Euralille : le projet Euraflandres veut unifier le quartier des gares lilloises

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France

Shake, Ekla, Swam, Conex... Les projets immobiliers se multiplient dans le secteur Euralille. La MEL souhaite y bâtir 1000 logements supplémentaires mais aussi 130 000 m2 de bureaux d'ici 2030. Pour donner du liant à ces mutations, la MEL et la ville de Lille ont donné le coup d'envoi du projet Euraflandres, "une pièce maîtresse d'Euralille 3000", selon Damien Castelain, président de la MEL. Un investissement de 13 M€, assumé intégralement par la MEL, pour optimiser les énormes flux piétonniers entre les deux gares : Lille Flandres, tout juste rénovée pour un chantier à 25 M€, brassent tous les ans 18,5 millions de passagers et Lille-Europe 7 millions. Leur trafic devrait grimper jusqu'à 37 millions d'ici 2030.

Les travaux devraient s'achever en 2019. « Euraflandres, c'est cette idée que Lille Flandres et Lille Europe sont une seule et même gare", indique Isabelle Menu, architecte du projet. Une transformation démarrée à la mi octobre avec le changement des trottoirs de la rue de Tournai. Un autre chantier a démarré avenue Willy Brandt pour installer de nouveaux éclairages dans les coursives desservant l'Aeronef et l'école de commerce Skema. Courant 2019, de nouveaux travaux y consolideront la boucle achevée l'année dernière pour améliorer la desserte des gares. "Avec un pavé qualitatif et unifié, le même que ceux qu'on trouve rue Faidherbe et sur la place de l'opéra", détaille Martine Aubry.

 

«Showroom de la métropole»

La Place des Buisses recevra quant à elle un "salon urbain". Comprenez tout un ensemble de mobiliers, assises, éclairages, ou abribus au design soigné ainsi qu'un doublement du nombre d'arceaux à vélos. "Nous devons être sur ce quartier une référence, une marque de fabrique et un véritable showroom du reste de la métropole", s'enflamme Damien Castelain en référence au titre de capitale mondiale du design 2020 remporté par Lille. L'élargissement des voies piétonnes débu- tera au printemps 2018 pour réduire à sa plus simple expression la circulation routière et l'organisation des transports publics. Exit la gare de bus et les arrêts qui seront déportés vers l'avenue Le Corbusier et la rue des canonniers. Même régime pour la place de la gare où un parvis remplacera la fontaine à l'issue d'un chantier programmé de juin à septembre. Place Saint-Hubert, une place arborée se substituera à l'actuel parking situé derrière le chantier de l'immeuble Swam dans l'optique d'accueillir cafés et restaurants. D'autres aménagements aux abords de Swam sont programmés de juin 2018 à mars 2019.

Euraflandres s'inscrit dans un continuum de projets qui vont hisser la qualité de cet hypercentre métropolitain : la modernisation d'Euralille (48 M€) a déjà été menée à bien tout comme celle de la gare Lille Flandres, celle de Lille Europe débute (lire ci-contre) ainsi que les aména- gements de la zone «Metropolitan Polder», tandis que l'immeuble Shake (futur siège de la Caisse d'Epargne) sera achevé en 2020

E.V.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

L'agroalimentaire, pilier majeur de l'économie des Hauts-de-France

La Région affiche une puissance de feu considérable dans le domaine de l'agroalimentaire, qui pèse 43 300 emplois, compte de nombreux leaders, et affiche une bonne dynamique.

Publié le 01/03/2018 Eco121

Nucléaire : la Centrale de Gravelines à plein régime

La Centrale nucléaire de Gravelines va investir 300 M€ en 2018, et vise un prolongement de ses réacteurs jusqu'à 50 voire 60 ans.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Crédit Agricole : très bon cru 2017

Lille. La banque verte a injecté 5 mds € dans l'économie régionale l'an dernier, un record. Et sort près de 160 M€ de résultat net.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Christian Noyer décode les opportunités du Brexit

L'ancien gouverneur de la Banque de France était l'invité de Lille Place Financière pour décrypter les enjeux du Brexit.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

DOMINIQUE DURAND, DIRECTEUR DE STELIA AEROSPACE MEAULTE

"Nous sommes la dernière région à ne pas disposer d'un cluster aéronautique"

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Troisième révolution industrielle : Cap3RI monte en régime

L'outil de financement en haut de bilan de dossiers dédiés à la troisième révolution industrielle devrait investir 10M€ par an en rythme de croisière.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Lille Grand Palais vise la catégorie internationale

Lille. Reconduite pour 10 ans de concession, la SEM a reçu 1 million de visiteurs lors de sa saison 2016-2017. Elle part à la conquête de l'international.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Betterave : campagne euphorique pour Tereos

Le sucrier affiche des rendements historiques pour cette campagne 2017-2018, la première post- quotas européens

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Decathlon France se réinvente

Lille. L'enseigne veut se rapprocher du sportif, tout en déconcentrant ses structures.