Intermarche? concentre ses forces sur l’agglo lensoise

intermarcheIntermarche? inaugure une pe?riode de grandes manœuvres en re?gion. Dans la zone des 14 d’Avion, l’enseigne, peu bavarde sur le montant de l’investissement, vient d’entamer les travaux d’un nouvel entrepo?t de 66 000 m2. Cette nouvelle plateforme sera charge?e d’approvisionner les 123 magasins Intermarche? et Netto du Nord-Pas-de-Calais et de la moitie? nord de la Somme. Un travail pour l’instant partage? entre la plateforme de Bruay-la-Buissie?re de?die?e aux produits frais, gel et fruits et le?gumes et celle de Vimy pour les produits non alimentaires et l’e?picerie. Un syste?me de double livraison peu commode pour optimiser les flux. « Ces bases ont e?te? construites il y a 30 ou 40 ans. Avec la croissance des volumes, elles ne re?pondent plus aux besoins. Vimy avec un taux de remplissage permanent de 110%, est sature?e en permanence. Nous sommes contraints de sortir des flux et de mettre des stocks chez des sous-traitants », de?taille Jean-Luc Le Baron, administrateur sur la re?gion Nord de ITM Logistique Alimentaire, branche logistique du groupement Les Mousquetaires, «Sur ces deux bases, le cou?t de maintenance n’est pas ne?gligeable. Il fallait mettre aux normes. Nous re?alisons des e?conomies».

Des cellules automatise?es
Pourquoi Avion ? Intermarche? cherchait un terrain de 25 ha non disponibles sur ses implantations actuelles. Un logiciel a calcule? une zone ide?ale de fac?on a? re?duire au maximum le nombre de kilome?tres entre le futur site et les magasins.
Les travaux seront re?alise?s en deux tranches successives. D’abord, la ba?timent«frais et gel»de 32000 m2 dont l’exploitation devrait de?marrer en 2018. Puis, les cellules de?die?es au sec entie?rement automatise?es de?marreront leur activite? en 2021. Dans l’intervalle, Intermarche? espe?re trouver des repreneurs pour ses sites de Vimy et Bruay-la-Buissie?re.

Co?te? effectifs, Intermarche? a lance? en 2012 un plan de sauvegarde de l’emploi toujours en cours. Sur les 363 salarie?s initiaux dans les bases de Vimy et de Bruay-La-Buissie?re, l’enseigne a de?cide? de n’en garder que 292 certains forme?s a? la maintenance de syste?mes automatise?s, d’autres a? des postes de caristes, pre?parateurs de commandes ou de techniciens de maintenance Etienne Vergne

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 01/12/2016 Accueil

Indiscrétions

Les indiscrets glanés en novembre.

Publié le 01/12/2016 Accueil

Arnauld Dubois, pdg de Dhimyotis

La discre?te ascension d’un champion de la confiance nume?rique.

Publié le 01/12/2016 Accueil

Des hauts et des bas

Le top et le flop du mois.

Publié le 01/12/2016 Accueil

Verbatims

Les petites phrases du mois.

Publié le 01/12/2016 Accueil

Portraits express

Publié le 01/12/2016 Accueil

Mouvements

Les dernières nominations en région.

Publié le 01/12/2016 Accueil

Photoreportage: dans les coulisses de Sasa Industrie

Chaque mois, Eco 121 braque ses objectifs sur une ETI de la re?gion. Ce mois-ci, focus sur Sasa industrie, fabricant de supports de cuisson anti- adhe?sifs pour les professionnels de la boulangerie et de la pa?tisserie.

Publié le 01/12/2016 Accueil

"Nous véhiculons de la french touch"

Questions à Rudy Boussemart, directeur général de Sasa Industrie