Sepic retrouve ses ambitions

Entreprises pour le littoral. La banque verte, qui revendique le financement d'une entreprise sur trois en région, ouvre ainsi le troisième centre d'affaires de ce type après ceux d'Arras et Lille. Implanté dans les locaux de l'agence pour particuliers rue Sainte Barbe, le centre compte déjà quatre collaborateurs. Le champ couvert par le centre s'étend sur l'ensemble du littoral, de Dunkerque à Montreuil. BARON LORGNE L'EST Le groupe de maintenance industrielle Baron Industries prépare une croissance externe en Europe de l'est. Son dirigeant, tout juste nimbé du titre d'autodidacte de l'année, entend bien poursuivre une expansion rapide malgré la crise. Et il vise ni plus ni moins un doublement de chiffre d'affaires à moyen terme. Le groupe vient d'ailleurs d'ouvrir en mars une nouvelle unité polyvalente à Isques, qui devrait recruter une vingtaine de personnes dans les Le groupe cambrésien Sepic veut oublier très vite son exercice 2009. Le spécialiste de la rénovation de façade, né il y a 47 ans, a subi le redressement judiciaire de sa filiale Sepic Val d'Oise Yvelines, à la suite d'erreurs de gestion très surprenantes de l'ancien directeur de cette entité importante : elle représentait 22% du chiffre d'affaires du groupe, soit 8 millions d'euros pour un effectif de 40 salariés.

Fin janvier, le tribunal de commerce a prononcé la liquidation judiciaire de la société, refermant une phase difficile pour le groupe, qui n'avait jamais connu aucune procédure collective dans aucune de ses entités en 47 ans d'existence. Un aléa qui a ébranlé Christophe Grenez, dirigeant du groupe nordiste, stupéfait de certains égarements qui ont eu lieu dans sa filiale à l'insu complet de la direction du groupe. "Nous en avons tiré les leçons en matière de gouvernance", indique -t-il. Sepic a en outre passéune grosse provision pour nettoyer au gant de crin ses comptes, entraînant une perte consolidée de 1,2 million. La première et la dernière, espère Christophe Grenez, qui rappelle les excellents fondamentaux de l'entreprise : une spécialisation sur le traitement de façade et l'isolation thermique, très en phase avec le Grenelle de l'environnement, avec une maîtrise des compétence acquise bien avant ses concurrents. Aussi Sepic affiche-t-elle à nouveau une stratégie d'expansion qui lui avait valu il y a trois ans d'ouvrir le capital de sa holding de tête à l'IRD. (27,5% des parts).

Croissance organique d'abord : plusieurs des principales activités de Sepic n'ont pas souffert de la crise. Sepic Nord a même réalisé en 2009 le meilleur exercice de son histoire. Ce mouvement doit se prolonger et la direction espère une croissance globale du groupe de 7 à 10% à périmètre équivalent, (hors Sepic Val d'Oise), pour atteindre les 27 millions d'euros de chiffre d'affaires, avec retour des bénéfices, et un effectif ramené à 210 personnes. Croissance externe aussi: le dirigeant envisage des acquisitions dans des métiers complémentaires aux siens, comme par exemple celui de la serrurerie, qui apporterait une compétenceutile dans le domaine des balcons.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 07/04/2010 Eco121

Droit au but

Publié le 07/04/2010 Eco121

Yves Besse de Laromiguière

Le fondateur du leader français de la décoration murale Plage SA dévoile un peu de sa personnalité pour Éco121.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Damart sur les starting blocks pour un nouveau départ

Comme la Lainière de Roubaix ou la filature Saint-Liévin, Damart aurait pu être un grand nom de plus au Panthéon des victimes de la déprise textile. Malgré des pertes abyssales à la fin des années 90 puis une sérieuse rechute, le spécialiste du sénior relève aujourd'hui le gant de l'innovation et le défi de l'image.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Des résultats économiques très encourageants

+29,73% :les actionnaires de Damartex (code DAR) ont fait un triomphe le 26 février aux résultats de l'enseigne, dont la valorisation boursière s'est envolée de près d'un tiers ce jour là.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Etablir son bilan carbone :

Réduire les émissions de gaz à effet de serre du pays de 14% d'ici 2020 et de 75% d'ici 2050 : l'objectif de "facteur 4", même éloigné dans le temps, a un niveau d'exigence tel que nombre d'entreprises ont commencé à s'en soucier. Les spécialistes sont unanimes : le bilan carbone est un excellent outil pour une première approche environnementale.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Le bilan carbone dépasse largement la problématique environnementale

Pour Alain Verrier, directeur du cabinet conseil Per4mances, né à Valenciennes en 2002 et présent dans plusieurs régions françaises et en Belgique, la démarche bilan carbone participe à un objectif global de rentabilité.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Groupe Supinfocom s'offre un campus à l'américaine en Inde

Après Arles, le groupe consulaire de formation de managers en création numérique attend beaucoup de son nouveau campus dans l'Oxford de l'Inde, à Pune.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Les étudiants de Supinfocom volent

Témoignage.Shelley Page, cofondatrice du studio californien Dreamworks, membre du conseil scientifique.

Publié le 07/04/2010 Eco121

Un portefeuille de marques segmentées

Qui connaît les marques Sédagyl, Jours heureux ou Maison du Jersey ? Grandies dans l'ombre de Damart, leur notoriété est encore modeste. Mais leur potentiel est très important...

Publié le 07/04/2010 Eco121

Focus : La griffe de Patrick Seghin

Patrick Seghin a la simplicité discrète des esprits brillants. A 45 ans, ce Belge natif de Charleroi a pris la présidence du directoire de Damart à l'automne 2008, apportant une méthode de travail inconnue jusqu'alors rue de la Fosse aux chênes à Roubaix.