Christophe Levyfve : Quand la communication 360° devient XXL

Christophe Levyfve, dirigeant du groupe de communication Netco Group. Christophe Levyfve, dirigeant du groupe de communication Netco Group.

En quelques années, le discret entrepreneur nordiste a multiplié son groupe de communication, Netco Group, par 10, pour en faire une ETI en pleine croissance. Avec des ambitions désormais européennes.

"On a plutôt une personnalité de discrétion. C'est de notre devoir que ça cesse !" Christophe Levyfve n'a pas tort : quand il reprend Netco en 2012, l'entreprise de communication pèse alors 40 salariés. Dix fois plus aujourd'hui, l'activité ayant été élargie à l'entrepreneuriat (incubation), et l'innovation, pour devenir un acteur majeur au nord de Paris, mais dont la notoriété n'est pas à l'avenant. Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés, dit-on. Probablement plus pour longtemps. Le groupe, né avec l'agence de pub KRBO, s'est beaucoup enrichi depuis, sous la houlette de celui qui avoue être entré dedans "presque par erreur" après un stage de six mois, suite à la démission d'un cadre qui avait brutalement choisi d'entrer dans les ordres. Après un sport études en basket, le jeune diplômé de Sciences Po Paris et ESC Lille n'était pas spécialement imprégné de la culture entrepreneuriale – même si son père était directeur des achats chez Benalu. "Je ne me suis dit que serai entrepreneur que lorsque je suis devenu associé chez KRBO, à 25 ans", raconte-t-il. Le jeune premier a bien appris. Le nouveau propriétaire de Netco agrège des compétences, pose ses briques, se déploie à Paris et Bruxelles. Ouvre le capital en 2015 (« friends and family ») puis en 2016 auprès de 15 investisseurs du territoire. De quoi poursuivre une politique active de développement et d'acquisitions, dont celle de Market Audit, dont le pilotage est confié à Cécile Badouard, jusque là associée de Grenade & Sparks, agence de pub parisienne du groupe. "C'est une des plus belles entreprises d'études du territoire", se réjouit Christophe Levyfve. Deux autres acquisitions devaient suivre cet été à Paris, dans la pub et l'événementiel. Netco compte désormais pas moins de 15 structures, avec une belle croissance organique (+14% au premier semestre), pour un chiffre d'affaires attendu à près de 80 M€ cette année. Peu connu sous le nom de sa holding, Netco l'est davantage sous celui de ses filiales : Nice to meet you, RP Carrées, Sous tous les angles... Pour assumer cette expansion impressionnante, l'organisation en râteau s'est transformée en schéma de fleur, avec des pétales au titre des différents pôles. "Quand on passe de 40 à 400 - dont 140 à Lille, il faut construire solide", résume le dirigeant, qui fut un temps également président des endives Perle du Nord. Où va le groupe aujourd'hui ? Dès l'origine, Christophe Levyfve a voulu construire une vision stratégique, joliment baptisée Pop'corn, et revisitée régulièrement.

La dernière version prévoit de s'implanter à Londres et Rotterdam, tout en maillant la France, avec un gros travail à venir sur la marque employeur pour donner une vraie unité et une visibilité à l'ensemble. Le groupe s'est aussi doté d'un conseil stratégique, dénommé “180°” - température à laquelle le maïs devient pop corn - ouvert à des personnalités externes pour "challenger" les équipes. L'autre évolution sera l'ouverture du capital de la holding d'ici à la fin de l'année aux managers des filiales, déjà associés sur leur structure. 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 26/06/2019 Olivier Ducuing Portrait

Georges Lotigier propulse Vade Secure en future licorne

Le serial entrepreneur nordiste réalise la plus grosse levée de fonds régionale de ces derniers mois avec sa société Vade Secure. Objectif : mettre le pied au plancher aux Etats-Unis pour créer un géant mondial de la cyberprotection de nos messageries.

Publié le 25/02/2019 Guillaume Roussange Portrait

Delphine Mathez met le cap sur le milliard

Artisane de la transformation de l'ETI familiale Stokomani, elle a permis au déstockeur de franchir le seuil des 100 magasins. Son ambition : doubler le chiffre d'affaires d'ici 2024 pour passer la barre du milliard d'euros

Publié le 25/10/2018 Guillaume Roussange Portrait

Christophe Juarez veut faire mousser Nicolas Feuillatte à l'international

A 59 ans, il dirige depuis 18 mois la coopérative de champagne Nicolas Feuillatte, basée non loin de Château-Thierry, dans l'Aisne. Son ambition : élever la marque au rang de grande maison à "vocation universelle".

Publié le 27/09/2018 Olivier Ducuing Portrait

Jean-Paul empereur, le roi du multi-marques

En trois décennies, l'autodidacte roubaisien a bâti une véritable ETI familiale de la vente automobile en région. Il pousse les gaz dans le Douaisis avec une nouvelle cité automobile et un nouveau siège. Décoiffant.

Publié le 27/06/2018 Olivier Ducuing Portrait

Sinequae : d'une étude d'huissiers classique à ... ETI

Hervé Marcotte-Ruffin et David Courbot. Leur entreprise née à partir d'une étude d'huissiers traditionnelle s'est développée dans le recouvrement sur le secteur concurrentiel. Elle vient de recruter 150 personnes en 18 mois.

Publié le 28/03/2018 Olivier Ducuing Portrait

Thaddée Segard, le rêve du consensus littoral

Défenseur du métro transmanche, du lien franco-britannique, d'une Marina géante à Boulogne, l'homme est devenu une voix écoutée du littoral. Qu'il espère faire entendre dans le nouveau Comité Grand Littoral.

Publié le 26/04/2015 Olivier Ducuing Portrait

Xavier Lucas : Il ressuscite les vieilles pierres de nos aïeuux

Après les anciens hôpitaux de Valenciennes (photo) et Douai, le leader français de la promotion spécialisée dans les monuments historiques jette son dévolu, avec l'IRD, sur celui de Seclin, une merveille du XIIIe siècle.

Image illustrative Eco121, mensuel des décideurs des hauts de France
Publié le 28/03/2013 Portrait

Yves Delnatte : Homo connectus

Le directeur-associé de la SSII Ineat Conseil, pépite d'’Euratech, connaît une croissance fulgurante. Il déménagera en septembre vers de nouveaux locaux.