Nucléaire : la Centrale de Gravelines à plein régime

 

 

 

Après une année 2017 marquée par de nombreux arrêts, avec 80 « événements significatifs » et une production électrique en berne, la centrale nucléaire de Gravelines s'apprête à vivre un exercice 2018 record. « Ce sera l'année du rebond de la sûreté et du rebond de la production », anticipe son directeur François Goulain. Depuis le mois de décembre, les six réacteurs de la plus puissante centrale d'Europe de l'Ouest produisent 5400 MW, « sans CO2 », insiste François Goulain. L'usine, qui a aujourd'hui 37 ans – l'âge moyen du personnel également, a produit 8,3% de l'électricité nucléaire française en 2017, mais devrait dépasser les 9% cette année, autour de 35 térawatts (contre 31 TW en 2017).

Ce plan de charge élevé s'accompagnera d'un programme d'investissement de quelque 300 M€, qui s'inscrit dans le cadre du Grand Carénage. Côté emploi, la centrale nordiste compte 1854 salariés, un effectif renforcé de 50 recrutements l'an dernier. En 2018, l'unité prévoit seulement 25 embauches en CDI. En intégrant les emplois indirects et induits, une agence indépendante a estimé à 11600 le nombre d'emplois liés à la centrale, soit près de 2000 emplois par réacteur.

L'objectif clairement posé par EDF est aujourd'hui de prolonger l'exploitation des réacteurs au moins jusqu'à 50 ans, voire 60 ans. C'est l'Autorité de Sureté Nucléaire qui prend ces décisions, par des prolongations de dix ans, réacteur par réacteur. La prochaine visite décennale de la tranche 1 devrait intervenir en 2021. Cet arrêt important, baptisé VD4, sera accompagné de travaux trois fois plus élevés que la normale. « On prépare dès aujourd'hui », note François Goulain (photo). 

 

Côté retombées économiques, la Centrale vise un ancrage territorial important, objectif atteint l'an dernier avec 31% des achats du premier semestre réalisés en local. La centrale nucléaire affiche un budget d'exploitation de 213 M€ et 248 M€ d'investissements en 2017. Il faut aussi relever que l'usine de Gravelines est l'un des plus gros contributeurs fiscaux de la région, avec 111 M€ d'impôts et taxes acquittés l'an dernier.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

L'agroalimentaire, pilier majeur de l'économie des Hauts-de-France

La Région affiche une puissance de feu considérable dans le domaine de l'agroalimentaire, qui pèse 43 300 emplois, compte de nombreux leaders, et affiche une bonne dynamique.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Crédit Agricole : très bon cru 2017

Lille. La banque verte a injecté 5 mds € dans l'économie régionale l'an dernier, un record. Et sort près de 160 M€ de résultat net.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Euralille : le projet Euraflandres veut unifier le quartier des gares lilloises

Damien Castelain, président de la MEL et Martine Aubry, maire de Lille ont donné ce jeudi le coup d'envoi du projet Euraflandres. Une investissement de 13 M€ pour réaménager les dessertes et les espaces publics du secteur des gares.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Christian Noyer décode les opportunités du Brexit

L'ancien gouverneur de la Banque de France était l'invité de Lille Place Financière pour décrypter les enjeux du Brexit.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

DOMINIQUE DURAND, DIRECTEUR DE STELIA AEROSPACE MEAULTE

"Nous sommes la dernière région à ne pas disposer d'un cluster aéronautique"

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Troisième révolution industrielle : Cap3RI monte en régime

L'outil de financement en haut de bilan de dossiers dédiés à la troisième révolution industrielle devrait investir 10M€ par an en rythme de croisière.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Lille Grand Palais vise la catégorie internationale

Lille. Reconduite pour 10 ans de concession, la SEM a reçu 1 million de visiteurs lors de sa saison 2016-2017. Elle part à la conquête de l'international.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Betterave : campagne euphorique pour Tereos

Le sucrier affiche des rendements historiques pour cette campagne 2017-2018, la première post- quotas européens

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Decathlon France se réinvente

Lille. L'enseigne veut se rapprocher du sportif, tout en déconcentrant ses structures.