique, en très grande déshérence, et pourtant essentiel à l'attractivité du pays. Dans ce contexte, les fausses polémiques sur les déductions fiscales des entreprises qui ont immédiatement choisi d'apporter leur aide sont non seulement déplacées mais consternantes, quand dans la plupart des pays cet engagement serait salué par la Nation tout entière.

Olivier Ducuing

Dernière édition :

Publié le 29/04/2019

Numéro #91

Télécharger