Aquaculture: InnovaFeed va élever des mouches pour sauver les océans

innovafeedBeaucoup pensent encore préserver des océans en consommant du poisson d'élevage. Il n'en est rien ! Loin de décourager la pêche intensive, la pisciculture recourt trop souvent à de la farine de poissons pêchés en mer. Et la demande explose ! Fondée il y a deux ans au Génopole d'Evry par quatre trentenaires, la start-up InnovaFeed a imaginé une nouvelle source de protéines pour les éleveurs de saumons et de truites: des larves de mouches. Le mois prochain, elle inaugurera une usine en cours de travaux à Gouzeaucourt dans les environs de Cambrai. Les asticots seront élevés en dix jours avant d'être réduits en poudre en bout de chaîne. Le produit sera ensuite vendu à des fabricants d'aliments pour poissons ou "provendiers" qui la transformeront en granulés. InnovaFeed doit déjà honorer des commandes pour la fin de l'année. Sept salariés ont déjà été recrutés sur place. En rythme de croisière, la production annuelle devrait dépasser le millier de tonnes. Pourquoi choisir le Nord ? Les larves seront nourries avec l'amidon contenu dans les déchets agricoles. "Il y a des filières amidonnières et bettravières très bien implantées dans les Hauts-de-France qui génèrent une quantité importante de coproduits que InnovaFeed peut valoriser grâce à ses insectes", souligne Guillaume Gras, cofondateur de l'entreprise aux côtés de Clément Ray, Aude Guo et Bastien Oggeri. Le projet a en tout cas été accueilli à bras ouverts par les acteurs locaux. D'ailleurs, la Communauté d'agglo de Cambrai finance elle-même la construction et percevra un loyer de l'entreprise. L'installation bénéficie également du soutien de BPIFrance, des ministères de l'agriculture et de l'environnement et des Régions Hauts-de-France et Ile-de-France.

InnovaFeed, qui emploie déjà 11 salariés sur Evry, espère dégager avec cette unité plusieurs millions d'euros de chiffre d'affaires par an. Elle s'attaquera d'abord au marché français. Rien que celui des aliments pour truites d'élevage pèse 50M€. Gage d'optimisme: l'équipe dirigeante a d'ores et déjà prévu de doubler la surface de l'usine dès l'année prochaine.

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 02/10/2017 Eco121

L'Iéseg dope son campus parisien

Rentrée 2017 chargée pour la business school de la Catho qui inaugure un nouveau bâtiment à La Défense et renforce son corps académique.

Publié le 02/10/2017 Eco121

Charles-René Tandé : "Il faut considérer le conseil comme un véritable investissement"

Le président depuis mars du conseil national de l'Ordre des experts comptables vient d'organiser à Lille le congrès annuel qui a rassemblé le quart des experts comptables de l'Hexagone. L'occasion pour Eco121 de l'interroger sur les grands enjeux de la profession et le rapport des experts- comptables avec les chefs d'entreprise. Rencontre. Propos recueillis par Olivier Ducuing

Publié le 02/10/2017 Eco121

Seine Nord : coup de poker gagnant ?

Régionaliser le canal : la proposition, inédite et pressante, lancée par Xavier Bertrand pour sauver Seine Nord, a été reçue 5 sur 5 à Matignon

Publié le 02/10/2017 Eco121

La Région redessine son offre financière aux entreprises

Le conseil régional crée Hauts-de-France Financement pour rendre plus lisible et efficiente ses dispositifs de financement avec 18 partenaires.

Publié le 02/10/2017 Eco121

Chimie : Croda active 18 M€ dans une nouvelle ligne

Chocques. Le groupe britannique a choisi son usine nordiste pour développer une nouvelle technologie qui va doper la capacité du site de 20%.

Publié le 02/10/2017 Eco121

DMT crée une usine de plaques de plâtre

Dunkerque. L’exploitant d’un terminal multivracs va investir 40 M€ dans une unité de production de matériaux de construction sur le Port Est. 70 emplois directs et 250 indirects à la clef.

Publié le 02/10/2017 Eco121

Battais reprend la main avec Nord Capital

Les dirigeants familiaux rachètent les parts du fonds Ardens, au côté de Nord Capital Partenaires

Publié le 02/10/2017 Eco121

Neu s'adjuge le danois JKF Industri

La Chapelle d'Armentières. Le pôle du traitement de l'air du groupe SFPI réalise une très grosse acquisition à travers le danois JKF Industri et ses 280 salariés.

Publié le 02/10/2017 Eco121

Barquettes : Proplast poursuit ses emplettes

Flines-lez- Râches. Le groupe plasturgique familial spécialiste des barquettes injectées a signé coup sur coup cinq acquisitions. Avec de grosses ambitions.