La Tech Amiénoise confrontée à un bug de trésorerie

Crédit : La Tech Amiénoise - Facebook Crédit : La Tech Amiénoise - Facebook

L'association dédiée au dynamisme de l'écosystème numérique local rencontre un sérieux bug. Ses réserves à sec, elle a du licencier ses trois permanents et quitter le quai de l'Innovation.

C'est un mauvais coup pour la politique d'innovation de la métropole amiénoise. Quatre ans seulement après sa création, La Tech Amiénoise, l'association créée pour dynamiser l'écosystème numérique local, est contrainte de se mettre au régime sec. Elle a du se séparer de ses trois salariés, dont sa directrice Pascale Lefèvre Joseau, en poste depuis septembre 2018, et se résigner à déménager de ses locaux du Quai de l'Innovation. Principale raison de cette situation : Le lancement, comme à Allones, Ajaccio, Roubaix... d'une "grande école du numérique", qui devait officiellement permettre à la structure de "générer un revenu récurent et d'équilibrer ses budgets", selon un communiqué de la Tech Amiénoise. Un projet pour lequel l'association a du investir et recruter des intervenants. Selon les animateurs de la structure, la réforme de la formation professionnelle, en février, a "mis fin à la possibilité de poursuivre ces formations au delà de la première session et d'en tirer un revenu". Avec la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel, le gouvernement entend en effet faire le ménage dans le monde de la formation, en instaurant une obligation de référencement pour les organismes et en conditionnant "l'accès aux financements à la qualité de l'offre".

"La prise en charge de la formation par les opco (ex-opca ndlr) n'est possible désormais que si on délivre un titre certifié", expliquent les responsables de l'association, dépendante à 70% des financements publics. Amiens Métropole alloue 100 000 euros par an à la Tech Amiénoise, qui promet toutefois de continuer, sous une autre forme, son action.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

La direction à la tête de Blancheporte depuis 2016.
Publié le 02/04/2019 Julie Kiavué Territoires

Blancheporte investit pour son avenir

L'e-commerçant tourquennois engage un plan d'investissement de 12 M€ jusqu'en 2021 pour soutenir sa croissance. Au programme : nouveau site web et campagne publicitaire.

Publié le 27/03/2019 Guillaume Roussange Territoires

Verescence racheté par Stirling Square Capital Partners

Mers-les-Bains et Abbeville. Spécialiste du flaconnage de luxe pour l'industrie cosmétique, Verescence repasse sous pavillon européen. Oaktree cède le groupe, dont ses usines picardes, à un fonds d'investissement.

Publié le 27/03/2019 Guillaume Roussange Territoires

Le spécialiste des plaques en fonte EJ va embaucher lourdement

Le groupe américain, leader mondial des solutions d'accès pour infrastructures enterrées, monte une quatrième équipe de production pour son usine de l'Oise. Cent postes à la clé.

Publié le 27/03/2019 Julie Kiavué Territoires

Les écrans F&VL : de nouveaux locaux pour grandir

Le succès fulgurant des écrans multifonctions Csubtil conduit l’entreprise F & VL de Benoît Ganuchaud à se doter d’un bâtiment de 4000 m2. Objectif 40 M€ dans les 6 ans.

François Rubichon
Publié le 27/03/2019 Guillaume Roussange Territoires

L'aéroport de Beauvais sort des turbulences

La nomination de François Rubichon comme président du conseil de surveillance de l'aéroport a permis de signer l'armistice entre les deux actionnaires, le réseau consulaire et Transdev, en conflit depuis un an.

Publié le 27/03/2019 Julie Kiavué Territoires

Le Nord s'attaque au RSA à la racine

Le Département du Nord déploie son nouveau dispositif en faveur de l’emploi, les « maisons départementales de l’insertion et de l’emploi ». Objectif : passer sous les 100 000 allocataires du RSA en 2021.

Crédit : Création bois construction
Publié le 08/03/2019 Julie Kiavué Territoires

Création Bois Construction change de mains

Filiale du groupe Sylvagreg depuis 2009, la société de Lys-lez-Lannoy dirigée par Frédérique Seels passe sous l'aile du parisien Sylve. Avec l'ambition affichée de se développer au-delà de nos frontières régionales, notamment sur le Grand Paris.

Publié le 01/03/2019 Olivier Ducuing Territoires

Durisotti passe sous pavillon britannique

Sallaumines. Le célèbre carrossier automobile et ses 200 salariés repartent sous les couleurs de l'anglais Liberty.

Frédéric Talik, Dg délégué habitat et patrimoine, Marie-Hélène Foubet, Dg SIA Habitat, et Marie Cornillon, Dg déléguée habitants et territoires.
Publié le 01/03/2019 Julie Kiavué Territoires

SIA Habitat : cure de jouvence à 260 M€ pour ses logements miniers

Le bailleur veut en finir avec plus de 4 000 passoires thermiques. Et, en parallèle, redonner vie aux quartiers miniers en impliquant toujours plus les habitants.

Pourcentage des entreprises prévoyant d'augmenter ou diminuer leur effectif cadre cette année. Source : APEC 2019.
Publié le 27/02/2019 Julie Kiavué Territoires

Hauts-de-France : le recrutement des cadres au beau fixe

Région. Avec plus de 16 000 embauches de cadres l'an dernier, la région retrouve sa 3e place sur le podium national.