Le Pop Cup Café prend la vague des loisirs créatifs

Les deux jeunes créatrices sont presque dépassées par leur succès. Il y a trois ans, sur un modèle de boutique de loisirs créatifs découverte lors d'une visite en Angleterre, Karine Berger et Fanny Despatures décident de se lancer à leur tour dans la métropole lilloise, à Marcq-en-Baroeul.

Le principe ? Un lieu convivial où l'on va boire un verre tout en pratiquant la peinture personnalisée sur céramique. La boutique, qui compte 3 salariés, propose 90 références (figurines, tasses ou assiettes notamment) que les clients (beaucoup de mamans) vont peindre à leurs couleurs, à leurs goûts, avec une phrase, un dessin, un projet. Celui-ci est photocopié sur un papier spécial pour reproduire le motif sur la céramique. Vient ensuite la phase de peinture, puis celle de la cuisson. En moyenne, il en coûte 15 € aux clients, pour un créneau jusqu'à deux heures. Les pièces sont récupérées quelques jours après. Mais le lieu ne propose que 30 places assises.

« On refuse du monde le samedi», sourit Fanny Despatures. Devant le succès, les deux amies ont décidé de dupliquer le modèle à Lille, rue Gambetta, que dirigera Karine. Pour l'ouverture, le Pop Cup Café veut marquer les esprits avec une création originale, la Coquille. Il s'agit d'une assiette conçue pour la braderie par un designer de la Creative Factory, à Saint-André, Matthieu Brosset. L'assiette offre une encoche destinée à accueillir la moule pince, et un bec pour boire le jus. Un prototype a été envoyé chez un mouliste italien, avant la fabrication des 500 premières pièces. Les deux jeunes femmes en attendent un gros effet buzz. De quoi relancer l'aventure, et viser de nouvelles ambitions, à travers un réseau de franchises dans les principales métropoles françaises. Malgré leur succès, avec un dernier exercice positif, et un endettement nul, les deux créatrices rencontrent toutefois de grosses difficultés à se faire financer. A bon entendeur !

O.D

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 28/06/2018 Guillaume Roussange Créateurs

Compiègne et Beauvais créent un incubateur mutualisé

Les deux collectivités vont créer, d'ici la fin de l'année, un incubateur-accélérateur d'entreprises commun, dévolu à la bioéconomie et au machinisme agricole.

Publié le 29/05/2018 Guillaume Roussange Créateurs

La plateforme connectée d'Influvisio améliore la qualité du sucre

Yves-Marie Guyot. Sa start-up a mis au point une plateforme connectée destinée à améliorer la cristallisation du sucre. Une innovation testée par Tereos.

Publié le 01/03/2018 Créateurs

Parkki connecte les parkings urbains

Pierre-Julien Harbonnier, Antoine Guillon, Adrien d'Hollander et Thibaut Itart-Longueville. Leur capteur breveté optimise la gestion des places de stationnement.

Publié le 01/03/2018 Olivier Ducuing Créateurs

Ils veulent créer «l’'Erasmus du stage»

Maxime Desbonnet et Julien Delicourt. Leur plateforme Work Around the World (WAW) met en relation étudiants en recherche de stage et d'’emploi à l’international et entreprises.

Publié le 01/12/2017 Olivier Ducuing Créateurs

Valeurs et Valeur remet du sens dans les RH

Amélie Fenzy et Marie-Aude Tran. Les deux jeunes femmes réinventent le coaching RH en plaçant au cœoeur le sens.

Publié le 01/05/2017 Etienne Vergne Créateurs

Kinestesia démocratise l'analyse du geste

Julien Gouz, Bruno Leporcq. Leur moKam, instrument d'analyse de mouvements en 3D interpelle les professionnels de l'équitation, l'Armée de terre et l'UTC.