Parkki connecte les parkings urbains

 

 

 

Le stationnement en centre-ville est un vrai casse tête. Du côté de l'usager comme celui du gestionnaire. La solution développée par la start-up lilloise Parkki, fondée en septembre 2016, s'adresse aux deux catégories. "Elle optimise l'usage des zones de stationnement pour les villes, les centres commerciaux ou les aéroports", résume Antoine Guillon, cofondateur avec trois camarades de l'ISEN Pierre-Julien Harbonnier, Adrien D'Hollander et Thibaut Itart-Longueville.

Le dispositif mis au point par le quatuor repose sur un capteur tout juste breveté. "Le smart parking, on le voit partout. Sauf en extérieur, où il n'y a pas de technologie fiable et peu chère", pointe Pierre-Julien Harbonnier. Branché à un lampadaire, l'appareil repère la présence de voitures dans un rayon de 100 mètres et surveille 50 emplacements. Et ce en toute confidentialité et sans lecture de plaque d'immatriculation. Un logiciel réutilise les données en fonction des besoins du client. Par exemple pour faciliter les contrôles ou le repérage des voitures ventouses pour les mairies. Ou aider les centres commerciaux à anticiper les paiements en caisse et l'organisation d'événements ponctuels.

Après une phase d'expérimentation à Bouvines, la société, accélérée au sein de VIA-ID et désormais hébergée dans les locaux de l'ISEN, se lance dans la commercialisation. Sa solution, présentée au dernier CES de Las Vegas, devrait équiper des communes de la région pari- sienne et la ville de Rennes dans le cadre d'un appel à projets autour de la mobilité numérique. "Nous voudrions couvrir l'international et l'Europe assez vite", anticipe Pierre-Julien. Les dirigeants tablent sur une levée de fonds d'ici juin pour embaucher deux personnes et atteindre un chiffre d'affaires de 2M€ à l'horizon 2020

E.V.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Olivier Ducuing Créateurs

Ils veulent créer «l’'Erasmus du stage»

Maxime Desbonnet et Julien Delicourt. Leur plateforme Work Around the World (WAW) met en relation étudiants en recherche de stage et d'’emploi à l’international et entreprises.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/12/2017 Olivier Ducuing Créateurs

Valeurs et Valeur remet du sens dans les RH

Amélie Fenzy et Marie-Aude Tran. Les deux jeunes femmes réinventent le coaching RH en plaçant au cœoeur le sens.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/05/2017 Etienne Vergne Créateurs

Kinestesia démocratise l'analyse du geste

Julien Gouz, Bruno Leporcq. Leur moKam, instrument d'analyse de mouvements en 3D interpelle les professionnels de l'équitation, l'Armée de terre et l'UTC.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France