L'ex-usine Rottendorf repart fort sous de nouvelles couleurs

Prouvy. Reprise par Athena Pharmaceutiques, Inpharmasci porte un plan d'investissement qui devrait lui faire doubler sa production.

 

Après avoir frisé la correction- nelle, l'usine Inpharmasci de Prouvy est sauvée. Cette entreprise, qui produit des médicaments sous forme orale solide, pour des clients tels que les laboratoires Mylan ou Arrow, a bien failli disparaître. Aujourd'hui, elle investit, se développe et crée des emplois. La belle histoire a nécessité la mobilisation générale de nombreuses bonnes fées dont Valenciennes Métropole, le Conseil régional, le fonds Hauts-de-France Prévention en avances remboursables (1,85 M€), plus un PGE, et la CCI Grand Hainaut. A travers sa foncière SCI Grand Hainaut, cette dernière assure le portage de l'immobilier pour 4 M€, tandis que l'agglomération a acquis deux hectares.

« Ca s'est joué à 15 jours près », souffle Sandrine Dansette, directrice du développement économique de Valenciennes Métropole. L'usine pharmaceutique Inpharmsci (ex-Rottendorf Pharma), à Prouvy, en proie à de sévères difficultés depuis longtemps et en redressement judiciaire, repart donc de l'avant sous les auspices d'un nouveau propriétaire, le français Athena Pharamceutiques, dont le métier est de développer, fabriquer et licencier des produits, mais qui n'avait pas de capacités industrielles en France. Athéna est une petite structure de 300 personnes dans le monde, pour un chiffre d'affaires de 11 M€ (moins qu'Inpharmasci, qui réalisait 13,4 M€ de ventes en 2019), « mais très profitable », souligne son président Alexandre Wil- liams (photo).

La reprise s'est formalisée en janvier. Depuis lors, les projets s'accélèrent, même si la pharmacie est un univers du temps long. L'actionnaire a déjà investi 2 M€, sur un programme global de 7,5 M€ d'ici à2023,dont1M€enR&D.L'usineac- cueillera au demeurant une équipe de R &D d'une dizaine de personnes. Parmi les nouvelles productions prévues, pour compléter la quarantaine de molécules actuelles, figure celle de formes effervescentes, sur lesquels « il y a des potentiels à l'international », juge le dirigeant, ainsi que des sticks. La capacité de l'usine lui permettrait de doubler sa production actuelle, pour passer de 25 millions de boîtes cette année à 50 millions à terme. Le développement attendu permet ainsi à la nouvelle équipe de tabler sur une forte montée en puissance, le chiffre d'affaires étant espéré vers les 20 M€ à horizon 2023, selon la feuille de route de la société. Les postes de production devraient accompagner cet essor avec la création de 20 à 30 postes, portant ainsi les effectifs totaux à 148 salariés dans trois ans contre 114 en 2019, déjà remontés à 120 à ce jour.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 13/12/2020 Olivier Ducuing Territoires

PHD Croissance lance une usine de pâtes farcies

Arras. Le groupe agroalimentaire a développé un ravioli haut de gamme, au procédé breveté, avec de grosses ambitions. De quoi lancer une usine, soutenue par le plan France Relance.

Publié le 28/10/2020 Guillaume Roussange Territoires

Jungle crée une ferme verticale géante dans l'Aisne

Château-Thierry. La start-up en culture hydroponique installe, moyennant 8 M€, la plus grande “ferme verticale” de France. Qui alimentera Monoprix en plantes fraîches, sans pesticide.

En pleine crise, le groupe de RH Batka a créé une plateforme web pour rapprocher entreprises et demandeurs d'emploi d’une même ville, Lokal Job.
Publié le 28/10/2020 Julie Kiavué Territoires

Des plateformes web gratuites au service de l'emploi local

Marcq-en-Barœul. En pleine crise, le groupe de RH Batka a créé une plateforme web pour rapprocher entreprises et demandeurs d'emploi d’une même ville, Lokal Job. Les collectivités se pressent.

Le spécialiste des produits frais et traiteurs surgelés Régnier Sucré & Salé va investir dans une nouvelle ligne de production.
Publié le 28/10/2020 Julie Kiavué Territoires

Régnier Sucré & Salé met les bouchées doubles malgré la crise

Arques. Le spécialiste des produits frais et traiteurs surgelés va investir dans une nouvelle ligne de production. Et vise les 10 M€ de ventes à horizon 2023.

Sans renoncer à son développement hexagonal, le spécialiste de l’aménagement intérieur Hoyez veut porter l’international à la moitié de son activité.
Publié le 28/10/2020 Julie Kiavué Territoires

Hoyez : une nouvelle usine pour monter en puissance

Cappelle-en-Pévèle. Sans renoncer à son développement hexagonal, le spécialiste de l’aménagement intérieur veut porter l’international à la moitié de son activité.

Publié le 28/09/2020 Julie Kiavué Territoires

Ramery résilient face à la Covid

A Erquinghem-Lys, malgré la crise, le groupe familial de BTP affiche des résultats dans le vert. De quoi nourrir les ambitions de sa nouvelle gouvernance.

Fondée en 1925, la PME emploie 75 personnes pour un chiffre d’affaires de 12 M€.
Publié le 28/09/2020 Guillaume Roussange Territoires

Chauny : Changement de capitaine à la tête des filtres Choquenet

En pleine crise, Laurie Choquenet, 31 ans, prend les rênes du spécialiste de la filtration. Et vise une nouvelle dynamique pour la PME quasi centenaire.

Cyril Parenna, fondateur de Hall U Need, espère ouvrir début 2021.
Publié le 28/09/2020 Julie Kiavué Territoires

Premiers coups de pioche pour le parc de loisirs Hall U Need

Alors que l'ouverture était annoncée pour 2019, les travaux du complexe ludique indoor démarrent à peine. Lancement espéré : début 2021.

Depuis son siège à Lesquin, le spécialiste de la géolocalisation SituAction vise la place de référent national.
Publié le 28/09/2020 Julie Kiavué Territoires

Géolocalisation : SituAction veut doubler d’ici 2023

L'entreprise de gestion et de géolocalisation de flotte de véhicules prévoit un déploiement au national pour devenir un référent à l’échelon hexagonal.

Publié le 27/09/2020 Olivier Ducuing Territoires

La filière santé régionale affiche sa solidité

Avec ses 1000 entreprises et 32 000 salariés, le biomédical a plutôt été aiguillonné par la Covid 19. Avec une montée en régime de l'accompagnement, qui devrait passer par un nouvel incubateur dédié à la silver economy.

Tags: