L'agroalimentaire, pilier majeur de l'économie des Hauts-de-France

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France

 

 

 

La CCI Hauts-de-France a produit la première étude complète sur la filière agroalimentaire de la grande région. Le territoire des Hauts-de-France, dont les terres sont parmi les plus fertiles du monde, apparaît comme leader dans de nombreux domaines : production et transformation de pommes de terre, produits amylacés (avec Roquette, bien sûr, et Tereos Syral), mais aussi transformation de fruits et légumes, production sucrière, de glaces et de sorbets. On y trouve d'ailleurs de très grands noms, de Mc Cain à Bonduelle en passant par Vico et Haagen-Dazs. La région est leader dans des secteurs moins médiatiques tels que la production de chrysanthèmes, de cornichons, d'oignons, de pois protéagineux ou de salsifis. La première ferme aquacole française est également nordiste, avec Aquanord, à Gravelines. Les Hauts-de-France occupent la deuxième position nationale en matière de pêche et de bière.

 

La région occupe encore la première place en matière de région exportatrice de produits alimentaires, avec 5,4 mds€ exportés chaque année, hors boisson.

 

4e rang national en salariés

 

Au total, la filière emploie 43300 salariés (4e rang national derrière Bretagne, Pays de la Loire et Auvergne-Rhône-Alpes) via 840 établissements. Parmi ceux-ci figurent de nombreux leaders de leur secteur, comme Lesaffre, Bonduelle, Holder ou Tereos.

L'agroalimentaire pèse particulièrement lourd dans l'emploi industriel de plusieurs territoires : le Boulonnais et Péronne (48%), devant l'Artois (37%), la Thiérache et Laon (33%), devant Flandres-Lys (32%).

La filière a toutefois souffert entre 2008 et 2016, en perdant 3400 emplois, sur un rythme beaucoup plus mesuré que la tendance nationale. Seuls deux secteurs ont progressé en emplois sur la période, les produits transformés et les plats préparés (+2%) et la boulangerie-pâtisserie-biscuiterie (+9%).

 

On note toutefois un regain des investissements dans le secteur. Sans être exhaustive, la structure Agro-Sphères liste ainsi plusieurs dossiers en cours comme les fromages orientaux de la société Lailand dans l'Aisne (1 M€ investi), Michel Mouille (1,3 M€ à Capinghem), Pastacorp dans la Somme (5 M€), Picvert à Estrees-Mons (3,5 M€), Domaine picard à Villers-Bocage (3,5 M€), Nutrition & Nature à Compiègne (20 M€) ou encore la Brasserie du Pays Flamand à Merville (2,7M€).

 

 

L'étude complète est disponible sur www.hautsdefrance.cci.fr

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Publié le 01/03/2018 Eco121

Nucléaire : la Centrale de Gravelines à plein régime

La Centrale nucléaire de Gravelines va investir 300 M€ en 2018, et vise un prolongement de ses réacteurs jusqu'à 50 voire 60 ans.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Crédit Agricole : très bon cru 2017

Lille. La banque verte a injecté 5 mds € dans l'économie régionale l'an dernier, un record. Et sort près de 160 M€ de résultat net.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Euralille : le projet Euraflandres veut unifier le quartier des gares lilloises

Damien Castelain, président de la MEL et Martine Aubry, maire de Lille ont donné ce jeudi le coup d'envoi du projet Euraflandres. Une investissement de 13 M€ pour réaménager les dessertes et les espaces publics du secteur des gares.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Christian Noyer décode les opportunités du Brexit

L'ancien gouverneur de la Banque de France était l'invité de Lille Place Financière pour décrypter les enjeux du Brexit.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

DOMINIQUE DURAND, DIRECTEUR DE STELIA AEROSPACE MEAULTE

"Nous sommes la dernière région à ne pas disposer d'un cluster aéronautique"

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Troisième révolution industrielle : Cap3RI monte en régime

L'outil de financement en haut de bilan de dossiers dédiés à la troisième révolution industrielle devrait investir 10M€ par an en rythme de croisière.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Lille Grand Palais vise la catégorie internationale

Lille. Reconduite pour 10 ans de concession, la SEM a reçu 1 million de visiteurs lors de sa saison 2016-2017. Elle part à la conquête de l'international.

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Betterave : campagne euphorique pour Tereos

Le sucrier affiche des rendements historiques pour cette campagne 2017-2018, la première post- quotas européens

Image par défaut Eco121, mensuel des décideurs des Hauts de France
Publié le 01/03/2018 Eco121

Decathlon France se réinvente

Lille. L'enseigne veut se rapprocher du sportif, tout en déconcentrant ses structures.