Commerce : Le Hainaut fait le pari du projet collectif et de l'ingénierie

Face au déclin des centres-villes et au développement du commerce de périphérie, la CCI Grand Hainaut se veut force d'expertises et de propositions.

"Ou ils se laissent mourir, ou on leur amène une intelligence collective à même de mettre tous les intervenants autour de la table. Mettre de l'argent ne suffit pas, l'action doit être multi-factorielle, il faut remettre l'habitant et le client au centre de la réflexion...” Pour Didier Rizzo, vice-président à la CCI Grand Hainaut et président de la commission Commerce régionale, et Rodolphe Richez, directeur à la direction Appui aux entreprises à la CCI Grand Hainaut, la première réponse face à l'évasion commerciale est de créer le nécessaire environnement favorable. Ceci à travers des projets collectifs permettant d'intégrer par les professionnels des centres-villes et des territoires les autres formes commerciales.

Dépendant de beaucoup de facteurs - société, consommateur, technologies..., le commerce est un sujet complexe qui suppose une stratégie globale et transversale autour d'une équipe d'ingénierie dédiée. “Toutes les villes moyennes sont malades, même les plus petites comme caudry (15 000 habitants). ceci explique cela, en partie au moins, les villes souffrent aujourd'hui de 20 ans de développement anarchique du commerce de périphérie. Le pire est que cela continue, malgré quelques petites victoires à notre actif”. Les CCI mutualisent et capitalisent les actions menées à l'échelle des Hauts-de-France. Cette expertise et l'ingénierie qui l'accompagne, la CCI Grand Hainaut les propose aux territoires qui commencent à prendre conscience de son intérêt.

> A lire aussi : Mobilisation générale sur nos coeurs de villes

> A lire aussi : La Bassée : bon élève des villes périphériques 

Comité d'enseignes mixte

Avec des résultats tangibles, liés au travail de sensibilisation auprès des élus, dûment argumenté par des enquêtes comportementales d'achat des ménages lancées depuis 2012. “Nous étudions les flux commerciaux à une échelle et à une qualité jamais atteinte, détaille Didier Rizzo. sur cette base, à chaque projet d'implantation ou d'extension, nous adressons aux participants et votants en CDAC un avis économique argumenté, qu'il soit favorable ou non, toujours dans un esprit constructif. Qu'ils en tiennent compte ou pas, c'est leur choix. Ils ne peuvent pas dire qu'ils ne savent pas. Nous sommes les seuls dans les Hauts-de-France à le faire...”

Ce fut le cas dans le très récent dossier Auchan Petit-Forêt. A l'instar de ce qui se passe en Allemagne où certaines enseignes sont exclues de la périphérie au profit du centre-ville, la Fédération des travailleurs indépendants de l’agglomération de Valenciennes a proposé -en vain- à Ceetrus (ex-Immochan) la création d'un comité d'enseigne mixte décisionnaire sur la pertinence des droits d'accès des enseignes dans sa galerie. D'où un recours en CNAC avec un rejet signifié le 27 septembre, la veille – ironie du calendrier – de la signature par Valenciennes et Denain d'une convention Action coeur de ville”.

> A lire aussi : Caroline Cayeux, maire de Beauvais : "Aider les commerçants à tenir leur place dans les cœurs de ville"

> A lire aussi : Armentières : « le commerce : un enjeu, un défi, un combat »

“Un tel projet de requalification-extension, soit 60 000 m2 supplémentaires avec des enseignes du centre-ville démarchées pour le quitter, c'est clairement à court terme la destruction du centre commercial de Valenciennes en tant que zone résidentielle, de vie, d'habitat, de zone d'accueil d'entreprises... L'enjeu dépasse le simple sujet du commerce”, souligne Didier Rizzo.

Signe de la forte sensibilité de l'opinion sur le sujet, les Rencontres du commerce en Grand Hainaut organisées à la Serre Numérique ont été suivies cet automne par 450 décideurs économiques.

Luc Maréchal 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 27/11/2018 L'enquête

La Bassée : bon élève des villes périphériques

La commune multiplie les initiatives pour dynamiser son tissu commercial et mise notamment sur le réaménagement des berges du canal et de l'ancien port.

Publié le 27/11/2018 L'enquête

Armentières : « le commerce : un enjeu, un défi, un combat »

La ville mise sur le volontarisme de long terme pour redynamiser le commerce intra-muros, entre nouveaux équipements et gestion fine de l'accès automobile.

Ci-contre la transformation du rez-de-chaussée de l'hôtel consulaire de Lille en cellules commerciales.
Publié le 27/11/2018 L'enquête

Mobilisation générale sur nos coeurs de villes

Fragilisés par les centres de périphérie et par l'essor fulgurant du e-commerce, les commerces de nos centres-villes asphyxient. Plan national, nouveaux dispositifs régional, locaux, la bataille est engagée pour régénérer nos villes.

Publié le 26/09/2018 Olivier Ducuing L'enquête

Le temps des mets : un miel de Provence ... nordiste

Le patron de Guy Demarle est un serial entrepreneur. Dans le Var, il développe une activité de produits gastronomiques dont un miel IGP de haut vol.

Publié le 24/08/2018 Olivier Ducuing L'enquête

Dunkerque, le réveil

Mais que se passe-t-il donc à Dunkerque ? Record de production d’acier, implantations industrielles à répétition, ambition portuaire adossée à un hinterland régional en convergence, positionnement toujours plus limpide sur la transition énergétique et l'économie circulaire : le littoral nordiste affiche le beau fixe économique.

Publié le 24/08/2018 Olivier Ducuing L'enquête

Transports en commun : Dunkerque en mode gratis

A partir de septembre 2018, l'agglomérat dunkerquoise joue la gratuité intégrale des transports en commun, pour sortir du tout voiture.

Publié le 30/03/2018 Sylvain Marcelli L'enquête

Une nouvelle génération très indépendante

omment la "génération Z", née après 1995, imagine-t-elle son avenir professionnel ? L'Edhec pose la question depuis quatre ans aux élèves de prépa. Même s'il s'agit d'un profil particulier, les résultats sont riches d'enseignement…

Publié le 30/03/2018 Sylvain Marcelli L'enquête

Le monde du travail fait sa révolution

Ils portent leur bureau sur leur dos, multiplient les projets et ne courent pas après un CDI : les indépendants explorent d'autres façons de travailler. Pour le meilleur ou pour le pire ?

Publié le 01/03/2018 Olivier Ducuing L'enquête

L'AERONAUTIQUE REGIONALE EN PILOTE AUTOMATIQUE ?

Un marché plus que porteur, des investissements nombreux, des grands noms prestigieux comme Airbus, Dassault, Matra, demain Safran, et une kyrielle d'équipementiers. Qui sait que l'aéronautique régionale pèse près de 10000 salariés ? Mais la force d'entraînement de ce secteur d'excellence n'est mise à profit par aucune politique de filière, notamment pour inciter les Pme à se diversifier dans cette direction ou chasser en meute. Revue des troupes aéroportées de l'économie régionale

Publié le 01/03/2018 Guillaume Roussange L'enquête

La logistique, sur la terre comme au ciel

L'aéronautique régionale a suscité des experts de la logistique dans la région.