BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL : comment soutenir ses salariés en difficulté?

Que faire quand un salarié est en situation de surendettement, est fatigué par l'accompagnement d'un proche dépendant ou vit une séparation compliquée ? « De plus en plus de gens font face à des difficultés sociales qui relèvent de la sphère privée mais qui peuvent déborder dans l'univers professionnel », observe Elodie Fiquet, assistante sociale et coordinatrice du dispositif Humanis Accompagnement Social des Salariés (photo). Mis en place début 2017, ce service vise justement à combler un trou dans la raquette des entreprises. Parfois, les salariés en difficulté se confient à leur DRH ou leur manager et ces derniers se retrouvent démunis, ou ne se sentent pas légitimes.

L'intérêt du service consiste à laisser à un tiers expert, en l’occurrence des assistants de service social, le soin de traiter les sujets, dans un anonymat total vis-à-vis de l’entreprise, et sur la base d’une démarche volontaire du salarié. « La confidentialité est la pierre angulaire de ce dispositif », souligne Elodie Fiquet. Les grandes entreprises développent de plus en plus de services concourant au bien-être de leurs salariés, mais la question touche toutes les entreprises, même petites, qui ont à cœur elles aussi de soutenir leurs salariés avec des moyens alloués souvent plus modestes. Humanis a développé pour cela un système flexible qui adapte la taille du dispositif à celle de l'entreprise, avec des forfaits de 2, 4, ou autant d'accompagnements souhaités.

Quel accompagnement ? « La première étape est d'apporter une écoute bienveillante, car ils ont parfois honte de parler de leur situation. Cela permet aussi une prise de conscience et un recul», raconte Elodie Fiquet. Les accompagnements mis en place ont par exemple permis à une personne en rupture d'hébergement d’intégrer une résidence sociale ou encore à un salarié souffrant d’addiction d’intégrer un parcours de soins. Des réponses individuelles qui ont aussi une vertu collective : un climat social apaisé, un absentéisme réduit, et du temps de management économisé. Gagnant-gagnant

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 27/06/2018 Julie Kiavué Entreprendre

Fromages Olivier : l'international, coûte que croûte

L'export est une stratégie historique de l'affineur. En 2017, il a représenté 25 % de son chiffre d'affaires.

Crédit: Jean-Brice Lemal/Planimonteur
Publié le 27/06/2018 Julie Kiavué Entreprendre

Véhicules électriques : Renault appuie sur l'accélérateur

Le constructeur automobile a passé la seconde pour son plan "Drive the future". Il investira un milliard d'euros en France, notamment sur ses sites de Douai, Maubeuge et Ruitz.

Olivier Janin (au centre) et trois de ses collaborateurs.
Publié le 27/06/2018 Julie Kiavué Entreprendre

Affect-tag mesure vos émotions

Sa plateforme numérique se veut complémentaire aux tests marketing des marques.

Publié le 27/06/2018 Julie Kiavué Entreprendre

Maase, le futur plaid soignant en Ehpad ?

Les deux sœurs développent à Tourcoing un plaid sensoriel dédié aux victimes de la maladie d'Alzheimer.

Publié le 30/05/2018 Anne Henry Castelbou Entreprendre

Des graines d’entrepreneurs à l’honneur

Le 15 mai dernier, 2300 élèves de 13 à 18 ans étaient en compétition lors de la 17e édition du concours régional des Mini-entreprises. Des graines d’entrepreneurs qui pourraient bien inspirer leurs aînés.

Publié le 29/05/2018 Guillaume Roussange Entreprendre

Deux Iseg Lille créent leur champagne, Mazarus

Mickaël Debrie et Gauthier Testu. Ils commercialisent depuis quelque mois leur propre marque de champagne, en partenariat avec Swarovski.

Publié le 29/05/2018 Julie Kiavué Entreprendre

Dk Prestige location : prenez place au volant du luxe

Aurélie Plamon. Depuis cinq mois, elle rend accessible la location de voitures prestigieuses aux professionnels et particuliers.

Publié le 28/05/2018 Olivier Ducuing Entreprendre

Le Coresol veut faire rayonner le solaire septentrional

A l'image de la filière de la méthanisation, la région se dote d'un collectif pour relancer le solaire, qui affiche de très solides arguments y compris économiques.

Publié le 30/04/2018 Guillaume Roussange Entreprendre

Houtch pousse à fond la manette du gaz naturel

Le transporteur de l'Aisne passera 20% de sa flotte au gaz naturel d'ici 2019. Une évolution bénéfique pour l'environnement, mais également pour la compétitivité de l'entreprise.

Publié le 27/04/2018 Entreprendre

Le bien-être en entreprise : un pari gagnant

Le bien-être des salariés a un impact économique très fort : moins d'absentéisme et de stress, moins de turn over du personnel, moins de coûts de soin, un meilleur investissement dans son travail. Tout débute par l'adoption de bons comportements.