Une réponse originale pour développer compétences et qualification

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France

Mondialisation croissante de l'économie, recherche de la rentabilité de court terme, complexité des mutations en cours ou à venir, demande toujours plus forte de mobilités, de compétences: les salariés sont aujourd'hui ballotés d'une entreprise à une autre, d'une période d'emploi à une période de non-emploi, de CDD en CDD, de contrats d'intérim en contrats précaires, du secteur public au secteur privé... Rares sont aujourd'hui les trajectoires toutes tracées, les salariés à l'abri. On peut le regretter. Le contester. Mais la réalité est là.

Les acteurs régionaux ont pris la mesure de cette situation aggravée par la crise. Les organisations syndicales de salariés et du patronat, le Conseil Régional et l'Etat ont conclu ensemble un " pacte " sur la Continuité Professionnelle. Signé en mai 2009, il a deux objectifs : préparer par la formation, la qualification et l'évolution professionnelle, les salariés à une possible reprise de l'activité. Et face aux transitions professionnelles causées par les mutations économiques en cours, sectorielles ou territoriales, aider le salarié à être acteur de sa carrière professionnelle, en développant ses compétences et qualifications. C'est une des composantes majeures de la sécurisation de son parcours professionnel. Mais aussi un enjeu de la compétitivité des entreprises.

Ce pacte vise à faire converger la panoplie d'outils dont chaque acteur disposait de son côté. Une synergie d'action et d'intervention pour gagner en efficacité et éviter les doublons tout en bousculant les habitudes par des projets innovants face aux nouvelles réalités. Par son originalité et sa méthode, il responsabilise les acteurs signataires. Co-piloté par la CFDT et le Medef, soutenu par l'Etat et la Région, il acte le rôle indispensable du dialogue social à tout niveau, entreprise, branche, territoire. Il affirme une conviction forte : le développement économique doit être source de partage équitable des richesses produites et s'appuyer avant tout sur la compétence et la qualification reconnues des salariés.

Chacun jouera-t-il le jeu ? On le verra si des accompagnements concrets voient le jour où salariés et entreprises trouvent leur compte: les premiers en évoluant dans leur carrière professionnelle sans embûche et les secondes en y gagnant en développement économique.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 07/04/2010 Eco121

Droit au but

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 07/04/2010 Eco121

Yves Besse de Laromiguière

Le fondateur du leader français de la décoration murale Plage SA dévoile un peu de sa personnalité pour Éco121.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 07/04/2010 Eco121

Damart sur les starting blocks pour un nouveau départ

Comme la Lainière de Roubaix ou la filature Saint-Liévin, Damart aurait pu être un grand nom de plus au Panthéon des victimes de la déprise textile. Malgré des pertes abyssales à la fin des années 90 puis une sérieuse rechute, le spécialiste du sénior relève aujourd'hui le gant de l'innovation et le défi de l'image.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 07/04/2010 Eco121

Des résultats économiques très encourageants

+29,73% :les actionnaires de Damartex (code DAR) ont fait un triomphe le 26 février aux résultats de l'enseigne, dont la valorisation boursière s'est envolée de près d'un tiers ce jour là.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 07/04/2010 Eco121

Etablir son bilan carbone :

Réduire les émissions de gaz à effet de serre du pays de 14% d'ici 2020 et de 75% d'ici 2050 : l'objectif de "facteur 4", même éloigné dans le temps, a un niveau d'exigence tel que nombre d'entreprises ont commencé à s'en soucier. Les spécialistes sont unanimes : le bilan carbone est un excellent outil pour une première approche environnementale.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 07/04/2010 Eco121

Le bilan carbone dépasse largement la problématique environnementale

Pour Alain Verrier, directeur du cabinet conseil Per4mances, né à Valenciennes en 2002 et présent dans plusieurs régions françaises et en Belgique, la démarche bilan carbone participe à un objectif global de rentabilité.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 07/04/2010 Eco121

Groupe Supinfocom s'offre un campus à l'américaine en Inde

Après Arles, le groupe consulaire de formation de managers en création numérique attend beaucoup de son nouveau campus dans l'Oxford de l'Inde, à Pune.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 07/04/2010 Eco121

Les étudiants de Supinfocom volent

Témoignage.Shelley Page, cofondatrice du studio californien Dreamworks, membre du conseil scientifique.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 07/04/2010 Eco121

Un portefeuille de marques segmentées

Qui connaît les marques Sédagyl, Jours heureux ou Maison du Jersey ? Grandies dans l'ombre de Damart, leur notoriété est encore modeste. Mais leur potentiel est très important...

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 07/04/2010 Eco121

Focus : La griffe de Patrick Seghin

Patrick Seghin a la simplicité discrète des esprits brillants. A 45 ans, ce Belge natif de Charleroi a pris la présidence du directoire de Damart à l'automne 2008, apportant une méthode de travail inconnue jusqu'alors rue de la Fosse aux chênes à Roubaix.