Annus horribilis pour Kindy

kindyPour renouer le fil de la croissance, Kindy va devoir se refinancer. Le leader franc?ais de la chaussette, dont la principale usine est a? Molliens-Dreuil (Oise) s'est mis en que?te de nouveaux partenaires apre?s une anne?e extre?mement difficile qui a vu son chiffre d'affaires baisser d'un peu plus de 16% a? 32,3 M€. Ses deux activite?s – la fabrication de chaussettes et la commercialisation de chaussures pour enfants – sont touche?es, me?me si le recul est plus important pour ce dernier po?le, ou? il de?passe les 20%. Selon le fabricant, cette situation est la conse?quence directe de la crise des rayons textiles dans la grande distribution, ou? Kindy vend 85% de ses chaussettes.

En outre, la marque a subi des revers, notamment l'e?chec de sa licence Daniel Hechter, qui n'est pas parvenue a? prendre pied dans les re?- seaux de distribution. Pour les chaussures, Kindy a fait les frais d'une saison d'hiver longue. Commandes et re?assorts ayant e?te? repousse?s au mois de juillet, le chiffre d'affaires des collections estivales s'est vu de?cale? sur le prochain exercice. Toutefois, le groupe avoue e?galement ressentir de plus en plus la concurrence du commerce en ligne.

Endettement double? en un an
Les conse?quences de cette mauvaise conjoncture ne se sont pas fait attendre : les fonds de roulement de l'entreprise ont baisse? a? 780 K€ en juin dernier, tandis que son endettement a double?, en un an, pour atteindre 3,5 M€. «Nous avons un plan pour renouer durablement avec la croissance », tempe?re Franc?ois Martin, directeur financier du groupe. L'e?quipe dirigeante, emmene?e depuis quelque mois par Nathalie Crouzet (photo), la nouvelle pre?sidente du directoire, veut diminuer le nombre de gammes et re?- investir dans l'innovation, notamment pour les produits me?dicaux ou sportifs. Kindy veut aussi se repositionner a? l'export, en misant sur l'image du made in France. Les solutions envisage?es pour le refinancement du groupe seront de?battues lors de la prochaine assemble?e ge?ne?rale, pre?vue en janvier.
Guillaume Roussange

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 01/12/2016 Accueil

Indiscrétions

Les indiscrets glanés en novembre.

Publié le 01/12/2016 Accueil

Arnauld Dubois, pdg de Dhimyotis

La discre?te ascension d’un champion de la confiance nume?rique.

Publié le 01/12/2016 Accueil

Des hauts et des bas

Le top et le flop du mois.

Publié le 01/12/2016 Accueil

Verbatims

Les petites phrases du mois.

Publié le 01/12/2016 Accueil

Portraits express

Publié le 01/12/2016 Accueil

Mouvements

Les dernières nominations en région.

Publié le 01/12/2016 Accueil

Photoreportage: dans les coulisses de Sasa Industrie

Chaque mois, Eco 121 braque ses objectifs sur une ETI de la re?gion. Ce mois-ci, focus sur Sasa industrie, fabricant de supports de cuisson anti- adhe?sifs pour les professionnels de la boulangerie et de la pa?tisserie.

Publié le 01/12/2016 Accueil

"Nous véhiculons de la french touch"

Questions à Rudy Boussemart, directeur général de Sasa Industrie