Des résultats économiques très encourageants

Explication de texte :
le groupe a vu son résultat net semestriel propulsé d'un maigrelet 3,9 millions d'euros l'exercice précédent à 14,1 millions. Le résultat opérationnel courant, lui, progresse de 53,5% pour atteindre les 15 millions d'euros. Certes, Damart fait son profit d'un hiver particulièrement rude, que son orientation toujours prédominante dans le vêtement chaud favorise, mais pas seulement.

Le chiffre d'affaires s'améliore notamment de façon spectaculaire en GrandeBretagne (+16,4%) grâce à une restructuration menée bon train. La France renoue aussi avec la croissance (+3% sur le semestre) grâce au rebond de ses magasins, mais aussi le développement rapide des sites webs, et des activités diversifiées des marques segmentées. Globalement, le chiffre d'affaires semestriel atteint 288,5 millions d'euros, en hausse de 3,1%, et même en progression de 4,5% en neutralisant les effets négatifs des taux de change.

Le groupe espère bien que ces bonnes nouvelles vont se prolonger dans les prochains mois avec la mise en place de la nouvelle organisation centralisée tant pour les achats que pour la définition des collections ou la coordination des systèmes d'information.
L'expansion du parc de boutiques mais aussi le développement des sites de vente online doivent également alimenter la bonne marche de Damart et l'amélioration de sa rentabilité.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 07/04/2010 Eco121

Droit au but

Publié le 07/04/2010 Eco121

Yves Besse de Laromiguière

Le fondateur du leader français de la décoration murale Plage SA dévoile un peu de sa personnalité pour Éco121.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Damart sur les starting blocks pour un nouveau départ

Comme la Lainière de Roubaix ou la filature Saint-Liévin, Damart aurait pu être un grand nom de plus au Panthéon des victimes de la déprise textile. Malgré des pertes abyssales à la fin des années 90 puis une sérieuse rechute, le spécialiste du sénior relève aujourd'hui le gant de l'innovation et le défi de l'image.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Etablir son bilan carbone :

Réduire les émissions de gaz à effet de serre du pays de 14% d'ici 2020 et de 75% d'ici 2050 : l'objectif de "facteur 4", même éloigné dans le temps, a un niveau d'exigence tel que nombre d'entreprises ont commencé à s'en soucier. Les spécialistes sont unanimes : le bilan carbone est un excellent outil pour une première approche environnementale.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Le bilan carbone dépasse largement la problématique environnementale

Pour Alain Verrier, directeur du cabinet conseil Per4mances, né à Valenciennes en 2002 et présent dans plusieurs régions françaises et en Belgique, la démarche bilan carbone participe à un objectif global de rentabilité.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Groupe Supinfocom s'offre un campus à l'américaine en Inde

Après Arles, le groupe consulaire de formation de managers en création numérique attend beaucoup de son nouveau campus dans l'Oxford de l'Inde, à Pune.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Les étudiants de Supinfocom volent

Témoignage.Shelley Page, cofondatrice du studio californien Dreamworks, membre du conseil scientifique.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Un portefeuille de marques segmentées

Qui connaît les marques Sédagyl, Jours heureux ou Maison du Jersey ? Grandies dans l'ombre de Damart, leur notoriété est encore modeste. Mais leur potentiel est très important...

Publié le 07/04/2010 Eco121

Focus : La griffe de Patrick Seghin

Patrick Seghin a la simplicité discrète des esprits brillants. A 45 ans, ce Belge natif de Charleroi a pris la présidence du directoire de Damart à l'automne 2008, apportant une méthode de travail inconnue jusqu'alors rue de la Fosse aux chênes à Roubaix.

Bernard Lavogez,<br />Cabinet BL Patrimoine à Lille
Publié le 07/04/2010 Eco121

Dettes, Déficits : 2010, année charnière

Il n'est de semaine où des analystes fustigent l'envol des endettements publics présentés comme des charges insurmontables pour les générations futures. Je voudrais édulcorer ce jugement alarmiste. PAR BERNARD LAVOGEZ